Royaume Gobelin Chapitre 24: Duel I

Salut à tous,

Chapitre bonus grâce à un généreux donateur.

Première partie de l’affrontement avec les druides!

p.s: je vais réfléchir pour la limite, je l’ai mise pour éviter de me retrouver avec des dons dons de 10 euros et 5 chapitres à traduire d’un coup haha.

Fiche Perso

Enjoy!

Chapitre 24: Duel I

[Race] Gobelin
[Niveau] 22
[Classe] Duc; Chef de la horde.
[Compétences] <<Leader de Groupe>> <<Volonté de l’Insurgé>> <<Rugissement Surpuissant>> <<Maîtrise de l’Épée B->> <<Cupidité Insatiable>> <<Âme du Roi>><<Sagesse du Chef I>><<Œil du Serpent Bleu>><<Danse Aux Portes de la Mort>><<Œil du Serpent Rouge>><<Manipulation de la Magie>><<Âme du Berserker>>.
[Divine Protection] Altesia, Déesse des Enfers.
[Attributs]Ténèbres, Mort.
[Bête Subordonnée] Kobold (Level 9).
[Condition Anormale] <<Charme de la Sainte>>.

 

◇◇◆

Notre marche vers le nord se passa sans encombres.

Au bout d’un jour et demi, nous avions dépassé le lac en continuant en direction du nord, chassant les bêtes sur notre parcours.

Au cours du voyage, je réalisai que je n’avais pas pris en compte la constitution de Reshia.

Même avec un guide, marcher dans une forêt est plutôt difficile pour un humain, et son allure était assez lente.

Elle se plaignit immédiatement, mais je l’ignorai et augmentai la vitesse de marche de l’armée.

« Nous marcherons jusqu’au coucher du soleil » dis-je.

Le vent soufflait sur ces terres désolées, chantant un hymne que tous pouvaient entendre.

Ces vents pourraient être créés par la magie, pensai-je. Pour montrer que ces terres sont dirigées par les druides, mais même si c’était le cas, nous avons repris notre marche.

A partir de maintenant, nous devons être sur nos gardes.

Sur les conseils du vieux gobelin, j’écartai Reshia, et guidai la horde avec précaution.

« C’est ici que les druides vivent? » je demandai au vieux gobelin.

« Oui. Plus loin, où se trouve un arbre géant qui absorbe les nutriments de ces terres… Le Grand Arbre Perçant Les Cieux, la maison des druides. »

D’après lui, les druides ont creusé une grotte à la base de l’arbre géant, en faisant leur repère.

« Alors c’est là qu’ils sont » murmurai-je.

A distance se tenait un grand arbre perçant les cieux, couvrant toute la zone de sa hauteur. Alors que nous nous approchions progressivement, l’arbre et ses environs se firent plus grands encore. Une végétation luxuriante était dispersée autour de l’arbre, ses racines émergeant de terre enlaçaient les rochers avoisinants. Les arbres autour du géant étaient entretenus. C’est comme s’il essayait de recréer une forêt composée seulement de ses enfants, créant une masse de feuillage qui s’étendait sur 30 mètres autour de lui.

Et de cette forêt miniature sortit un gobelin.

Il regarda dans notre direction, puis paniqua, revenant très vite avec d’autres gobelins qu’il avait appelé en renfort.

« Bien, il a fait tout le travail pour nous » fis-je remarquer.

Pour montrer notre force, j’ordonnai à l’armée de se déployer. Après tout, rien de plus rapide que la peur pour les faire se rendre.

Les 10 hommes de Gi Go se placèrent à droite, les bêtes de Gi Gi à gauche, et les hommes de Gi Ga à droite, alors que je restai au milieu, de front. Comme ça, nous encerclions l’arbre géant et sa petite forêt.

Je restai là en silence, attendant. Me demandant comment ces gobelins sortiraient de là, quand le vieux gobelin vint soudainement me trouver.

« Ô roi, écoutez ma requête » dit-il.

« Quoi? » répondis-je brièvement, mes yeux fixés sur l’arbre géant.

« S’il vous plaît, laissez-moi être celui qui demandera leur reddition. »

« Quoi? »

Le vieux gobelin s’inclina vers moi avec assurance. Un changement radical de comportement pour lui qui contestait ma décision de venir ici au début.

« Pourquoi? » demandai-je.

« C’est difficile à dire, mais leur chef est pour ainsi dire mon fils, » répondit-il, une trace d’hésitation dans sa voix.

« Tu irais demander leur capitulation? Même s’il s’agit de ta chair et ton sang? »

Je n’ai jamais entendu parler d’un gobelin ayant des sentiments paternels.

Comment des gobelins pourraient se sentir père alors qu’ils font chasser leurs enfants dès qu’ils naissent? Une telle chose devrait être impossible.

Chez les humains, ces émotions se développent car ils doivent protéger leurs enfants après leur naissance. Mais pour les gobelins, qui doivent chasser dès la naissance, de telles émotions ne devraient pas exister. Alors, pourquoi?

« …On ne peut rien y faire. Quelqu’un doit y aller, » répondit-il.

Le vieux gobelin ne vacilla pas au son insatisfait de ma voix, et me fit face courageusement.

