Royaume Gobelin Chapitre 38: La Nuit d’Avant-Guerre

Salut à tous,

Chapitre 38 woot woot, dernier jour avant la guerre!

Il est bien long celui-là, ça vous faire plaisir, et les 3 prochains sont tout aussi longs!

J’ai pas grand chose à dire d’autre, à part que le prochain chapitre d’EDS, le chapitre 3 sortira sûrement le week end.

Enjoy!

Fiche Perso

Chapitre 38: La Nuit d’Avant-Guerre

[Race] Gobelin
[Niveau]61
[Classe] Duc; Chef de la horde.
[Compétences] <<Leader de Groupe>> <<Volonté de l’Insurgé>> <<Rugissement Surpuissant>> <<Maîtrise de l’Épée B->> <<Cupidité Insatiable>> <<Âme du Roi>><<Sagesse du Chef I>><<Œil du Serpent Bleu>><<Danse Aux Portes de la Mort>><<Œil du Serpent Rouge>><<Manipulation de la Magie>><<Âme du Berserker>><<Triple Impact (triple chant)>>.
[Divine Protection] Altesia, Déesse des Enfers.
[Attributs]Ténèbres, Mort.
[Bête Subordonnée] Kobold (Level 1), Loup Gris (Level 1) x2.
[Condition Anormale] <<Charme de la Sainte>>.

 

◆◇◆

Quatre jours ont passé avant le retour de l’équipe d’éclaireurs mené par Gi Gu.

Quand je suis sorti pour les accueillir, je fus grandement surpris.

L’apparence de Gi Gu avait changé. Une peau bleu et une corne torsadé. Une carrure d’une taille plus large que celle de Gi Go.

Je jetai un coup d’œil à son statut à l’aide du [Skill] <<Œil du Serpent Rouge>>. Il n’ y avait plus aucun doute, il était maintenant de classe noble.

[Race] Gobelin
[Niveau] 2
[Classe] Noble; Sous-chef.
[Compétences] <<Rugissement Surpuissant>> <<Maîtrise de l’Épée C+>> <<Bras Droit du Roi>> <<Coopération>> <<Jet de Projectile>> <<Maîtrise Versatile>> <<Vision Éclairée>>
[Divine Protection] Aucune
[Attributs] Aucun

<<Bras Droit du Roi>> Lorsqu’il se bat sous les ordres du roi: Volonté, Force Physique et Agilité 10%UP.

<<Coopération>> Des attaques coordonnées sont possibles avec les gobelins de même classe ou de classe inférieure.

<<Maîtrise Versatile>> Peut utiliser n’importe quelle arme de mêlée et recevoir une assistance allant jusqu’au rang C+ quelque soit le type de l’arme.

<<Vision Éclairée>> Chance de succès lors de repérages augmente. Les chances de pister l’ennemi avec succès augmentent aussi.

Gi Gu est un ancien chef de horde. La force de son statut en est la preuve. Le Skill <<Coopération>> est plutôt pratique pour le commandement d’équipes. Quant à <<Bras Droit du Roi>>, je me demande s’il est actif même si nous sommes séparés par la distance. Enfin, sa <<Vision Éclairée>>, il l’a peut être obtenu car c’est souvent lui que j’envoie en mission de reconnaissance.

Je vais devoir clarifier les points que je ne comprends pas plus tard.

« Je suis de retour, » dit Gi Gu en s’agenouillant. Les blessures sur son corps montraient la difficulté de sa mission.

« Dis moi ce que tu as trouvé. »

Je laissai Gi Ga s’occuper de l’entraînement des gobelins pendant que j’écoutais le rapport de Gi Gu.

Dans le même temps, je donnais de la viande fraîche à l’équipe d’éclaireurs, qui s’inclinèrent devant moi.

« Je commencerai par les résultats. Nous avons confirmé le nombre des orcs. Pour le moment, il y’en plus de 80, constituant une horde. Et ils sont en route vers notre campement. »

80!?

Donc c’était ça, mon mauvais pressentiment.

Merde!

Mon cœur flancha, mais je fis attention à ne pas laisser transparaître mes émotions.

« Combien de temps avant leur arrivée? »

« 2 jours, tout au plus. »

J’hochai de la tête en croisant mes bras.

–Putain! C’est trop tôt! Tu m’annonces qu’ils nous laissent même pas le temps de nous préparer?

Cela ne veut pas dire que je suis le genre d’idiot à rester planté là sans rien faire.

« Leur position? »

« Ils se déplacent directement à l’ouest d’ici. »

80, hin?

Je sombrais dans une réflexion intense en regardant l’horizon à l’ouest.

