Serment Chapitre 1: Renaissance Maudite

Salut,

Exserra dans la place! Comme vous avez pu le constater à présent, nous avons une nouvelle recrue qui nous arrive avec son oeuvre originale.

J’espère que vous apprécierez l’histoire de Neito, et pour ceux qui l’ont déjà lu, la mise en forme 😉

p.s: il y’a un chat sur le site maintenant! Faites vous plaisir, Neito a dit qu’il y passerait régulièrement en journée.

Enjoy!

Chapitre 1: La Renaissance Maudite

(Narrateur:Yuki)

Après avoir accepté la proposition de l’ombre, je me suis évanoui. À mon réveil, je ne me trouvais plus dans le camp. Je regardais tout autour de moi, mais rien ne me semblait familier. C’était un endroit sombre et rocailleux, aucune âme ne semblait y vivre .

Mais c’est absurde, le campement se situe au milieu du désert, il ne devrait y avoir aucune grotte dans les environs.

Je me levai avec prudence avant de m’écrouler .

Mais que m’arrive-t-il, je n’arrive plus à tenir debout!

Ma respiration ainsi que mon timbre de voix me semblent si différents. Je restai à même le sol un moment, puis je me mis à réfléchir.

Tout d’abord, où est passée cette chose? Et surtout, où se trouve Ayumi?

Je ne sais pas combien de temps je suis resté inconscient, elle doit être inquiète.

Après maints essais, je réussis enfin à me relever, puis je commençai mon exploration.

Après quelques minutes de marche, certains détails me dérangèrent. En premier lieu, je me sens plus petit qu’a mon habitude, le plafond de la grotte me semble tellement haut.

Mais, ce n’est pas ce qui me surprend le plus, comment suis-je capable d’apercevoir la moindre chose alors qu’aucune lumière n’éclaire cet endroit ?

« -Grand frère, sauve-moi… »

La voix d’Ayumi !

Je me mis à traverser la grotte sans m’arrêter. Je n’apercevais même plus les parois. Plus, je m’engouffrais dans la pénombre, plus la voix d’Ayumi devenait claire.

Après avoir déambulé dans les couloirs rocheux, je me retrouvai face à une porte gigantesque bordée de crânes. Cette porte ressemblait aux portes que j’avais pu tant voir dans les RPG. En général, une porte de ce genre ne présageait rien de bon.

« Grand frère … »

Sa voix si faible fit monter en moi une rage insoutenable. Je cognai la porte de toute mes forces, les bruits de mon acharnement se firent entendre dans la totalité de la grotte, mais celle-ci ne bougea pas d’un pouce.

« Ayumi ! Ayumi ! »

Je ne pus m’empêcher de crier son nom alors que sa voix devenait de plus en plus faible.

Tout à coup, l’ombre apparut devant moi .

« Humain, calme-toi. Ne t’ai-je pas promis de la sauver ? »

« -Ne te fous pas de moi ! Si tu es censé la sauver, pourquoi je l’entends se tordre de douleur ! »

Cette chose ignora mes paroles et continua à parler comme à son habitude.

« -C’est bientôt fini, la porte va s’ouvrir, je te laisse ici. On se retrouvera un jour, j’espère que tu seras dans la capacité de me divertir le moment venu, humain, ou devrais-je dire Démon?»

Il disparut de la même façon qu’il était arrivé.

Peu de temps après sa disparition, la porte s’ouvrit et je me précipitai à l’intérieur.

La salle ne possédait rien, à part une table, où il y était inscrit de drôles de symbole. Mais le plus important restait Ayumi flottant dans les airs.

Je sautai pour l’attraper, avant de la serrer fermement dans mes bras.

Je suis si heureux, la seule personne qui me donne le courage de vivre est saine et sauve.

Du moins, c’est ce que je pensais lorsque tout à coup, le corps d’Ayumi se mit à briller puis disparut.

À la place, une énorme lance munie d’une chaîne apparut dans mes bras.

La chaîne s’enroula autour de mon corps sans que je puisse réagir, puis je ressentis une douleur intense.

Ce calvaire ne semblait pas vouloir s’arrêter jusqu’à ce qu’un portail lumineux apparaisse et qu’une force m’aspira à travers celui-ci.

Quand j’ouvris les yeux.

Ce qui venait de se passer  me revint d’un coup. Un rêve ? La lance n’est plus là. Mais à la place, Ayumi était bien présente. La salle où je me trouvais était baignée d’une lueur chaleureuse, des sculptures d’anges et des toiles étaient disposées un peu partout aux alentours.

« -Grand frère. »

Je ne pus m’empêcher de l’étreindre face au bonheur qui m’envahissait.

Rien n’avait changé, elle était comme à son habitude, mais malgré mon étreinte, Ayumi ne bougeait pas.

« -Qu’est ce qu’il y a ? »

« -Veux-tu que je te réponde, engeance du diable? »

Cette voix m’était inconnue, je me retournai et ce que j’aperçus me laissa sans voix.

