Serment Chapitre 5: Le Prix de l’Impuissance

Bonjour tout le monde,

C’est Neito, alors c’est parti!

Aujourd’hui sortie du chapitre 5 et 6. Des chapitres que j’ai écris quand je me sentais sentimental, j’espère que cela vous plaira !

Le chapitre 6 plus tard cet après midi !

Je rappelle que les *** marquent un changement de point de vue dans l’histoire.

N’hésitez pas non plus à dire si des explications ne sont pas assez claires, je suis là pour m’améliorer ;).

(Italique=pensée où dialogue effectué par la pensé)

 

Chapitre 5: Le prix de l’Impuissance

(Narrateur:Albert Ashford)

« Elle se cache ici ? »

« Oui prince, il n’y a aucun doute, même fine nous avons réussi à trouver des traces de mana qui convergent dans la résidence. »

« Utiliser la villa secondaire pour fuir, ma sœur est-elle si bête que ça ? »

« Par contre, nous avons un souci prince. »

« De quoi s’agit-il? »

« Elle n’est pas seul, il y a une personne se trouvant avec la princesse et son aura de mana est terrifiante. »

Se pourrait-il qu’il soit celui responsable des dégâts causés dans les environs ? Peu importe, je suis le Prince Albert Ashford, nul ne peut me surpasser.

« Utilisez la force, mais il y a un changement de plan, capturez la princesse vivante. »

« Oui, monsieur.»

Satané roi idiot, moi qui pensais qu’en mettant fin à sa vie je pourrais prendre le trône et soumettre les humains pendant le traité ! Il a fallu qu’il indique aux dirigeants humains de ne négocier qu’en sa présence ou celle de la princesse. Aurait-il deviné mes plans depuis le début, tchh.

« Votre visage n’est pas digne de celui d’un prince. »

« D’où tu te permets de me critiquer, espèce de roturière ! »

Je la frappai violemment avec mon pied avant de continuer à la traîner par la chaîne accrochée à son cou.

« Écoute-moi bien Saori, tu n’es qu’une simple servante qui a reçu l’affection de la famille royale. Mais celle-ci n’est plus, je te conseille donc de montrer du respect à mon égard, est ce clair?!»

« ahah…»

« Qui y a-t-il de drôle?! »

« Vous êtes donc si déçu que votre père ait eu plus confiance en votre sœur qu’en vous ? Vous êtes un homme lamentable, vous finirez par subir votre châtiment un jour ou l’autre. »

Cette roturière ose se moquer de moi!

Alors que je m’apprêtai à la corriger, un soldat me rejoignit essoufflé.

« PRINCE !!!! »

« Que se passe-t-il ? »

« L’équipe d’infiltration s’est faite exterminer ! »

« Quoi, ce sont des soldats d’élite, comment se sont-ils faits avoir aussi facilement ! »

« Quand nous avons pénétré dans la barrière qui sépare la résidence de cette partie du monde. Nous avons tous ressenti une énorme pression. »

« Je m’en fous de ça ! Qu’est-il arrivé à l’équipe ?! »

« Cinq minutes après que la première équipe soit rentrée dans la résidence. Celle-ci a explosé ! »

« Un mage assiste ma sœur ! Je n’ai pas eu connaissance qu’elle ait été en contact avec un quelconque magicien de toute sa vie. »

Mais que se passe-t-il à la fin. Comment ai-je pu manquer tant de choses?

« Prince, la personne aux côtés de la princesse est un Noble des tréfonds ! Nous devons fuir…»

Une main venait de transpercer le dos du soldat en face de moi et son cœur se trouvait dans celle-ci.

« Et bien, je ne savais pas qu’on devait recevoir de la visite. Hoy, c’est toi leur chef? »

Ce soldat ne mentait pas, un noble des tréfonds se trouve face à moi. Il porte Émilia sur son dos.