Nous confiner dans le village était une mauvaise idée depuis le début. Une fois le village encerclé, je ne pourrais voir que la partie du front où je me trouve.

Nous barricader dans le village sera donc le dernier recours.

De plus, les pièges ne sont pas encore finis. A peine 50% de fait. Même si les orcs chargent de face, ils ne feront que piétiner les pièges sur leur passage.

« Je comprends mieux la situation à présent. Bon travail. »

Je supprimais toutes mes émotions, ne laissant rien faire surface alors que je fermais les yeux.

Après avoir autorisé les gobelins éclaireurs à prendre du repos, j’allais aider à terminer les pièges.

Depuis le début, les gobelins sont les spécialistes pour creuser des trous. Des trous assez larges pour contenir les orcs, des trous remplis de bambous taillés en pointe et de lances en bois. Les trous sont creusés en profondeur, et sont plus grands que la taille des orcs. Je voudrais aussi remplir certains trous avec de l’eau, mais nous n’en n’avons pas vraiment le temps.

Nous devrons juste faire en sorte que les orcs ne soient pas capables d’en sortir.
Je vais aussi demander aux humains de se concentrer sur les palissades du côté ouest. Je ne sais pas combien ils peuvent en réparer, mais espérons que quelques unes pourront être  dressées de l’ouest au nord-ouest.

Les orcs sont trop nombreux. Nous ne pouvons pas les combattre directement. Une confrontation de front ne mènera qu’a une défaite immédiate.

Il n’y pas d’autres solutions…nous devons frapper les premiers.

Nous avions besoin de ressources pour la construction du village, donc les arbres alentours ont été coupés. Grâce à cela, nous avons une meilleure vue de la zone.

Dommage que nous n’ayons pas d’arcs…Une arme qui nous permettrait de tuer les orcs à distance aurait été la bienvenue.

Quoi qu’il en soit, si nous devons intercepter les orcs, le meilleur endroit pour le faire reste la forêt. S’ils comptent mener une charge sur le village, nous devrions pouvoir les ralentir en assaillant leurs flancs. En utilisant la magie des druides, et les gobelins avec le [Skill] <<Jet de Projectile>>, nous devrions réduire les pertes au minimum. Après ça, il faudra combattre le reste des orcs dans la mêlée. Reste ensuite à prendre la tête du Roi Orc.

Repensant à la stratégie, je vérifiais qu’elle ne comportait aucune erreur.
Je dois choisir avec précaution qui envoyer pour intercepter les orcs, ainsi que le lieu de l’attaque. Je devrais aussi prévoir une voie d’échappatoire au cas où cela tourne mal.

Ignorant l’impatience grandissant en moi, mon visage se fendit d’un sourire sadique alors que je me rendais vérifier les progrès de Gi Ga.

L’entraînement doit être stopper pour le moment. C’est impératif que les trous soient creusés, et les pièges installés.

 

◆◇◆

Le jour suivant le retour de Gi Gu, je lui demandai de me guider sur la piste des orcs pour confirmer leur trajectoire. Gi Ga et Gi Go font aussi partis du voyage.

Dans le même temps, l’excavation des trous et de la tranchée a été confié à Gi Za. Pendant que Gi Gi et Gi Ji partaient vérifier à quel point les orcs étaient proches du village.

Ce n’est pas que je doute des informations de Gi Gu, c’est que je n e veux pas être surpris par quoi que ce soit.

Bien sûr, j’ai fais comprendre à Gi Gi et Gi Ji d’éviter tout combat et de prendre la fuite. Cela devrait être faisable s’ils se servent bien de l’odorat des bêtes de Gi Gi.

Nous avons essayé de suivre la trace des orcs avec l’aide de Gi Gu, mais la seule chose qui entra dans notre champ de vision fut les bois de la région qui n’avaient rien de plus que les autres bois.

Je me demande où nous devrions attendre les orcs. Être bloqué sur quelque chose de ce niveau…Il semble que je n’ai pas été béni par la Déesse de la Sagesse, Hera.

Le nombre d’orcs que nous pouvons gérer en utilisant les cellules de 3 est de 30. Nous devons donc réduire leur nombre de 80 à 30 avec les pièges.

Si les orcs atteignent le village, ce sera la fin. Même si nous survivons, mon rêve de bâtir un royaume sera anéanti.

L’image de Reshia et des autres humains en train de se faire piétiner par la horde orc me vint à l’esprit.

En fait, le mieux reste qu’ils foncent tout droit sur le village. Si le roi orc a un peu de sagesse, et qu’il mène sa troupe par un autre chemin, alors le village est perdu.

En effet, les humains n’ont redressé les palissades que de l’ouest au nord-ouest du village.

