Serment Prologue

Salut,

C’est Neito, écrivain en herbe, je suis heureux de pouvoir vous présenter mon premier Novel qui se nomme Serment.

Je remercie Exserra de m’héberger sur son site, et surtout de checker mon œuvre. Sans oublier un remerciement à EdeN sans qui je ne publierais pas ici aujourd’hui .

Je vous laisse maintenant avec le Prologue en espérant qu’il vous plaise ^^

Note: les phrases en italique sont les pensées du personnage où dialogue effectué par la pensée.

Prologue: Comment en est-on arrivé là ?!

An 2133, suite à la disparition soudaine du pétrole, le monde a radicalement changé.

Les plus grandes puissances censées être les rouages de cette planète ont fini par s’autodétruire.

La 4ème guerre mondiale éclata, mais ne dura que peu de temps. Ironique si je m’en réfère à mes livres d’histoire qui parlent d’années de conflit lors des précédentes guerres.

Mais pas cette fois, faut dire que la bombe nucléaire règle rapidement tous les soucis, non?

Le mois de mars 2134 désigna tout simplement la fin de ce monde. La conséquence de ces batailles insensées fut la disparition de près d’un tiers de la population. La plupart des habitants s’abandonnèrent, attendant patiemment que la mort vienne les chercher, mais moi, j’ai refusé de me laisser périr de cette façon .

Moi, Yuki Takahiro, ne suis que la victime de la stupidité humaine.

Après la disparition des pays dirigeants, l’humanité s’est divisée en petits groupes de mercenaires. En échange d’une participation à certaines missions d’ordre semi-militaire, ils obtenaient un endroit où vivre ainsi que des rations.

Ma sœur et moi faisions partis de ces groupes. Nous nous en sortions plutôt bien, jusqu’au jour où Ayumi tomba malade suite à une exposition trop fréquente aux radiations .

Tout le groupe voulait se débarrasser de ceux qu’ils appelaient des « déchets inutiles ». Mais je refusais d’abandonner ma sœur. En échange d’un rythme de mission plus soutenue, j’ai obtenu l’autorisation de laisser Ayumi vivre dans ce camp.

Je rentrai exténué dans la petite baraque qui nous sevait de maison.

Ayumi se tenait devant moi, elle préparait le repas comme à son habitude. Plus les jours passaient, plus elle maigrissait .

« -Ce monde, je veux le quitter, quelle est l’utilité de vivre, si c’est pour simplement attendre la mort… », murmurai-je, les yeux remplis de haine.

« Yuki, tu es rentré ! Excuse-moi, le repas n’est pas encore prêt. Allonge-toi le temps que je finisse. »

Son sourire était ma seule source de réconfort.

J’ai actuellement 21 ans, si je devais mourir maintenant, je n’aurais aucun regret car j’ai vécu, même si ce fut de courte durée.

Mais Ayumi n’a que 16 ans, pourquoi doit-elle vivre ça ?

Dieu, si tu existes, pour une fois, manifeste-toi. Tu ne l’as jamais fait, alors bouge-toi, fais quelque chose. Je ne peux pas me résigner à la voir mourir aussi jeune.

Je fixais le plafond de notre cabanon dans l’espoir d’y trouver une réponse.

Dieu, si jamais Ayumi meurt, je te jure que quand mon jour viendra, je te tuerais.

« -Tu veux tuer dieu, tu es intéressant humain. »

« QUI EST LÀ ! »

Ayumi sursauta et fit tomber le récipient qu’elle tenait sur le sol.

« Mais que t’arrive-t-il grand-frère ? »

« Ayumi, tu as entendu ça à l’instant ? »

« De quoi parles-tu? Je n’ai rien entendu moi. »

« Ah ah, ne t’inquiète pas, je dois être un peu fatigué. Repose-toi. Je reviens de suite ».

« D’accord, fais attention à toi grand frère. »

Après être sorti de notre refuge, je m’arrêtai une seconde, je pris une bouffée d’air et je me mis à hurler.

« Qui es-tu? Montre-toi! »

Une ombre apparut, son aura était telle qu’elle me glaça le sang. Elle n’avait absolument aucune forme, la seule chose visible était son sourire ainsi que ses yeux de fauve.

« Tu es amusant, es-tu prêt à répondre à ma question? »

« Une question? »

Quand tout à coup, il se rapprocha brutalement. Il n’était plus qu’à quelques centimètres de mon visage.

Un frisson me parcourut tout le corps. Paralysé par la peur, je ne pouvais plus bouger ne serait-ce que le petit doigt.

« Oui ! tu as bien affirmé vouloir tuer dieu, Humain. Es-tu près à abandonner ton humanité pour réaliser cela? »

Le sourire morbide qu’il affichait en aurait terrifié plus d’un. La pression qu’il exerçait était inimaginable. Ouvrir la bouche pour lui répondre était devenue une tâche demandant un effort herculéen.

« Abandonner mon humanité ? »

« Faisons plus simple. Humain, veux-tu sauver cette fille ? »

« -Tu es capable de la sauver !? »

La torpeur qui m’avait envahi s’est soudainement transformée en une immense excitation.

« Évidemment, donne-moi ton âme et divertis moi ! Mais pas dans ce monde, il n’y a plus rien à en tirer . »

« Pas de problème, ce monde pourri, je veux bien le laisser tomber ! Mon humanité ? Je m’en contrefiche si tu sauves Ayumi. Je deviendrais ce que tu veux, tu peux même me tuer, ça n’a plus d’importance. »

Répondais-je sous le coup de l’adrénaline.

« D’accord Humain, le pacte est scellé, alors divertis moi ! »

Hurla-t-il avec un rire de fanatique.

Publicités

17 réflexions sur “Serment Prologue

  1. Yeah enfin publier, et tu as enfin trouver un checker, en tout cas c’est cool de te voir ici comme ça tu vas pouvoir avoir plus de vue, et un grand merci a exserra qui va pouvoir faire connaitre des ouvre écrite pars des écrivain en herbe français 🙂

    J'aime

  2. J’avais vue que tu l’avais publie sur EDeN, mais je n’avais pas pris le temps de le lire. J’ai l’impression que j’ai faillit manquer quelque chose ^^ Début intéressant, j’attends vraiment la suite, continue comme ça!

    J'aime

  3. salut juste petit remarque en passant tu marque « 4ème guerre mondiale » tu ne voulais pas plutot d’une « 3ème guerre mondiale » passe qu’il y en a pas eu de 3 éme et qu’on as la bombe atomique de puis la fin de la 2 éme après je sais pas si c’est voulue ou non 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s