Serment Chapitre 4: Arme et Gardien

Salut,

C’est moi Neito!

Alors aujourd’hui, il n’y aura qu’un seul chapitre. Pourquoi, me demanderez-vous?

Et bah c’est très simple, celui-ci est un très gros morceau et Exserra ne me contredira pas, loin de là ^^

Je rappelle que les *** marquent un changement de point de vue dans l’histoire.

(Italique=pensée où dialogue effectué par la pensé)

Chapitre 4: Arme et Gardien

(Narrateur: Yuki)

Mon corps me brûlait de mille feux suite au serment réalisé, je sentis une nouvelle force émerger en moi, bien que je fus incapable de la contrôler. J’entendis la voix apeurée d’Ayumi, mais j’étais dans l’incapacité de lui répondre.

« Tu m’entends enfin hihihi »

« Qui es-tu ?! »

« Répète après moi hihi »

Des mots résonnaient dans mon esprit, sans que je puisse résister. Ils se répétaient sans cesse, ces paroles m’opprimaient, à tel point que je me mis à les répéter.

« –JE SUIS L’ARME QUI JUGE, NUL NE S’OPPOSE À MON JUGEMENT. EXTERMINE, MÉPHISTOPHÉLÈS

Suite à mes paroles, des cercles magiques semblables à ceux utilisés pour le serment entourèrent mes bras, puis se mirent à tourner sur eux même en s’élargissant avant de tous se superposer face à moi. Ils virèrent au noir et un bruit sourd retentit alors que je tombai à genoux, soulagé de la disparition de cette pression. Je me relevai, et devant mes yeux…Il n’y avait plus rien, la vallée qui s’étendait à perte de vue devant moi, avait disparu.

« -C’est moi qui ait causé ça? Ahahhhhh. »

« -Ne panique pas, reprends tes esprits, tu ne dois pas laisser ton gardien prendre le dessus, d’accord?»

Émilia faisait preuve d’un grand calme, malgré ce qui venait de se passer.

Je me concentrai, mais les ‘mots’ recommencèrent à affluer dans ma tête sans que je puisse, encore une fois, m’y opposer.

« –J’ORDONNE ET LE FAIBLE OBE…»

Émilia posa ses mains sur ma bouche et me chuchota que je ne devais pas me laisser faire.

Que si jamais je continuais, je risquais de blesser Ayumi.

« -Ayumi, j’ai besoin de ton aide, je vais te dicter une incantation pour apaiser le gardien de Yuki, et toi tu vas répéter avec moi. »

« –PAR MES PAROLES, J’APAISE, ANGELIA. »

Elle répéta alors ces paroles, grâce à quoi mes pensées s’éclaircirent.

« Tchh je te laisse pour le moment, mais ce n’est que partie remise, rassures-toi hihi.»

« -Excuse-moi, je t’ai inquiété Ayumi. Désolé, mais laisse-moi me reposer un peu. »

***

(Narrateur:Ayumi)

Quatre jours se sont écoulés depuis l’incident, et grand frère n’a toujours pas ouvert les yeux. Quand il s’était évanoui pour la première fois, Émilia nous avait amené dans une maison non loin de l’endroit où nous nous trouvions. Celle-ci était entourée d’une barrière magique nous coupant d’une partie du monde, et nous protégeant des dangers extérieurs.

Émilia me rassura en m’expliquant que je n’avais pas besoin de m’inquiéter, que sa simple présence lui servait de calmant, et qu’il ouvrirait les yeux très bientôt.

« -Tu t’inquiètes beaucoup pour ton frère, pas vrai? »

« -Il est la seule famille qu’il me reste, s’il disparaît, je ne sais pas ce que je vais devenir.»

« Merci pour tout, Émilia.», dis-je en me prosternant devant elle.