« Saori, tu vas bien ! »

« Émilia, tu la connais ? »

« C’est ma servante personnelle, elle s’occupe de moi depuis mon plus jeune âge. »

« Je suppose que si elle est traitée de cette façon , c’est qu’elle n’ait pas de leur côté, et l’autre au grand air, qui est-ce? »

« Mon frère le Prince Albert Ashford, celui responsable de l’assassinat de mon père. »

« Tais-toi, espèce de traînée ! Notre idiot de père et toi n’êtes que des abrutis de pacifiste ! Il n’y a aucune chance que la paix existe tant qu’il y a autant de races! Le seul moyen pour régler ce problème, c’est l’éradication de toutes les espèces inférieures. »

(Note de Exserra: il porterait pas une moustache le prince?)

Exactement, de quoi ai-je peur ? Ce noble démon est au même niveau que les autres, moi je suis le grand Prince primordial, je n’ai pas à avoir peur de lui.

« Tes histoires ne m’intéressent pas, tu vas tout d’abord me donner cette chaîne que tu tiens dans ta main. »

« Tu crois être en position de me donner des ordres ! Je suis….. quoi ! »

Cet inférieur a simplement levé sa jambe et ma main n’est plus là !

« AHHHHHHH J’AI MAL, TELLEMENT MAL! »

« Merci de m’avoir libéré, vous êtes ? »

« Yuki Takahiro, l’esclave de mademoiselle Émilia. »

« Ne dis pas des choses comme ça ! »

« Je plaisante Émilia.»

Bande d’insectes, je vais vous le faire payer. Grâce à ce dispositif, je ne vais pas vous laisser vous en sortir !

***

(Narrateur:Yuki)

Il ne faut pas que je m’éternise ici, Émilia est à court de mana et mes ressources sont au plus bas. Je ne peux me permettre qu’une ou deux ‘paroles’ maximum, je n’ai vraiment pas de chance.

«Saori, vous pouvez marcher ? »

« Oui, il n’y a aucun problème. »

« Vous pensez que je vais vous laisser partir comme ça, bande de nuisibles! »

Malgré sa main en moins, il continue de l’ouvrir. Soit il est idiot, soit il a un atout.

« Grand frère, j’ai un mauvais pressentiment. »(Ayumi)

« Toi aussi? Je pensais que je me faisais des idées, mais il semble que ce ne soit pas le cas. »(Yuki)

« Je suis d’accord, nous devrions nous éloigner d’ici au plus vite. »(Emilia)

« Émilia, tu peux nous entendre ? »

« J’imagine que le serment y est pour quelque chose. A 500 mètres au nord d’ici se trouve un portail, empruntons-le pour se sortir d’ici.»

«Je ne vous laisserais pas partir comme ça. »

Il sortit de sa poche une seringue, et se la planta directement dans le cou, avant de s’écrouler sur le sol.

« Yuki, on doit fuir très vite. »

« Qui y’a-t-il de si grave? »

« Ce qu’il vient de s’injecter est l’une des armes de la famille royale. Elle confère le pouvoir de manipuler un dragon mort-vivant pendant 20 minutes, une fois passé ce délai il devient hors de contrôle ! »

« Trop tard, je vais tous vous tuer ! »

« LES LIMITES NE ME CONCERNENT PAS, DÉPASSE LES, HERMÈS »

Je pris Saori sous mon bras, puis je courus droit vers l’endroit où se trouvait le portail. Au bout de quelques secondes, il était dans notre champ de vision, mais avant d’arriver face a lui, un souffle vint nous balayer.

Une créature qui perdait sa chair et dotée d’une aura sombre, sans oublier l’odeur de la mort qui se dégageait de celle-ci.

Je me relèvai, je n’avais pas lâché Émilia, ni Saori. Il semblerait que j’ai de la chance dans mon malheur.

Mais ce dragon ne semble pas vouloir s’arrêter là, il balança sa queue dans ma direction.

« Excuse-moi Émilia, supporte-le. »

J’utilisai toute ma force pour lancer Émilia et Saori jusqu’au portail.

« Grand frère, utilise ma chaîne ! »

Je plantai la pointe d’ayumi dans le sol et mis toute la force dans sa chaîne pour stopper l’attaque.