Normalement, j’aurais dû penser à une issue de secours, mais nous n’avons pas assez d’informations sur la folie des orcs. S’ils se contentent de partir vers l’est après nous avoir fait fuir le village, ce serait bien. Mais s’ils nous poursuivent, nous ne serons rien d’autre que des proies faciles, sans abris où nous échapper.

Pas le choix. Nous devons tendre une embuscade, les mener au village, et les détruire.

Nous pouvons seulement espérer que les orcs suivront gentiment le plan. Honnêtement, cela peu à peine être appelé un plan. Au mieux, juste de la logique de base.

« Très bien, nous placerons les pièges dans cette zone. Puis, un éclaireur… »

« Roi! »

Alors que j’allais ordonner à Gi Gu de partir, un voix m’interpella de derrière.
C’était Gi Gi, chevauchant un Double Cou, qui se ruait vers nous avec une expression désespérée plaquée sur le visage.

« Les orcs on changé de route! » s’exclama t-il. »Ils arrivent par le nord! »

Merde! Le pire des scénarios est vraiment en train de se produire!

En y repensant, l’ouest est encombré par les arbres, une terre avec peu d’espace pour se déplacer. Alors que le nord-ouest préféré par les loups gris comprend quelques plaines à ciel ouvert. Putain! j’aurais dû le voir venir à un kilomètre, et pourtant!

« Retournez au village! Maintenant! »

A mon ordre, nous nous précipitions au village à toute allure.

Les pièges étaient concentrés coté ouest. Aurons-nous le temps d’en installer au nord?

Impossible. Bien sûr que c’est impossible.

S’il suffisait de combattre les orcs, alors je sais que je pourrais les vaincre avec ma force et mes skills. Mais là, je dois protéger le village tout en annihilant 80 orcs!

Merde, pourquoi le nord!?

Mais ils n’ont pas que changé de trajectoire, ils ont choisi la route avec le plus d’espace. Ils sont guidés par le Roi Orc et ce n’est clairement pas un idiot. A cause de cela, les chances que les pièges soient efficaces ont grandement diminué.

Il y’a toujours un espoir qu’ils se dirigent directement vers l’est, mais ces bâtards ont besoin de manger. Donc, non…ils ne vont pas cracher sur les délicieuses proies que nous sommes.

Ils viennent par le nord, mais de quelle direction exactement attaqueront-ils le village? Directement du nord, ou du nord-ouest? Non, en y réfléchissant, ce sera surement du nord.

Pourquoi? Parce que le chemin du nord passant par le lac a été élargi.

La route que nous avons ouverte pour faciliter le rapatriement du gibier vient de se retourner contre nous!

Réfléchis! Trouve quelque chose!

Il faut les stopper!

Le temps d’arriver au village, je n’avais toujours pas de solution. Je décidai de me concentrer sur l’installation de pièges au nord.

Mais même en creusant des trous, je ne pouvais m’empêcher d’y penser.

Que puis-je faire?

Au final, le jour passa sans que je fus capable de penser à autre chose que plus de pièges.

Les humains, eux, ont réparé les palissades aussi vite qu’ils pouvaient. Les gobelins ont creusé toute la journée. Mais, c’est tout.

Peut-on gagner avec ça?

Mon impatience grandissait alors que mon cerveau continuait de turbiner. En fin de compte, je ne pouvais que me lamenter devant mon impuissance.

Qui aurait pensé que la responsabilité de tant de vies pèserait aussi lourd sur mes épaules?

Et l’image qui continue de flasher dans ma tête, les orcs nous piétinant, est sérieusement effrayante.

Putain!

Je ne peux pas perdre. Je ne peux vraiment pas perdre.

Je le sais. C’est pour ça que c’est si lourd à porter.

Malgré tous mes efforts, la nuit tomba sans apporter de bonnes nouvelles.

 

◆◇◆

Je regardai vers le ciel nocturne éclairé par la lumière des deux lunes jumelles. Tout ce temps, j’avais erré dans le village, réfléchissant intérieurement quand une voix m’interpella.

« Tu ne trouves pas le sommeil? » demanda la voix.

Le clair de lune toucha son visage, révélant une beauté incomparable. Baigné dans la lumière lunaire, elle semblait être l’incarnation de la Déesse de la Lune, Veedena.

Malgré l’obscurité, je n’avais pas de mal à déchiffrer son expression. Son visage, comme toujours, était inexpressif et vide d’émotions. Mais il transmettait vaguement une impression de douceur.

« Ouais, » je regardai une nouvelle fois le ciel nocturne.

« Une drôle de vue, » déclara Reshia en me rejoignant, tout en me regardant de côté.

« Je suppose, » répondis-je doucement.