« -Pourquoi deviens-tu si formelle Ayumi ? »

« -Grâce à toi, mon frère s’en est sorti. Alors que moi, je suis tellement inutile, je me repose tout le temps sur lui et je ne peux jamais lui rendre la pareille. »

Je ne pus retenir mes larmes face à ma faiblesse.

« -Ne me remercie pas. Yuki et moi avons effectué un serment, s’il meurt, je meurs aussi. Je ne suis pas aussi gentille que tu le penses. »

L’ambiance commença tout à coup à devenir pesante, je décidai donc de la questionner.

« -Dis-moi Émilia, pourquoi ces gardes voulaient ta mort ? Tu es censée être la princesse non ? »

« -Les hauts dirigeants des Primordiaux sont en désaccord avec mon père, ils souhaitent le retour de la guerre pour dominer les autres factions. Tu vois, je pense que toutes les factions peuvent vivre en paix. C’est pour cette raison que le traité qui aura bientôt lieu sera un grand pas en avant pour tout le monde. Les humains possèdent des métaux et une technologie introuvables sur le territoire des Primordiaux. Si nous ouvrons des routes marchandes, nous ferons une grande avancée technologique, et amélioreront considérablement les relations entre Primordiaux et Orilis. Mais les hauts primordiaux continuent à débiter des propos comme, ‘si nous prenons leurs territoires, nous posséderons alors toutes leurs technologies sans passer par le marchandage !’. Mais mon père le roi s’y opposa, car pour lui, la guerre a déjà prouvé qu’elle n’engendrait que d’autres conflits. C’est pour cette raison qu’ils ont décidé de le tuer. »

Je l’écoutais sans l’interrompre dans ses explications. Je peux sentir de l’espoir et de la tristesse dans ses propos.

« -Émilia, nous sommes là pour t’aider, mon frère est incapable de laisser quelqu’un dans le besoin. »

« -Tu n’es pas une arme Sainte pour rien. D’ailleurs, je n’ai pas connaissance d’arme Sainte pouvant prendre une forme spectrale, tu dois être unique Ayumi. »

Elle me caressa la tête malgré le fait que je ne pouvais sentir son toucher, mais son geste me rappela ma mère et m’apaisa.

Elle s’arrêta soudainement puis se mit à regarder ma poitrine.

« -Qu’est-ce qu’il te prend Émilia !? »

« -C’est impossible. Tu ne devrais pas posséder la marque, comment cela est-il possible?»

Je baissai les yeux. Une marque rouge était effectivement présente sur ma poitrine. Identique à celle présente sur mon frère et Émilia, suite à leur serment.

« -Ayumi, souhaites-tu pouvoir aider ton frère si un souci venait à se produire ? » annonça-t-elle en me regardant droit dans les yeux.

« -Oui, s’il te plaît, dis-moi comment je peux le protéger . »

***

(Narrateur:Emilia)

La présence de la marque ne laisse aucun doute, Ayumi a été intégrée à notre serment. Je n’ai jamais entendu parler d’un serment liant trois personnes avant, mais c’est assurément une chance que je ne peux pas me permettre de laisser passer .

« -Écoute-moi, si je m’en réfère aux archives, il existe deux sortes d’armes Sainte et Maudite.

D’abord, les reliques: celles-ci sont à la base, des armes ordinaires qui sont devenues Sainte ou Maudite suite à un événement particulier. »

« -Et pour l’autre, de quoi s’agit-il ? »

« -Les autres sont appelées, les éphémères, toutes ces armes sont à l’origine, des êtres vivants qui au bord de la mort, ont ressenti un sentiment fort qui les a empêché de mourir. S’ils sont appelés éphémères, c’est parce qu’ils sont reliés à une seule personne et seule celle-ci peut les manier. C’est exactement ce que tu es Ayumi.»

« -Donc sans mon frère, je ne suis capable de rien. Si jamais il perd connaissance, je ne pourrais donc pas le protéger, je ne pourrais que me contenter de l’observer… »

Le visage qu’Ayumi arbora à ce moment me rappela énormément celui de Yuki et je ne pus m’empêcher de sourire face à cette impressionnante ressemblance.