Quelque chose m’interpella. Qui me fit sentir de l’inconfort par rapport à la demande du vieux gobelin. Mais je ne sais pas ce que c’était. Donc je le regardai juste froidement en lui donnant ma réponse;

« Très bien » dis-je.

—C’est quoi! Qu’est-ce qui me tourmente!?

C’était comme si un nuage noir se déplaçait dans mon esprit, oppressant mes pensées.

Est-ce toi? Altesia?

[Skill] <<Volonté de l’Insurgé>> activé.

« Tu ne penses pas que ce gobelin puisse te trahir? C’est tellement mignon, » dit une voix dans mon esprit.

Secouant la tête, j’écartai cette voix de mes pensées, puis regardai le vieux gobelin partir.

« Suis ce que dit ton cœur! » criai-je, balayant l’interférence d’Altesia.

Le vieux gobelin s’inclina, et entra seul dans l’arbre géant.

◇◇◆

 

Au bout d’un moment, le vieux gobelin ressortit de l’arbre, accompagné d’un nouveau gobelin.

« Oh? Il y en a un sacré paquet n’est-ce pas? » dit le gobelin inconnu, avec un sourire de défi.

Mais je sais que contrairement à sa façade souriante, ce gobelin possède une grande confiance en lui. Portant une robe de prêtre, un bâton à la main, il dégageait une aura de pression. Et…plutôt qu’un gobelin, il ressemblait plus à un humain.

Avec sa peau rouge, c’est sûrement un Gobelin Rare.

Mais ce frisson qui me parcoure l’échine…

Il est fort, mon corps me le dit.

« Es-tu le chef? » je demandai.

Ce gobelin devant moi, son orgueil apparent, il était clair qu’il ne plierait pas devant moi.

Mais c’est pas grave.

Je lui proposerai quand même de se rendre.

« C’est exact. Je suis le chef des druides, » répondit-il.

Il y a une distance de 20 pas entre nous. Dommage, ce n’est pas une distance que je peux parcourir en un instant.

« Rends-toi et soumets toi à moi, » déclarai-je.

« Ku ku ku ku… Tu sais que c’est inutile, mais tu le proposes quand même? » répondit-il en riant. « Mais très bien…Si tu me bats en duel, je te donnerai tout. »

Un duel entre deux existences qui se proclament roi. Comme dans les livres d’histoire. Mais grâce à cela, il n’y aura aucune perte, et gros à gagner.

« Si je gagne, tu me donneras tout. Et je perds? »

En disant cela, le druide m’observa d’un regard vide juste un moment. Puis, il explosa de rire, et dit,

« Quel drôle de gars…tu as prévu de mourir?!?

Un sourire sauvage apparut sur mon visage. C’est comme si une proie délicieuse s’offrait à moi. Toujours souriant, je lui répondis,

« Après tout, nous ne pouvons parier que si nous avons 2 choses égales à miser. »

Je ne pensais pas me sentir comme ça un jour. Peut être est-ce parque son visage ressemble tellement à celui d’un homme.

« Je vois…dans ce cas… »

Alors que le druide réfléchissait, Reshia apparut soudainement.

« Allo? Vous permettez? Je ne vois rien! »

Sans se soucier de la situation, Reshia éleva sa voix qui résonna à travers l’atmosphère sous tension. Le druide se figea.

« …Oi, le vieux, c’est quoi ça? » demanda t-il au vieux gobelin qui se tenait derrière lui.

« Le trésor du roi, une femelle humaine, » répondit le vieux gobelin.

« Un jouet, en d’autres mots? »

« Non, le roi ne pratique pas ce genre d’activités…Il a l’air d’apprécier parler avec elle. »

« Oh? »

Un éclat brilla dans les yeux du druide.

« J’ai décidé. Je veux cette fille! »

Reshia se figea à son tour.

Je lui jetai un coup d’œil en biais, en claquant de la langue. Puis je me tournai vers elle en lui disant avec sarcasme,

« Félicitations, tu es l’objet d’une requête personnelle. Tu dois sauter de joie. »

« D-De quoi tu parles!? » demanda Reshia, ne comprenant pas ce qu’il se passait entre moi et le druide.

« La récompense de notre duel. Si je gagne, j’aurai sa horde. Si je perds, je devrai te céder à lui. »

« Qu’est-ce que tu décides sans mon avis! »

Cette fille a complètement oubliée qu’elle est ma prisonnière. Bon, je ne la traite pas vraiment comme telle après tout, donc je ne devrais pas être surpris.

« Ne t’inquiètes pas, je ne compte pas perdre. Je n’ai pas l’intention de te donner à quiconque d’ailleurs, » je dis pour la réconforter.

« Tch!? » fit-elle, toujours paniquée.

Agrippant Iron Second, je fixai l’adversaire en face de moi, et calmai mon cœur agité.

Il n’a probablement pas entendu le discours de Reshia, pensai-je.

Me reprenant en main, je concentrai toute la force nécessaire pour abattre cet adversaire à mon égal.

« Viens! »

Au son de ma voix, le combat commença.

 

Note de l’Auteur:

Un combat de druides!

Qui aurait pu penser que le vieux gobelin avait une famille!?

La capacité à bien parler du vieux gobelin est dû à sa grande intelligence de base.

Mais il reste un gobelin normal, et ne peut pas être comparé à un druide.

 

Publicités

11 réflexions sur “Royaume Gobelin Chapitre 24: Duel I

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s