« Impressionnant, mais combien de temps vas-tu tenir? AHAHAHAH. »

« Rigole de cette façon quand tu m’auras tué. »

***

(Narrateur:Saori)

La douleur du choc était assez impressionnante, mais être pris dans une autre attaque aurait suffi à nous tuer, je dois donc me dire que nous sommes chanceuses.

«Princesse Emilia, vous allez bien ?»

« Saori, où est Yuki ? »

La Princesse est extrêmement faible, mais malgré tout, elle continue de s’inquiéter pour autrui.

« Ma poitrine me brûle. »

Je déchirai le haut de sa robe et une marque rouge brillait.

« Princesse, aviez-vous effectué un pacte avec ce noble ?! »

« Non, c’est un serment que j’ai moi-même proposé. »

La Princesse s’est lié à une personne dont elle ne sait rien !

« Mais peu importe, dis-moi où se trouve Yuki. »

« Il se bat actuellement contre le dragon, il n’a pas l’air de perdre, il est impressionnant. »

« Saori, dépêches-toi d’activer le portail. Yuki a du mal à gérer son flux de mana, il va finir par tomber à court d’un moment à l’autre. »

« Princesse, pour que je puisse utiliser la magie, il faut que vous me le retiriez. »

Elle fit un signe de croix avec le peu de magie qui lui restait et brisa alors mon sceau.

Je me mis tout de suite au travail, et ouvrit ce vieux portail par la force.

« Princesse, le portail est prêt, mais ce modèle ne permet pas de choisir la destination. »

« Aucune importance, fais signe à Yuki qu’il peut venir. »

« YUKI ! Le portail est ouvert, dépêches-toi! »

Il bondit de nulle part avant d’atterrir face à nous.

« Soyez prêtes à l’emprunter à tout moment. »(Yuki)

« Quoi ! »(Saori)

« Que se passe-t-il Saori ? »(Émilia)

« La présence du dragon rend le portail instable ! »

« Vous ne m’échapperez pas les nuisibles ! »

Le dragon dirigea sa patte vers nous et quand je pensais que nous allions tous mourir, je vis Yuki repousser la patte d’un simple coup de pied.

« C’est l’heure de la punition envers les princes arrogants. J’espère que tu es bien installé là-haut. »

« –JE SUIS L’ARME QUI JUGE, NUL NE S’OPPOSE À MON JUGEMENT. EXTERMINE, MÉPHISTOPHÉLÈS. »

Je ressentis une grande puissance, puis celle-ci disparut d’un coup, les cercles magiques venant de se briser.

« Merde, pourquoi faut-il que je sois à court de mana maintenant ! »

Je ne peux pas laisser mourir la princesse de cette façon.

« Monsieur Yuki, je vous confie la princesse, prenez soin d’elle. »

« De quoi parles-tu Saori? Reviens Saori. »(Emilia)

« Yuki prend la princesse dans tes bras après mes paroles et traverse le portail sans te retourner.»

« Tu veux que je t’abandonne ! »(Yuki)

« Je vous demande de vivre, si l’on meurt tous ici, qui l’arrêtera ! »(Saori)

« D’accord, je te promets de veiller sur elle. »

« NONN Saori, restes avec moi ! »

« Princesse, j’ai été heureuse de tout ce temps passer avec vous, vous êtes devenue une femme magnifique. »

Je ne pus empêcher mes larmes de couler.

Le dragon approcha sa gueule pour me dévorer. Il semble que le prince en avait assez d’attendre.

« Tu seras la première, la roturière ! »

« JE RENONCE À MA VIE ET JE L’EMMÈNE AVEC MOI, CONDAMNE, CHARON »

Ces paroles sont les seules permettant à un humain de tuer une bête divine, mais en échange la mort est obligatoire.

« SAORIIIIII ! Lâche-moi Yuki, on doit aller la sauver !»

« C’est trop tard, on passe dans le portail maintenant, on n’aura pas de seconde chance. »

Adieu Princesse, que les divinités veillent sur vous…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s