« -Il se peut que je puisse moi aussi te manier, mais je ne sais pas sous quelle forme tu apparaîtras, car les armes changent d’apparence selon l’utilisateur.»

Étant donné que tu es une arme éphémère, je ne sais pas si cette règle s’applique également à toi.Es-tu prête à essayer ? »

« -Oui, je m’en remets à toi. »

Je lui expliquai alors que pour ça, il fallait qu’elle ‘brise’ le lien l’unissant à son frère pour pouvoir me le transférer.

Pour réaliser cette action, elle doit fortement penser à ce qu’elle souhaite faire, ainsi les paroles magiques viendront naturellement.

Quelques minutes plus tard, elle commença à réciter.

« –JE CHOISIS MON DIRIGEANT, NUL NE ME L’IMPOSE, TRANSFERT JANUS. »

À cet instant Ayumi relâcha les chaînes qui enveloppaient Yuki et ses liens vinrent se planter directement dans ma poitrine, compressant tout mon corps. La douleur était telle que je crus mourir.

« -Émilia, tu vas bien ! »

Malgré que le lien m’ait été transféré, aucune lance n’était apparue dans mes mains.

Quand tout à coup, j’entendis la voix d’Ayumi résonner dans ma tête.

« -Où es-tu ? Réponds-moi? »

« -Je suis actuellement en dehors de l’abri. Je pense que nous avons un souci. »

Je fonçai vers la porte pour la retrouver. Et ce que je vis dépassait tout ce que j’aurais pu imaginer.

Une créature haute de sept mètres se dressait face à moi, une apparence proche de celle des dragons, mais ce n’en était pas un, le corps d’un lézard, une gueule d’une taille incomparable. Se tenant sur quatre pattes, avec une musculature impressionnante, des écailles d’une couleur semblable à la neige. Face à ce spectacle, je me retrouvais dans l’incapacité de bouger. La bête approchant sa gueule de mon visage, je pensais que c’était la fin pour moi.

« -Émilia, c’est moi, regarde. »

« -A… Ayumi, c’est bien toi, mais je n’ai jamais entendu parler d’arme capable de se métamorphoser. »

« -Ce n’est pas le moment de penser à ça. Comment dois-je faire pour reprendre mon autre forme? Je suis trop voyante, et d’ailleurs que suis-je ? »

Je pris quelques minutes avant de lui répondre. Je me redressai et repris mon calme.

« -Béhémoth, tu es une créature dominant ce monde. Je n’ai pas entendu parler Béhémoth encore vivant à notre époque, tu apparais dans l’Ancien Testament. Dans ce texte, il y a un monstre te ressemblant et il était considéré comme celui dominant la Terre. »

Je ressentis tout à coup une énorme fatigue. Garder Ayumi sous cette forme consomme énormément de mana.

« -J’ai peut-être une idée, je vais utiliser la magie pour réduire ta corpulence. Étant ton maître, je dois en être capable . »

« -JE SUIS LE MAÎTRE DONC J’ORDONNE. OBÉIS FAUNUS. »

Ayumi garda la même apparence à la différence qu’elle mesurait maintenant la taille d’un chien. Ce qui m’amusa particulièrement.

« -Ne rigole pas Émilia! C’est étrange d’avoir cette forme, c’est difficile de marcher.»

Je la caressai tout doucement quand tout à coup, je sentis mon corps devenir lourd.

Ma magie arrivait à bout, je me sens tellement fatigué. Ayumi prit alors la forme d’un sifflet.

Quelques minutes plus tard, plus aucune magie ne restait dans mon corps. Le lien me reliant à Ayumi se brisa, et elle rejoignit Yuki sous sa forme de lance.

C’est donc ce qui arrive si ma magie devient trop faible.