Peut être que j’ai peur. Cela doit être cela. Demain, ce sera la guerre, pourtant le chemin vers la victoire reste floue.

Malgré cela…je dois gagner. Même si je dois sacrifier ce corps pour y arriver.

Si je perds, je perds tout.

« Je vois… » murmura Reshia, semblant perdue dans ses pensées. Puis au bout d’un moment, comme s’il avait trouvé quelque chose, elle me regarda.

« Ça te dérange si je m’assois? » demanda t-elle en s’asseyant à coté de moi, les jambes croisées. « Peut-on parler un peu? »

Sa voix était douce, de velours, comme celle des ménestrels d’autrefois. Chaque mot résonnait dans ma poitrine frémissante.

« …Il fut un temps, vivait une bête connu sous le nom de Moonbeast (bête lunaire), » commença t-elle.

Je me demande si elle suit un script au dos de ses paupières car elle n’a pas hésité sur un seul mot et son discours était clair et fluide.

« La bête était haï par les hommes, malgré ça, elle vivait parmi eux, » dit-elle.
La fable relatait l’histoire d’une bête au cœur humain.

Bien qu’elle possédait les émotions d’un être humain, sa peau était dure et recouverte d’aiguilles acérées, blessant ses ennemis autant que les amis.

Le plus proche la bête essayait de s’approcher, le plus de douleur elle infligeait à ses amis. Et plus elle s’éloignait, plus son cœur devenait froid. C’était ce genre d’histoire.

« Puis le jour arriva où une petite fille se montra affectueuse avec la bête, » dit Reshia.

Cela va finir en tragédie. Obligé.

Il y’a une histoire similaire dans mon pays.

« Mais bien sûr, la bête blessa la fille, et s’en trouva rongée par le chagrin. »

A ce moment de l’histoire, j’eus l’envie de lui demander ce qu’elle voulait me dire.

« C’est alors que la fille eut une idée. »

Quoi?

 » Pourquoi ne pas arracher toutes tes aiguilles, »dit-elle.

Oi!?

Surpris, je ne pus m’empêcher de détourner mon regard de la lune pour observer Reshia.

« Ainsi, la fille et la bête n’avaient plus à s’inquiéter. Et elles vécurent heureuses jusqu’à la fin des temps. The End, » ajouta Reshia en concluant son histoire.

« …une fin plutôt originale, » commentai-je.

Cette fille, elle a changé la fin, n’est-ce pas?

« Et? Quelle est la morale de l’histoire? » demandai-je.

« Qui sait? » sourit Reshia.

Hey, est-ce juste? N’appartiens-tu pas à une église?

Après ce genre de réponse, je ne pus m’empêcher de regarder avec suspicion cette fille au sourire innocent.

« Bien, on ne peut rien y faire. Je viens juste d’inventer la fin après tout, » confessa Reshia.

Comme prévu.

« Mais…je préfère cette fin. Une histoire courte et tragique n’est pas mal non plus, mais au final, je préfère que tout le monde soit heureux. Ce n’est pas un problème de souhaiter ce genre de fin, non? »

Est-ce là le rêve d’une fille qui ne connait pas la cruelle réalité du monde? Ou est-ce à cause de ce genre de rêve qu’ils t’appellent une Sainte?

« Peut être, » répondis-je.

« Si tu peux comprendre cela, je pense que c’est que c’est plus qu’assez comme leçon de morale, » dit Reshia en se retirant pour la nuit.

« Ahh… »

Souriant à pleine dents, je regardai une fois de plus les deux lunes.

Apparemment, elle avait essayé de me remonter le moral.

Je suppose que ce qu’elle voulait dire était: si la fin est évidente, pourquoi ne pas la changer de force? Ou un truc du genre…je pense.

« Est-ce que mon inquiétude était si visible? »

Je me touchais le visage, voulant voir si c’était visible, mais je ne pouvais pas en être certain.

Mais…je me sens soulagé.

Ce n’est pas si mal…les leçons d’un disciple de la déesse.

A cet instant, une flamme s’alluma en moi.

Une flamme appelée résolution, la résolution de se battre. Je l’avais oublié mais je m’en rappelle à présent.

Regardant les deux lunes dans le ciel, je remerciais Reshia mentalement.

Puis, j’eus un déclic.

« …par la force, hin? »

Je vois…Peut être, juste un peu, il reste une chance de remporter la victoire.

Cela a pris du temps, mais il semble que la Déesse de la Sagesse, Hera, m’ait finalement entendue.

Je me levai et allais réveiller Gi Gi et Gi Za.

Publicités

14 réflexions sur “Royaume Gobelin Chapitre 38: La Nuit d’Avant-Guerre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s