Une femme d’une beauté inégalable avec une voix cristalline, une chevelure blonde semblable à de la soie, ainsi que des ailes dignes des plus belles colombes.

« -Bien alors, parle, engeance du diable. »

Époustouflé par le spectacle, il me fallut un moment avant de lui répondre.

« -Engeance du diable ? Excusez-moi, je ne comprends pas. »

Ce n’est pas la première à me dire ça, l’Ombre m’a surnommé Démon avant de retrouver Ayumi.

« -Découvre le par toi même. »

Elle me fit alors parvenir un miroir.

« -Qu’est-ce que ! »

Je ne reconnaissais pas la personne dans le miroir.

Des yeux rouges et en son centre, un iris blanc suivi d’un œil semblable à celui d’un prédateur, des cheveux noirs comme la nuit et par-dessus tout, deux cornes semblables à celles que portent les béliers sur le sommet du crâne, ainsi qu’une peau blanche comme la neige. Tout s’éclairait, je compris enfin cette sensation dérangeante. Mon corps avait changé, mes mains à présent pourvues de griffes. J’étais d’une taille moyenne comparé à l’apparence que je possédais auparavant.

« -Ceci est le résultat d’un pacte démoniaque. »

« Pouvez-vous m’expliquer de quoi il s’agit exactement ? »

« -Un pacte, peut être scellé uniquement sous deux conditions. Il faut avoir l’envie de tuer et de protéger à la fois, c’est pour cette raison que les pactes démoniaques n’arrivent presque jamais. »

« Qu’as-tu souhaité pour en arriver là, Engeance du diable ? »

« La personne que je voulais tuer…Non, l’entité que je souhaite tuer, c’est Dieu! »

« -Comment oses-tu dire ça ! Espèce de pécheur, crois-tu que je puisse pardonner cet affront ! »

Je la vis perdre son calme pour la première fois et des rides apparurent sur son visage si attirant.

Mais ce qui me surprit le plus, c’est ce qui se passa ensuite.

Je ressentis une énorme soif de sang et avant même que je tente de comprendre, cet ange se trouvait face à moi, une épée à la main. Je poussai sur mes appuis et me projetai en arrière pour éviter son coup, le sol explosa à l’endroit où je me trouvais, est-ce dut à mon changement d’apparence ? Mais je laissai ça de côté, car il y avait plus important.

« Et, si Ayumi avait été touchée, qu’est-ce que tu aurais fait ? »

« Peu m’importe, les ennemis de dieu doivent être éliminés, les sacrifices que cela engendre ne me concernent pas. »

Cette beauté qui m’éblouissait me rendit tout à coup malade.

Je posai Ayumi sur le sol et lui demandai de se tenir à l’écart.

« Grand frère, pourquoi en es-tu arrivé à faire une telle chose ? »

« C’est pour toi que je l’ai fait. »

Le visage d’Ayumi devint alors écarlate .

«Écoute-moi bien, toi là-bas, Ayumi est la seule qu’il me reste. Quiconque lui veut du mal sera éliminé. J’ai imploré Dieu de la sauver. La maladie progressait de jour en jour, mais il n’a absolument rien fait, il s’est contenté de regarder. Qui dans ce monde pourrait pardonner une entité ayant pour but de les protéger, qui ne bouge même pas le petit doigt pour sauver une simple fille ?

C’est alors que cette Ombre est apparue, j’ai vendu mon humanité en échange de la survie d’Ayumi. »

Sans écouter mes propos, elle se remit en position et me fonça dessus. Je me mis en position et au moment où son corps était à portée, je mis toute ma force dans ma jambe et frappai sa lame. L’impact fit trembler tout l’endroit. Moi qui pensais avoir réussi à donner le premier coup, je vis que ma jambe s’était pliée selon un angle anormal.

« AHHHHHHHH »

Ma jambe était totalement brisée, j’avais pourtant pulvérisé le sol quand je m’étais propulsé quelques minutes auparavant. La force que je possède actuellement aurait dû détruire son arme, mais je ne pouvais que me résigner devant le fait accompli quand je vis que sa lame ne possédait absolument aucune égratignure.

« -Écoute-moi bien. Dieu a déjà disparu. »

« Que racontes-tu ? C’est impos… »

Avant même que je finisse ma phrase, elle reprit son explication.

« -L’ombre que tu as rencontré s’appelle Albeim, il est celui qui règne sur les profondeurs et il a mis fin à l’existence de Dieu. »

Son regard s’était rempli de dégoût alors qu’elle expliquait.

« -C’EST IMPOSSIBLE ! Dieu mort. Mais comment cela est-il possible, pour quelle raison ai-je prié tous les jours!? Mais alors ça veut dire… »

« -Je suis actuellement la personne qui remplace Dieu. Malheureusement, je ne possède pas les pouvoirs de mon prédécesseur. Je peux seulement regarder et non agir, la raison pour laquelle c’est le chaos, c’est la faute d’Albeim. Tu as été manipulé par celui responsable de tous tes problèmes, ironique pas vrai! »

Dieu mort …Celui à qui je dois la guérison d’Ayumi est mon ennemi. Je repris mon calme.