« – Je n’ai rien pu faire. J’ai juste repris place sur le dos de mon frère. »

Il n’a suffi que de peu de temps avant qu’Ayumi s’endorme. Je luttai pour rester éveillée, mais le manque de magie m’obligea à me reposer et je m’approchai de Yuki et Ayumi. Et les enroulèrent dans mes ailes avant de m’endormir sans aucune difficulté.

***

(Narrateur:Yuki)

Ça fait deux heures que je marche dans ce brouillard, mais il n’y a absolument rien autour de moi. Quand est-ce que je vais sortir d’ici ? Où sont Émilia et Ayumi ?

Elle ne devrait pas pouvoir s’éloigner de moi, mais elle n’était plus accrochée dans mon dos, étrange.

Je poursuivis mon chemin quand tout à coup, je perçus la présence de quelqu’un se rapprochant rapidement de moi.

Une épée sortit de l’ombre, et vint blesser mon visage. Je bondis alors en arrière, mais un coup violent me fit valser, un pilier stoppant ma chute prématurément.

« -Que s’est-il passé ?»

« -Tu es faible. Je suis déçu, moi qui place tant d’espoir en toi. »

« -Faible? Tu m’as juste attaqué par surprise. Amène-toi. Je vais te faire payer pour le sang que tu m’as fais verser. »

Je sentis alors énormément d’excitation, c’était différent de mes combats de taekwondo d’autrefois, un combat où tu peux perdre la vie est bien plus exaltant.

Je me concentrai alors sur tout ce qui m’entourait. Ses pas se rapprochaient de moi, je n’ai aucunement l’intention de le laisser m’avoir une nouvelle fois.

« -Je te tiens. Affirmai-je en me baissant . »

La lame passa au-dessus de ma tête. Je relevai alors brutalement ma jambe avant de heurter sa lame.

« Tu es rapide. Pouvoir placer ton épée aussi rapidement pour me contrer c’est du grand art. » (Yuki)

« -Si tu penses me battre avec ce genre de technique, tu te trompes. » (Inconnu)

La colère monta en moi. Quand, sans que je puisse comprendre, la pointe de sa lame se trouva à un centimètre de mon cou.

« -Si tu veux gagner, alors utilise ta magie, Démon. »(Inconnu)

« Tue-le. As-tu l’intention de le laisser t’humilier? Tu dois te battre. Et pour ça, répète après moi hihi. »

« -Ferme-la. Je n’ai pas l’intention de réutiliser ceci. »(Yuki)

« Tu ne peux t’opposer à moi. Je fais partie de toi. Tu ne peux pas m’ignorer. »

« -Peu de temps a suffi pour qu’il se manifeste. Écoute-moi bien résidu spirituel. C’est la dernière fois que tu le contrôles. Hé! Démon, la voix dans ta tête, je vais t’expliquer ce que c’est. Toutes les créatures vivantes naissent avec une sorte de gardien qui nous relie aux flux spirituels, te permettant d’utiliser la magie. Mais toi tu possèdes un lien de démon alors que tu ne l’es pas vraiment, donc tu es en conflit avec lui. Tu es encore capable de suivre ce que je dis ? »(Inconnu)

Je l’entendais, mais je n’étais absolument pas capable de lui répondre. La voix présente dans mon esprit était trop oppressante pour que je puisse lui répondre.

« -Je vais te faire revenir parmi nous. »(Inconnu)

Après cette dernière phrase, il me frappa si violemment, que je fus projeté à vingt mètres de l’emplacement où je me situais.

