Royaume Gobelin Chapitre 43: La Déesse, Encore

Salut à tous,

Boum! Dernier chapitre de la semaine!

Des révélations sont faites! Le grand méchant se rapproche!

Ne soyez pas effrayés mes petites brebis tremblotantes, les gobelins vaincront!

Enfin je crois…

Enjoy!

Chapitre 43: La Déesse, Encore

[Race] Gobelin
[Niveau]62
[Classe] Duc; Chef de la horde.
[Compétences] <<Leader de Groupe>> <<Volonté de l’Insurgé>> <<Rugissement Surpuissant>> <<Maîtrise de l’Épée B->> <<Cupidité Insatiable>> <<Âme du Roi>><<Sagesse du Chef I>><<Œil du Serpent Bleu>><<Danse Aux Portes de la Mort>><<Œil du Serpent Rouge>><<Manipulation de la Magie>><<Âme du Berserker>><<Triple Impact (triple chant)>><<Instinct>>.
[Divine Protection] Altesia, Déesse des Enfers.
[Attributs]Ténèbres, Mort.
[Bête Subordonnée] Kobold (Level 1), Loup Gris (Level 1) x2.
[Condition Anormale] <<Charme de la Sainte>>.

 

◆◇◆

Je me retrouvais dans un lieu familier, où j’étais déjà venu une fois auparavant.

« Comment te sens-tu, fils? »

Il n’y personne d’autre que cette femme pour m’appeler comme ça.

« Actuellement, c’est le pire. »

Il faut que je garde un ton rude quand je traite avec elle.

« Tu t’es embelli, n’est-ce pas? »

Sarcasme?

La déesse des enfers qui durcit son regard avait l’air de patienter.

« Et? Est-ce que les choses se passent bien? »

Quelles choses?

« Ton projet de conquête et de domination. »

Son sourire semblait dire, « tu fais des progrès, n’est-ce pas? »

En plus de sa beauté séductrice, le charme de l’innocence émanait de ce sourire. En réponse, j’activai <<Volonté de l’Insurgé>>.

« Oui, cela se passe bien. »

Comme d’habitude, des serpents jouaient aux pieds de la déesse. Elle portait également la même toge d’un blanc immaculé sur son corps. Les statuts de démon étaient aussi placées aux mêmes endroits que la dernière fois. Si ce lieu représente vraiment les enfers, et bien…je dois dire que c’est beaucoup plus facile d’y rentrer et d’en sortir que ce que je pensais.

La déesse assise sur son trône, dégageait une aura oppressante digne du maître des enfers.

Était-elle satisfaite de ma réponse? Ou pas?

Ses deux yeux dorés se rétrécirent au point de ressembler aux fentes verticales des serpents. Alors que sa peau de porcelaine restait belle au delà de la perfection, comme si un sculpteur avait donné son âme pour la façonner. Elle ramena ses mains vers elle, reposant son menton délicat dessus alors qu’elle me fixait du regard.

« Hmmm~Alors je suppose que c’était une bonne idée d’y aller doucement avec toi. »

Y aller doucement?

« De quoi parles-tu? »

Contente d’elle, le visage de la déesse se fendit d’un sourire, comme une petite fille se délectant du mauvais tour qu’elle venait de jouer.

« Je parle de la protection divine. Mes interférences ont diminué récemment, n’est-ce pas? »

Alors, elle parlait de la déesse des soins (Zenobia).

« C’est ce que tu dis, pourtant ton humeur reste amère. »

Je fis exprès de la provoquer. Si elle devait garder cette façade séductrice trop longtemps, je pourrais éventuellement tomber sous son charme.

Lui parler sera plus facile si elle est en colère.

« Tu es vraiment malin. Tu as choisi de me provoquer délibérément pour affaiblir l’effet du charme provenant de ma protection divine, mais malheureusement, je ne tomberai plus dans ce piège. »

Voyant son sourire radieux, je ne peux m’empêcher de penser qu’elle trouve cette discussion amusante. Mais sa mine joyeuse correspond à ma mise en chaînes.

« Que manigances-tu? »

Progressivement, je commençai à respirer plus bruyamment. Malgré ça, je résistai, gardant le contrôle de mes émotions.

« Rien en particulier…pour le moment, »gloussa t-elle. « C’est juste, que ça faisait un bail, alors j’avais envie de te parler. »

« Ne mens pas! »

« Oh, chéri. C’est vexant, je disais la vérité. »

Elle me regarda avec la complaisance qu’une mère pourrait avoir pour son enfant. Non, plutôt comme le puissant qui regarde de haut le faible. Le rire aiguë de la déesse des enfers résonna dans les méandres de mon esprit.

« Sinon, il semble que tu en aies pris grand soin. Ce cadeau que je t’avais offert. »

*bruit sourd de battement*

Soudainement, le serpent noir enroulé autour de mon bras droit pulsa en réponse à la voix de sa maîtresse.

« Même Pitch Black (Verid) a l’air de t’apprécier. J’ai eu raison de te le laisser. »

Pitch Black (Verid)…est-ce le nom du serpent sur mon bras?

