Royaume Gobelin Chapitre 12: La Tentation d’Altesia

Salut,

Exserra dans la place!

Petit sexy time dans ce chapitre, enfin rien de bien violent non plus!

Enjoy 😉

Chapitre 12 : La Tentation d’Altesia

[Race] Gobelin
[Niveau] 99
[Classe] Noble; Chef de la horde.
[Compétences] <<Leader de Groupe>> <<Volonté de l’Insurgé>> <<Rugissement Surpuissant>> <<Maîtrise de l’Epée C+>> <<Avarice>><<Âme Distante>><<Sagesse du Chef I>><<Œil du Serpent Bleu>><<Danse Aux Portes de la Mort>>.
[Divine Protection] Altesia, Déesse des Enfers.
[Attributs]Ténèbres, Mort.
◆◇◇◆

 

Je peux entendre une voix montée des abysses.

« Mon enfant. »

Elle était douce, pleine de haine et en même temps…écœurante.

« Réveilles-toi. »

Une présence trouble m’assaille de sa volonté.

« Réveilles-toi, mon enfant. »

Sa volonté domptant mon corps.

Obéissant à l’ordre, j’ouvrais les yeux pour voir une femme accompagnée de nombreux serpents, se tenir devant moi.

« Enfin réveillé ? Faire attendre ta mère, c’est plutôt osé de ta part. »

Des serpents de différentes couleurs s’enroulèrent autour de son corps pulpeux et dénudé, déclarant sa divinité.

Son corps semblait taillé par les dieux, sans aucunes traces d’imperfection. Sur sa poitrine généreuse se tenait un serpent à 4 yeux, confortablement enlacé autour d’elle, soulignant ainsi ses courbes séduisantes. De ses pieds finement sculptés à ses cuisses, s’étendait librement un serpent noir à deux têtes. Un Yamato no Orochi vert couvert de motifs en spirale rouge cachait ses parties intimes.

(Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Yamata-no-Orochi pour définition.)

Ses lèvres étaient plus rouges que le sang. Son visage sans défauts. Son nez et sa bouche positionnés à la perfection. Ses yeux étaient dorés, et traversés par la lueur du désir. Ses cheveux, plus bleu que le ciel, ondulaient légèrement. Et derrière elle, toujours plus de serpents.

« Un plaisir de vous rencontrer, je suppose. »

Sa voix douce comme le miel résonna dans mes oreilles, empreinte de séduction et d’une teinte de sang. Mon esprit était grandement secoué.

« Qui es-tu ? »

Elle est attirante, si attirante que si je relâche ma garde une seconde, je pourrais me jeter à ses pieds.

Je combattais cette envie tout en calmant mon cœur.

« Mais tu connais déjà la réponse, n’est-ce pas ? »

Quel sourire enchanteur, tellement qu’il pourrait faire fondre le cœur d’un homme. En réponse à ce sourire vicieux qui pourrait charmer un démon, je ne pouvais que serrer les dents et endurer.

« Altesia, Déesse des Ténèbres, n’est-ce pas ? »

« Oui, c’est ça. Oh, j’adore les enfants intelligents. »

Ces mots faillirent me faire flancher, mais je blindai mon cœur avec de la haine et réussis à rester calme.

« Une âme qui ne correspond pas à ce si petit corps. Si intéressant… je suis heureuse que nous puissions enfin parler comme ça. »

Alors qu’Altesia parlait, je ne savais plus quoi faire ni quoi répondre. J’avais l’impression de pouvoir être emporté à tout moment par le torrent d’eau douce et tiède qu’est cette sensation d’être aimé.

« Tellement cruel. »

L’atmosphère chaleureuse devint glaciale en un instant. Ses pupilles dorées me lancèrent un regard à glacer le sang.

Ce changement d’humeur me fit regagner mes esprits.

« J’ai une question que je veux poser. »

Altesia, me regardant de haut, se renfrogna sans émotions.

« Était-ce vous qui interférait avec mes pensées ? »

« Et alors ? »

Le sourire qu’elle me montra me désarma presque, mais sachant que c’était du faux, je résistais.

« Je ne pardonnerai pas une prochaine fois. »

« Et si tu ne pardonnes pas, que feras tu ? »

Ma réponse insolente fut balayée d’une manière évidente. Dominer les autres par ma volonté écrasante. En temps normal, c’est ce que je ferais.

Mais l’être en face de moi ne serait pas affecté par ça, non.

« Es-tu si jalouse de Zenobia que ça ? »

L’atmosphère se tendit.