« -Maintenant, écoute-moi, tu dois résister, ta magie sera d’une grande importance dans les années à venir. Si tu restes le pantin de ton gardien, tu ne serviras à rien, et honnêtement, ça m’embête alors reprends-toi. »

« -Qui est un pantin ? Ne te fous pas de moi… À quel moment j’ai donné cette impression? Personne ne me domine et personne ne me donne d’ordre. »

« Tu vas me désobéir ? Moi qui peut t’offrir tout ce dont tu as besoin ? »

« -Si je ne te dis pas de parler, tu la mets en veilleuse. Je suis celui qui dirige alors je ne veux pas t’entendre. Utiliser ma magie pour battre ce type? Pas besoin. Je peux très bien le faire sans ça. »

« Je ferais selon tes désirs, mais sache une chose, à la moindre hésitation, je reviendrais et cette fois tu ne pourras pas me rejeter. »

« – Tu as finalement réussi à t’imposer. »

« -Exactement, alors on remet ça. »

Je me mis en position, prêt à l’affronter.

« -Non, je n’ai pas l’intention de t’affronter à nouveau. »

Le brouillard se dissipa et je vis enfin le visage de mon assaillant. Un homme de taille moyenne possédant des oreilles et une queue de chien.

« -Toi ! tu es un chien… . »

Son visage s’assombrit grandement après mes propos .

« -Je suis un loup! Tu ne sais pas faire la différence, espèce d’inculte! Bref, mon nom est Xinos, je suis le septième prince des Haisen. Pendant l’utilisation de ma magie de divination, ton visage a fait surface plus d’une fois, j’ai donc pris la décision de venir te rencontrer directement. »

« -Bon, ça ne m’intéresse absolument pas, où sont mes compagnons? »

« -Je suis un Prince, montre un peu de respect. »

« -Du respect ? Pourquoi dois-je montrer du respect envers celui qui a tenté de me tuer ? »

« -Ne plaisante pas, si tu meurs pour si peu, tu es vraiment inutile», dit-il en collant son front contre le mien.

« Puis tu ne serais pas réellement mort. Actuellement, tu es dans ton rêve, je me suis juste incrusté. Tu es celui que j’ai pu voir dans mes divinations, alors je vais te donner un petit conseil, vas au Nord voir un homme nommé Hilus dans la forêt Dilurd. Il peut certainement t’aider, après l’avoir rencontré, rejoins-moi sur le territoire des Haisen . Donne mon nom et les gardes te laisseront me rencontrer sans problème. Sur ce, réveilles-toi. Je pense que ta sœur doit être inquiète que tu ne sois pas à ses côtés. »

Il disparut avant même que je puisse en placer une.

Je fermai alors les yeux pour attendre mon réveil.

***

(Narrateur:Emilia)

Je suis fatigué.

Je me forçai à ouvrir les yeux, mon mana ne s’était toujours pas régénéré. À l’avenir, je vais je réfléchirais avant de ‘manier’ Ayumi, où je pourrais vraiment finir par mourir.

Yuki ne se trouvait plus à mes côtés.

Je me levai avec beaucoup de difficultés, et me dirigeai vers la porte, où je ressentis une énorme source de mana. Yuki se tenait debout avec Ayumi dans la main, je m’approchai pour en savoir plus .

« Voilà ce que m’a raconté Émilia sur ce qui lui est arrivé. »

« -Ne t’inquiète pas, je n’ai pas l’intention de l’abandonner, Albeim, je vais le tuer, mais ce que je t’ai expliqué plus tôt m’a ouvert les yeux. Quand ce type m’a attaqué, je n’ai rien pu faire, si l’attaque avait été réelle, je ne serais plus de ce monde. C’est pour cette raison que je dois m’entraîner, pour toi et Émilia, je dois faire de mon mieux. »

Ses propos m’ont ému, je ne pus retenir mes larmes.

Quand j’ai dû fuir mon peuple, j’ai pensé que le monde n’était que cruauté, que je ne devais plus faire confiance à personne, mais lui m’a accueilli les bras ouverts sans douter de moi.

Je dois lui rendre la pareille. Mais en relâchant autant de mana, il va s’attirer des problèmes. Je dois l’avertir.

