Serment Chapitre 9: Le Péché de Bondart III

Salut tout le monde!

C’est Neito et nous sommes y sommes enfin arrivés! La sortie de chapitres exclusifs!

Je vais être honnête, je suis tellement jaloux de Yuki actuellement!

Pourquoi le personnage que je crée a autant de chance avec les filles alors que son créateur vit une vie de célibataire endurci!

Bref je vais faire en sorte de lui faire regretter de me coiffer au poto très prochainement ^^

Je rappelle que les *** marquent un changement de point de vue dans l’histoire.

(Italique=pensée où dialogue effectué par la pensé)

Chapitre 9: Le Péché de Bondart III, Jalousie

(Narrateur:Mari)

J’ouvrais les yeux doucement, Yuki-san était assis à côté de moi en train de se rhabiller.

Je songeais aux événements de la nuit dernière et me couvrais le visage avec la couverture pour cacher ma gène.

« Excuse-moi Mari, je t’ai réveillé? »

« Non, non tu n’y es pour rien. »

Je cachai mon visage, ayant trop honte de le regarder dans les yeux.

« Pourquoi tu te caches, il n’y a aucune raison. »

Il commença a tirer sur la couverture que je retenais de toute mes forces. Quand il relâcha soudainement la pression. Je n’entendis plus rien.

« Yuki-san? »

Alors que je m’apprêtais à la retirer pour le voir, je sentis quelqu’un en dessous de la couverture. Il passa sa tête  et m’embrassa soudainement.

Encore une fois je ne pus pas résister, et me laissai entraîner.

« Veuillez m’excuser, mais laissez ce genre d’activité pour quand je ne suis pas dans la maison, et de préférence en soirée. »

Al venait d’ouvrir la porte violemment, me voyant ainsi dans une position plus qu’embarrassante.

« Nii-san, tu devrais frapper avant d’ouvrir la porte. »

« Je peux savoir qui tu appelles nii-san? Je ne me souviens pas avoir approuvé votre relation. »

« Al, sors s’il te plait. Yuki-san aussi, j’aimerais pouvoir me rhabiller… »

« Pourquoi je devrais sortir alors que tu es ma sœur ? »

« Et pourquoi moi alors que j’en ai vu bien plus la nuit dernière? »

« ARRÊTEZ DE DISCUTER ET SORTEZ D’ICI IMMÉDIATEMENT! »

Je ne peux pas croire que les hommes qui m’entourent manquent autant de délicatesse.

Mais quand je pense que ces moments de bonheur s’arrêteront bientôt, je ne peux pas m’empêcher d’être triste.

Je ne dois pas me rapprocher de lui car il ne me reste que peu de temps avant qu’ils viennent me chercher.

Lorsque Yuki-san nous a sauvé dans la forêt, je n’arrivais pas à décrocher mon regard de lui. C’est ce qu’on appelle le coup de foudre, je pense.

Quand nous nous sommes séparés, je lui ai donné un mot dans le seul but de lui parler et de lui dire de ne pas rester dans ce village.

Et malgré ça, il m’a aidé une fois de plus à la taverne. Quand ces soldats se sont approchés de lui, je l’ai amener ici pour le protéger et ensuite, ensuite…

Rah, pourquoi je me tortue autant l’esprit ! Je ne l’ai rencontré qu’hier. C’est un voyageur il doit avoir l’habitude de ce genre de relation, je suis probablement qu’une femme parmi tant d’autre.

Cette simple pensée me déprima.

Je m’habillais et passais la porte de ma chambre. Yuki-san s’apprêtait à sortir.

« Yuki-san, tu pars déjà? »

« Oui, je me suis absenté une nuit entière et Emilia doit être inquiète. »

Emilia… la fille d’hier… quelle est leur relation?

« Veux tu venir avec moi Mari? »

« Oui! »

« Ne rentre pas trop tard, j’ai besoin de toi pour élaborer une nouvelle potion. »

« Ne t’inquiète pas Al, à tout à l’heure. »

Yuki-san et moi étions dans la rue, les villageois le dévisageaient comme à leur habitude.

« N’y prête pas attention Yuki-san, le village est un peu sous tension en ce moment. »

« Je n’ai pas l’intention de m’en soucier. Après tout, je suis avec une jolie demoiselle. »

Comment peut-il dire ce genre de chose aussi sérieusement?

Il saisit ensuite ma main et nous continuâmes notre route.

La main de Yuki-san me donnait l’impression de ne pas être vrai, comme si celui que j’avais devant mes yeux était une illusion.

Utiliserait t-il une sorte de magie? Devrais-je essayer une potion pour voir si j’ai raison?

Alors que je pesai le pour et le contre, Yuki-san reprit la conversation.

« Ce que Al a dit avant de partir, cette histoire de potion, qu’est-ce que c’est? »

« Ah, mon frère et moi sommes des alchimistes. Ma défunte mère était une alchimiste reconnue de tous. Elle est morte il y a maintenant 2 ans, mon frère et moi continuons de pratiquer pour honorer sa mémoire. »

« Hum, c’est remarquable.  »

« Et toi Yuki-san, comment sont tes parents? »

« Mon père était un homme d’affaire. Je n’ai que très peu de souvenir lui, et ma mère était la personne la plus gentille et douce que je connaisse. »

« Était? »

« Oui, ils sont tous les deux morts il y a bien longtemps maintenant. »

« Excuse-moi d’avoir fait remonter de mauvais souvenirs… »

« Ne t’inquiète pas pour ce genre de chose, cela fait parti du passé maintenant. »

Il me caressa la tête avant de faire glisser sa main sur ma joue.