« Oui. Un mignon Serpent des Enfers auquel j’ai donné naissance. Je suppose que tu peux le considérer comme ton frère aîné. »

Arrête de plaisanter. Je ne me rappelle pas de toi me mettant au jour.

« Ha ha ha…et bien, ce serait génial si tu pouvais te rappeler ce genre de choses. »

Alors que nous parlions, je m’en rendis soudain compte. Je ne ressens pas la même pression que la dernière fois. Pourquoi?

Elle ne voulait sérieusement pas juste me parler, n’est-ce pas?

« En y repensant, je ne sais toujours pas pourquoi tu te bats. Est-ce que c’est pour la fille de Zenobia (Reshia) que tu as pris les armes? »

Quoi?

« Ne me fais pas rire. Ne te l’ai-je pas dit? Je n’ai qu’une raison de me battre, la conquête et la domination! »

« …Donc cela ne te ferait rien de perdre cette fille, n’est-ce pas? Pas de larmes, pas de chagrin, oui? »

Son regard était dur, scrutant jusqu’au noyau de mon être.

« …Evidemment. »

S-Se pourrait-il? Que je ne l’ai pas fait à temps? Les orcs ont-ils eu le temps de submerger le village, le mettant à feu et à sang?

J’essayai de rester fort, mais au final, je n’arrivais pas à masquer mes émotions.

Après tout, je suis vraiment mauvais quand il s’agit de mentir.

« Ahahaha, calme-toi, calme-toi. La fille de Zenobia est sauve, pour le moment. »

Je ne pus que me sentir soulagé après ces paroles. Frustré, je grinçai des dents.

Penser que je croirais sur parole les mots de la déesse des enfers, et de mon propre chef!

Plus je la croirai, plus elle me manipulera.

Ce fait tira sur ma corde sensible, provoquant choc et colère.

« C’est à toi de voir si tu me crois ou pas. Mais…un danger se rapproche. » déclara t-elle, le visage dénué d’émotions.

« La déesse du destin (Liuryuna) a trouvé l’élu de son choix. Tu sais ce que cela veut dire? »

Liuryuna, la troisième fille qui tisse les destinées, et guide les héros pour se battre contre les forces des ténèbres.

« Cela signifie qu’un héros est naît? »

La déesse sourit.

« Aussi perspicace que d’habitude. C’est exact, c’est ton ennemi naturel. »

Si moi, qui suis un monstre, tente de dominer le monde. Alors, il y’aura forcément un être pour se mettre sur mon chemin.

Si celui qui dirige l’armée de monstre s’appelle Roi Démon, alors celui qui lui fait face est un Héros.

« Pour le moment, le héros n’est rien d’autre qu’un enfant innocent. Mais c’est juste une question de temps avant qu’il ne gagne en puissance et devienne un vrai héros. »

Sa voix énonça cette vérité absolue.

« Et celui qui se tiendra aux côtés du héros n’est autre que le Saint. »

Adroitement, elle s’engouffra dans les failles de mon esprit, y extirpant de force ce qui me tracassait le plus avec cette seule phrase.

« Et ce Saint est Reshia? » demandai-je.

« Tu la perdras, tu sais? » déclara t-elle en confirmant mes doutes.

Je ne pus rien répondre en retour. Ou plutôt, on pourrait dire que ma tête était complètement vide alors que le déni faisait rage dans mon cœur.

« Devrais-je te prêter ma force? » proposa Altesia.

« Quoi? »

La déesse sourit avec le sourire d’une mère aimante. Apaisant, son amour maternelle me réchauffa le cœur.

« J’ai aussi eu beaucoup de problèmes avec ces soit-disant héros par le passé. De plus, voir mon cher enfant se faire battre jusqu’au sang est un peu–, n’est-ce pas?

Spontanément, j’eus envie d’acquiescer.

Je recherche le pouvoir plus que tout.

Le combat contre le Roi Orc m’a montré à quel point les gobelins sont faibles.

Mais…la once de volonté qui restait en moi activa <<Volonté de l’Insurgé>>.

« …Que feras-tu? Veux-tu essayer de te reposer sur moi? »

Ahh, je le ferais, je le ferais…si je n’étais pas le roi.

« Je refuse. »

Le brouillard dans mon esprit se dissipa.

« Oh, c’est plutôt inattendu. Pourquoi refuser? »

« Je me battrais selon ma propre volonté, »dis-je. « Je serais celui qui choisit quand mes hommes doivent mourir. Celui qui les enverra à la guerre. Et ce sera en mon nom qu’ils verseront leur sang. Et si ce faisant…le jour de la défaite devrait arriver, elle sera mienne, entièrement. »

La déesse des enfers me regarda en silence. Comme d’habitude, je ne savais pas ce qu’elle pouvait penser.

« Je mène mes propres batailles. Me reposer sur toi reviendrait à déclarer ma défaite. »

C’est pour ça que je n’ai aucune intention de compter sur une déesse.

« …Obstiné, hin? »

La déesse sourit d’un air narquois, et je lui retournai un sourire effronté.