« -Dis, grand frère, pourquoi libères-tu autant de mana? »

« -Tu te souviens quand on a erré pendant une semaine. On s’est fait attaquer par des espèces de rongeurs. »

« -Oui et alors, cela a t-il un lien ? »

« -Exactement, il y en a un qui m’a mordu, mais il ne m’a laissé aucune trace de morsure, après ça je me suis senti faible. C’est parce qu’il a absorbé mon mana. Donc si je relâche énormément de mana, un truc plus gros va venir. »

Il a l’intention de faire des combats réels pour s’entraîner! Il ne sait pas supporter son gardien. Il va juste perdre encore une fois le contrôle. J’essayai de me rapprocher de lui, mais impossible je suis beaucoup trop faible pour l’arrêter, quand tout à coup j’entendis une créature s’approcher, venant du ciel.

« -Oh! Il est gros celui-là.  Tu penses que c’est un oiseau? »

« -Non non, regarde grand frère, ses pattes, c’est un lion c’est sûr. »

Ils sont inconscients! C’est un griffon, la barrière ne protège pas des ennemis venant par le ciel !Ils vont se faire tuer. Aller bougez ! Mes jambes et ma voix, refusent de les atteindre. Je vais devoir les regarder mourir sans rien pouvoir faire ?

Pourquoi ce monde est-il si cruel ? J’hurlais intérieurement devant mon impuissance. Le griffon se mit alors à plonger sur eux. Je fermai les yeux pour ne pas assister à ce massacre.

« -On fait comme on a dit. Étant donné que je peux te prendre dans mes mains, il faut essayer si ça fonctionne. Désolé, je n’ai rien contre toi, si tu veux te plaindre à quelqu’un. Dis-le à Ilaris, j’ai déjà renoncé à aller au paradis. »

« JE SUIS L’ENNEMI DE DIEU,  JE DÉSOBÉIS ET JE CONDAMNE, HADÈS.»

Yuki prononça ses paroles sans souci. Il ne semblait pas perdre le contrôle, quand il eut fini de prononcer l’incantation. Ayumi se sépara en deux. Et une lame de mana sortie alors de l’espace qui s’était créé. Yuki leva Ayumi au-dessus de sa tête. Tout était fini en un instant. Quand le griffon se trouva à quinze mètres, il abaissa d’un coup la lame, celle-ci s’ajusta pour le toucher malgré la distance. Le griffon fut scindé en deux, je n’en croyais pas mes yeux. Comment avait-il fait pour posséder ce niveau de maîtrise, aussi rapidement? Que s’était-il passé pendant que j’étais inconsciente ?

Yuki se tourna alors dans ma direction.

« -Émilia, que fais-tu? Ayumi m’a raconté, tu dois être fatiguée, retourne te reposer. »

J’étais dans l’impossibilité de lui répondre face à ce spectacle. Il me prit alors dans ses bras puis me ramena à l’intérieur.

« -Étant donné que tu es incapable de parler, fais-moi un signe de la tête, d’accord ? Penche-la 2 fois pour oui, et une fois pour non.»

« -Bon, je pense avoir compris une chose. Tout dans ce monde tourne autour du mana, donc la nourriture sert donc aussi à en récupérer ? »

J’inclinai deux fois la tête pour confirmer ce qu’il venait de dire.

« -La créature que j’ai abattu peut servir de nourriture alors je vais la récupérer. »

« -Si cette chose possède des ailes, ça se cuit comme du poulet, non ? »(Yuki)

« -Tu es sûr ? Mais bon, en même temps, je ne sais pas comment cuisiner le lion. »(Ayumi)

Ayumi et Yuki rigolèrent sans retenue.

L’atmosphère qui régnait dans la pièce me fit énormément de bien.

Depuis que j’avais quitté le château, je n’avais pas relâcher la pression.

Les voir rigoler ensemble en cuisinant un griffon était une scène peu ordinaire. Mais leur entente était apaisante. Ce sentiment disparut rapidement quand je sentis une présence de mana, autre que les nôtres, dans les environs.

Publicités

6 réflexions sur “Serment Chapitre 4: Arme et Gardien

Répondre à Immo Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s