« Yuki-san…on nous regarde… »

« Excuse-moi, continuons. »

Yuki-san est très tactile.

Encore une fois, son toucher ne semblait pas réel.

Nous arrivions enfin à l’auberge. Lorsque nous sommes entrés, l’aubergiste fit des courbettes exagérées en voyant Yuki.

Nous sommes montés à l’étage,et arrivés devant la porte, il prit une grande inspiration avant d’ouvrir.

« Je suis rentré! »

« A genoux, idiot de grand frère. »

Yuki-san se prosterna la tête face au sol, il semblait terrifié. Quand je vis un petit lézard poser sa patte sur sa tête.

« Je peux savoir où tu te trouvais la nuit dernière? »

« Et bien, il y a une excellente explication à mon absence de cette nuit. »

« Ce n’est pas de sa faute, c’est moi qui l’ai hébergé hier soir. Il est venu à la taverne et les soldats l’ont fait beaucoup boire, veuillez l’excusez. »

« Grand frère…as-tu jeté ton dévolu sur cette jeune fille? »

« Il y a plus important, nous avons besoin de toi Yuki! »(Emilia)

***

(Narrateur:Emilia)

Yuki venait de rentrer et se faisait sermonner par Ayumi. Il était accompagné de la jeune fille d’hier.

Que s’etait-il passé entre eux la nuit dernière?

« Puis-je savoir qui sont ces filles? »(yuki)

« Nous sommes le groupe d’exterminateur White Gods. Moi c’est Yolande, la petite avec le chapeau, c’est Minora et le garçon manqué qui dort encore, c’est Myuri. »

« Je vais t’expliquer la situation. Hier, Sora les a sauvé alors qu’elles étaient encerclées par des chimères. Et elles ont trouvé cette gnomide qui est grièvement blessée. »(Emilia)

« C’est terrible! » (Mari)

Mari se précipita vers la gnomide et commença à l’observer.

« Le poison de la chimère s’est répandu dans tout son organisme, la seule chose qui la garde en vie sont vos soins actuels. »

« Tu es une soigneuse pour t’y connaitre autant? » (Minora)

« Non, je suis une alchimiste. »

« Yuki, tu penses qu’il soit possible de la sauver? »

« Je ne suis pas médecin, je ne fais pas de miracle. Si elle avait une blessure physique, je pourrais peut être la guérir mais là, c’est d’un tout autre niveau. »

« Il est possible de la sauver. Mais il y a un souci. » (Mari)

« De quoi s’agit-il? »(Yuki)

« Pour se débarrasser du poison d’une chimère, il me faut l’essence d’une certaine fleur. Mais elle pousse dans une partie éloignée de la forêt et de puissants monstres s’y trouvent. Il faut au minimum 3 jours pour atteindre cet endroit. »

« Je vois, nous n’avons pas de temps à perdre. »

« Ayumi, Emilia, j’ai besoin de vous parler. Venez s’il vous plait. »

Nous sortîmes de la chambre pour descendre au rez de chaussé.

« Je vais y aller avec Mari. Vous deux, j’aimerais que vous restiez au village. »

Ils vont se retrouver seuls… Ma poitrine se resserra fortement en imaginant cette scène.

« Je viens avec toi Yuki! »

« Non, tu dois rester pour garder la gnomide. Et toi Ayumi, j’aimerais que tu obtiennes des informations sur ce qui se passe exactement ici. Les chimères seraient dirigées par des Dark alchimistes et certains soldats semblent mêlés à cette affaire. »

Pourquoi ne remarque tu pas mon inquiétude, idiot de Yuki…

« Je vois, mais j’ai une condition pour que tu t’en ailles avec cette fille. Je veux que tu emmènes une des aventurières avec toi ainsi que Sora. Lui est capable de parcourir une grande distance en très peu de temps dans le cas où je devrais te contacter.

Il servira d’intermédiaire. J’aurais aimé que tu l’utilises pour y aller directement mais je ne pense pas qu’une humaine puisse survivre à un voyage sur son dos quand il est sérieux. »

« Merci Ayumi. »

« Je ne le fais pas par plaisir grand frère, je n’aime pas te savoir en danger. »

La conversation terminée, nous retournions dans la chambre.

Ayumi, tu es vraiment d’accord pour laisser partir ton frère avec cette inconnue…

« Mari, peux-tu nous apporter ton aide dans la recherche de cette plante? »

« Si je peux t’aider, ce sera avec grand plaisir. »

« J’aimerais aussi que Yolande-san nous accompagne. »

« Pourquoi moi? »

« Je ne sais pas grand chose sur les monstres mais les groupes d’exterminateur en ont sûrement l’habitude. Si on tombe sur un monstre, j’aurais besoin de ton expertise pour en savoir plus. »

« Bien, elle t’accompagnera. »(Myuri)

« Hey, depuis quand es-tu réveillé ! Et surtout, ne prends pas de décision à ma place! »

« La raison pour laquelle on demande ton aide tient  la route, donc tu y vas. Moi je m’occupe de veiller sur le reste du groupe. »

« Mari et moi devons faire un saut quelque part, nous reviendrons te chercher après. Nous partons dans 2 heure, sois prête. »

Yuki passa la porte suivi par Mari, et ce sentiment qui me comprimait la poitrine refusait de disparaître…

 

 

 

Publicités

10 réflexions sur “Serment Chapitre 9: Le Péché de Bondart III

Répondre à zesifry Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s