« Tu as parié sur moi, donc tais-toi et observe! Je ne perdrais pas. »

Après avoir prononcé ces paroles, le visage de la déesse se figea. Puis, elle éclata de rire.

« Ahahaha, buhahahaha. »

Elle se tenait le ventre en riant à gorge déployée.

Elle rit une fois de plus, et à nouveau, je ne vois pas ce qu’il y a de si drôle.

« Intéressant…je le savais, tu es vraiment intéressant, » sourit la déesse en essuyant les larmes au coin de ses yeux.

Alors qu’elle contenait enfin son rire, elle frappa dans ses mains.

A ce moment là, un portail apparut derrière moi.

« …Hey… » dit-elle. »Dans des temps comme ça, qu’est-ce qu’on dit? »

Je me retournai vers le portail, mon dos lui faisant face quand je répondis.

« L’ancienne toi… la déesse du courage, qu’aurait-elle dit? »

Juste un peu, je l’entendis ravaler sa salive.

« …Montre ton courage, » dit-elle.

Hochant la tête, je franchis le portail.

Sa voix…bien que c’était faible, je crus y percevoir un tremblement.

 

◆◇◆

« Tu te sens bien!? »

La première chose que j’entendis alors que j’ouvrais les yeux fut la voix paniquée de Gi Za.

« Quel est le problème? » demandai-je. »Où est passé ton calme habituel? »

Quand Gi Za me vit répondre affublé d’un sourire narquois, il ne put qu’hocher la tête, abasourdi.

« Merde, sérieusement. Je dis que tu es bien trop téméraire. Je pense que ma vie s’est raccourcie sur ce coup là…Bien, grâce à toi, nous avons pu réduire les pertes au minimum. »

Je voulais lui demander s’il avait toujours eu ce genre de caractère, mais je me ravisais en pensant que ce n’était pas la chose la plus sage à faire.

« Qu’est-il arrivé aux orcs? » demandai-je en me relevant.

« Ils ont battu en retraite dès que tu as vaincu le Roi Orc. Bien que ce soit aussi grâce à Gi Gi qui a attiré les Cerf d’Eirel avec succès. »

La nuit dernière, j’avais ordonné à Gi Gi de prendre 15 gobelins avec lui pour rabattre le troupeau de cerfs d’Eirel sur la horde d’orcs. Il a mis plus de temps que prévu, mais on ne pouvait rien y faire. Après tout, la seule façon qu’il avait pour diriger le troupeau était le skill <<Rugissement Surpuissant>>.

Cela devait être la première fois qu’il faisait ce genre de chose aussi.

Malgré ça, il a réussi à remplir sa tâche.

« Les pertes? » demandai-je.

« Les trous que nous avons creusé autour du village ne sont plus utilisables. Les palissades aussi. Pour ce qui est des pertes de troupe: 20 gobelins sont morts. Mais, quand on considère que nous avons réussi à repousser cette horde d’orcs, c’est vraiment un petit nombre. »

J’acquiesçai d’un signe de tête suite au rapport de Gi Za.

Nous avons subi pas mal de perte, mais au final, rien que nous ne puissions pas reconstruire.

« Je vois. Va te reposer, je me charge du reste. »

« Sinon, rapport à Gi Ga— »

Je me levai d’un bond quand Gi Za parla de Gi Ga. Mais au même moment, la sensation de me faire dévorer de l’intérieur me paralysa.

« Oi! »

« Ce n’est rien. »

Le serpent d’un noir profond (Verid) enroulé autour de mon bras était en train de pulser.

Fais preuve de courage, n’est-ce pas?—Quels mots nostalgiques, hin, petit frère?

La voix disparut aussi vite qu’elle était venu après ces quelques mots.

 

◇◆◆◇◇◆◆◇

Comme vous avez franchi le seuil du level 100, votre [Classe] va changer.

Votre [Classe] va passer de Duc à Lord.

[Skill] <<<<Maîtrise de l’Épée B->> évolue en <<Maîtrise de l’Épée B+>> .

[Skill] <<Leader de Groupe>> évolue en <<Meneur de Horde>> .

[Skill] <<Sagesse du Chef II>> acquis.

[Skill] <<Manipulation de la Magie>> a prit un niveau.

◇◆◆◇◇◆◆◇

 

Note de l’Auteur:

La déesse a changé son approche brutale pour une avec plus de tact.

Le héros en est conscient mais ne peut rien y faire.

Et le serpent rouge qui prend en puissance à chaque évolution.

A présent, que se passera t-il?

Note de Exserra:

Gi Gaaaaaaaaa….

Sinon j’ai laissé Lord pour la nouvelle classe, mais en français ça donne seigneur, vous préférez quoi?

Pareil pour Pitch Black, mais je pense garder Verid comme nom pour le serpent dans les prochains chapitres.

Publicités

19 réflexions sur “Royaume Gobelin Chapitre 43: La Déesse, Encore

  1. Merci pour le chapitre, pour je suis pour Lord et garder Verid tant que le nom reste on s’en souviendra, si non cette déesse veut faire de notre héro un rois des démons mais je pense que c’est lui qui va prendre le rôle du dieu du courage, vu comment il ce comporte envers les dieux ^^

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s