« -Ça ne change rien au fait qu’il a tenu parole et qu’il ait sauvé Ayumi. »

« -Il n’a rien fait de tout ça, il a transformé ta sœur en arme maudite. »

« -Ayumi, de quoi parle-t-elle ? »

Ayumi détourna le regard, et prit la parole .

« -Peu de temps après ton départ, il est venu me chercher, et il m’a transporté dans la salle. Il m’a attaché, puis il a commencé un rituel, me répétant que je deviendrai l’arme de celui qui le remplacera. »

Elle semblait terrifiée, en m’expliquant ce qu’elle avait vécu.

Un sentiment de culpabilité m’envahit.

« -Mais il n’a pas pris un calcul en compte, ta sœur ne s’est pas transformée pas en arme maudite. Car pendant ce rituel, on utilise la plus petite émotion négative puis on l’amplifie.

Mais Ayumi ne possédait aucune émotion négative, car elle s’était déjà résignée à mourir à tout moment. Elle est donc devenue une arme Sainte, à l’inverse de toi qui est devenu un Démon de premier Rang . »

J’ai transformé Ayumi en arme, c’est une blague…

Des centaines de pensées débordaient mon esprit.

Je voulais protéger Ayumi, mais j’ai fini par simplement la faire souffrir.

Pourquoi ça fini de cette façon? Suis-je vraiment responsable de tout ceci ? Comment ai-je pu être aussi naïf !?

« -Ce type, je vais l’attraper et le faire disparaître de la surface de ce monde … »

« Penses-tu que je vais te laisser partir après tout ce que tu as pu dire.»

Je la vis lever sa lame au-dessus de moi, en croisant son regard je compris qu’elle avait pour but de mettre fin à ma vie. Vais-je devoir payer pour mon péché si tôt ? Moi qui viens de renaître, je vais déjà mourir…je fermai les yeux, et attendis que ma vie prenne une bonne fois pour toutes.

Alors que je me résignai à mourir, le coup tant attendu ne vint pas.

J’ouvris les yeux et je vis Ayumi retenir la lame avec une chaîne qui semblait sortir droit de sa poitrine.

« ESPÈCE D’IDIOT ! Ne te résigne pas aussi facilement! Tu fais tout pour me sauver et au final, tu décides d’abandonner ta vie. Ne te fous pas de moi, idiot de frère! Si tu n’es plus là, à qui vais-je préparer le repas, qui vais-je accueillir le sourire aux lèvres.Vivre dans un monde où tu n’existes pas n’a aucun intérêt ! »

Ayumi qui a pour habitude d’être si calme, pleurait de rage face à moi.

« Je suis vraiment un mauvais frère. Excuse-moi, peux-tu seulement me pardonner? »

« Bien sûr idiot… »

Je décidai de donner tout ce que je pouvais. Je me mis alors à genoux , puis tendis la main pour attraper Ayumi et la tirai vers moi. J’enfonçai les griffes de mes mains dans le sol et utilisai toute ma force pour soulever le bas de mon corps, avant de me me faire tournoyer et de frapper violemment le ventre de l’ange avec ma jambe encore en état, l’envoyant valser à l’autre bout de la salle. Je ne pus que remercier Rolando qui m’avait appris les bases de la capoeira dans l’autre monde.

« Excellent Démon, je vois que tu n’as pas abandonné ta vie et c’est une bonne chose. »

Mon coup ne lui avait absolument rien fait. Elle s’était relevée sans le moindre effort, ni grimace sur son visage.

« Vous avez réussi le test, félicitations. »

Un test, de quoi parle-t-elle ?

«  Nous savions que Albeim préparait quelque chose, nous avons donc décider d’agir après avoir compris ce qu’il avait en tête. Je dois donc te demander quelque chose, es-tu prêt à te battre à nos côtés pour le vaincre ? »

« Je n’ai aucune raison de refuser et même sans ta demande, je l’aurais quand même fait. »

« AH AH très bonne réponse, mais avant que vous ne partiez, je dois arranger certaines choses. »

Elle se mit accroupie, murmura quelques mots et en un instant, ma jambe fut totalement guérie. Elle ouvrit ensuite un autre portail lumineux semblable à celui qui nous avait amené ici.

« J’oubliais, ne sois pas surpris en revenant dans l’autre monde, Ayumi ne possède aucune forme humaine là-bas, j’espère que tu en es conscient.»

« C’est un fait que j’accepte, c’est le prix de mon péché. J’aimerais vous demander une chose. Puis-je avoir le nom de la dirigeante des cieux ?»

« -Je suis Ilaris, celle qui protège le domaine divin ! »

« -Je ne l’oublierais pas. Veillez sur moi et Ayumi. », lui demandai-je, avant de disparaître dans la lumière.

6 réflexions sur “Serment Chapitre 1: Renaissance Maudite

Répondre à Queral Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s