« T’es-tu rendue malade de jalousie, Altesia ? »

« Tais-toi ! Qu’y a-t-il de mal à être malade de jalousie !? Je l’ai tellement aimé ! Pourtant, il n’a jamais eu d’yeux que pour Zenobia ! Pourquoi !? Je ne pardonnerai pas Zenobia ! JAMAIS ! Moi, qui fus déchu et poussé dans les enfers, je ne lui pardonnerai jamais. Je ne pardonnerai JAMAIS cette femme qui a toujours monopolisé son amour ! »

Sa belle apparence, disparue. Du sang coulait du coin de ses yeux. Sa bouche déformée par une grimace jusqu’aux oreilles.

« Pourquoi Ativ ne me regarde jamais !? »

La déesse des serpents se lamentait, exhalant bruyamment de l’air chaud. La tension était à son comble.

Les serpents, répondant à sa colère, se dressèrent simultanément vers moi.

« Mon enfant, mon petit, enfant hideux. »

Altesia avait le regard au sol.

« Exhausse le souhait de ta mère. »

Un ordre absolu.

« Apporte la destruction au monde d’Ativ ! et Zenobia… »

Suite à la joie suprême de recevoir un ordre direct, personne ne possédant sa protection divine n’oserait refuser.

« Je refuse. », dis-je en secouant la tête.

Pendant un moment, Altesia ne comprit pas ce que je disais et pencha la tête de confusion. Pas une trace du visage de la démone aux serpents de tout à l’heure n’était visible. Son visage reflétait maintenant la même expression de mère aimante qu’au début.

« Je ne pardonnerai pas quelqu’un qui a manipulé mon esprit ! »

Je me rebelle donc je suis (référence à Descartes).

« Toi… »

Les serpents se tortillant à ses pieds m’encerclèrent en un instant.

Cette force écrasante qui  pourrait tout détruire sur son passage d’une attaque. Cette force était à présent tournée vers moi.

« Tu comptes me trahir alors que tu as accepté ma divine protection ? »

Elle me fixait d’un regard meurtrier, et je la regardai directement dans les yeux en retour.

« JE décide comment je vis ! »

Je suis déjà mort une fois. Je ne veux pas avoir de regrets dans cette nouvelle vie.

Je n’ai pas d’attachement à ma vie actuelle, en tant que monstre.

Et c’est pour ça que je n’ai aucune peur, aucune raison de me plier à la volonté des hommes ou des dieux !

« …Mais, s’ils se mettent en travers de mon chemin,  alors, de mon propre chef, je les terrasserai. »

Les serpents continuèrent à me menacer alors que leur déesse mère me demanda.

« Et quel est donc ce mode de vie dont tu parles ? »

Misant tout sur mon statut de monstre, je gonflai la poitrine.

«  Conquête et Domination ! »

Ce chemin ne connaîtra ni paix ni tranquillité.

« Je ferai en sorte que tous, sur cette terre et dans les cieux me reconnaissent ! Je piétinerai tout sur ma route pour ensuite les posséder ! Je graverai mon nom dans l’histoire, à jamais immortel ! »

Un petit « pu » s’échappa de sa bouche, suivit de petits rires entrecoupés jusqu’à ce qu’elle éclate ouvertement de rire en se tenant les côtes.

« Ahahahaha…Tu es drôle, vraiment amusant. Donc, ce que tu dis est que tu te battras mais de ta propre volonté et pas à cause de mes ordres. Mais quand même…conquête et domination, ahahahahaha ! Quelle arrogance ! Quelle insolence ! Et le dire si sérieusement malgré ta petite stature…buhahahaha ! »

Ce fou rire était vraiment indigne de cette séduisante déesse aux serpents. C’est comme si Altesia s’était changée en adolescente riant de tout son cœur après une bonne blague.

« Très bien. Je suis satisfaite de ta réponse. », Dit Altesia en essuyant les larmes de rire au coin de ses yeux.

« … »

Silencieusement, je tirai la langue.

Penser qu’elle rirait de ma déclaration enflammée, c’est bien une déesse.

Enfin, j’ai l’air d’être sauvé pour le moment.

« Gamin, tu es du genre rebelle, n’est-ce pas ? »

Altesia me regarda de près, le visage illuminé comme celui d’une petite fille qui a découvert un nouveau jouet. Un regard qui dit : je vais te taquiner pour voir tes réactions.

Elle attrapa doucement ma langue sortie et tira dessus.

« Très bien, peu importe. Un enfant est aussi mignon qu’il est stupide, c’est une vérité universelle. »

Je ne peux pas répondre avec ma langue tirée comme ça.

C’était une erreur d’avoir fait ça…

« Ho ho, maintenant que je regarde de près, ton visage est plutôt charmant, non ? »

Elle m’inspecta de haut en bas tout en tirant ma langue.

« Mais…nan, tu es vraiment moche. Sois un peu plus beau, veux tu ? »

Même si je le voulais, je ne peux pas, tu sais ?

« Si l’âme désire une forme assez fort, je pourrais te remodeler. »

 

« Bien, revenons au sujet principale. »

La Déesse des Ténèbres libéra ma langue et frappa dans ses mains.

Aussitôt, le monde se transforma.

Là où il n’y avait rien, des statues de démons régnant sur le monde des morts s’alignèrent dans l’obscurité.

Le temps que je le remarque, Altesia était assise sur un trône, les jambes croisées.

Habillée d’une toge d’un blanc immaculé, elle était belle et divine. La personnification d’une déesse toute puissante.

« Je vais te donner un cadeau de départ. »

Un des serpents aux pieds d’Altesia rampa vers moi.

« Je n’ai pas besoin d’un serpent. »

« Allons, ne dis pas ça. » dit la déesse en gloussant.

A ses mots, le serpent me fonça dessus à une vitesse impressionnante, me grimpant sur le bras alors que j’essayai de le repousser. Puis, il rentra dans ma chair et se fraya un chemin jusqu’à ma poitrine.

« …Oi ! »

Ce truc m’est rentré dedans et a fusionné avec mon corps.

« Cet enfant est vraiment adorable, occupes toi en bien. »

Je m’en fous !

Enlève-le !

« C’est presque l’heure. Bien, à la prochaine fois, mon mignon petit garçon. »

Soudainement, les ténèbres m’enveloppèrent et je tombais.

 

◆◇◇◆

 

Une douce lumière m’englobait.

Le bruit assourdissant autour de moi me força à me réveiller. Doucement, j’ouvrais les yeux.

La forte lumière du soleil me brûla. C’est probablement l’après-midi.

« Ahh, le chef est réveillé ! », s’exclama Gi Ga en ravalant ses larmes de joies.

« Informez tout le monde ! »

Je peux entendre Gi Gu courir.

Et puis…

« Pourquoi…Pourquoi tu as fait ça ? »

Quand je vis Reshia avec la main posée sur mon front, mon cœur fit un bond.

Puis l’odeur nostalgique du sang m’effleura les narines.

« L’odeur du sang… que s’est-il passé ? », je demandais, le corps engourdi et douloureux.

Gi Ga baissa la tête de honte, et Reshia répondit à sa place.

« Ton village a été attaqué. Et d’après ce que j’ai pu voir, la moitié de tes subordonnés ont été blessés ou tués. »

« Par qui !? »

Je me frappai le visage de toutes mes forces pour balayer les dernières traces de sommeil.

« Orc. »

Alors que Reshia retira rapidement sa main, elle avait l’air de cacher ses émotions.

« Oi, qu’est-il arrivé à cette femme à l’épée ? », je demandai.

« …Elle a servi de leurre pour me protéger. »

Je grinçais des dents et Reshia ne dit plus rien.

« Combien de temps a passé ? »

« Depuis ce matin, chef. »

« Nous nous sommes concentrés sur la protection de votre trésor, chef. »

« Nous pouvons encore les rattraper. »

Je donnais une tape  dans le dos de Gi Ga pour l’encourager.

« On leur revaudra ça, tu verras. »

Je quittai Reshia à ces mots et me levai en criant.

« Gi Ga, combien de soldats sont en état ? »

« 10, mon Roi. »

« C’est suffisant, et mon épée ? »

« Là. »

Dans la direction où il pointait, reposait mon épée, Iron Second, couverte de sang.

« Quiconque posera ses pattes sur mes affaires aura affaire à moi. »

Je prends l’épée d’acier et la porte à mon épaule.

« S’il te plaît, attends. Je viens aussi. »

Je claquai de la langue d’irritation en voyant Reshia se lever en époussetant sa robe.

« Tu seras qu’un poids pour nous. »

« C’est moi qui t’es soigné ! »

Ses yeux améthyste me fixaient d’une volonté ferme.

« …Très bien. Gi Ga, protège Reshia. Si quelqu’un est blessé, amène-le à Reshia. »

« A vos ordres. »

« En route ! »

 

◇◆◆◇◇◆◆◇

[Skill] <<Œil du Serpent Rouge>> acquis.

◇◆◆◇◇◆◆◇

 

Note de Exserra:

Je sais pas vous, mais quitte à choisir, je vote pour la déesse comme héroïne haha XD.

Une bataille s’annonce…les orcs ne sont pas tous morts apparemment!

14 réflexions sur “Royaume Gobelin Chapitre 12: La Tentation d’Altesia

  1. merci pour la chap

    hm ?
    pourquoi le titre est différent de celui dans le sommaire ?
    offre devient tentation (enfin, avec les serpents, c’est plutôt à-propos)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s