Serment Chapitre 14 : Le Péché de Bondart VIII

Bonjour tout le monde !!

C’est Neito et comme je suis d’excellente humeur, je vais vous raconter la suite de Yuki.

C’est l’heure de ma vengeance envers ce bourreau des cœurs, que le spectacle commence !! MOUAHAHAHAHAHAH

(Italique=pensée où dialogue effectué par la pensée)

Chapitre 13: Le Péché de Bondart VIII, Adieu…

(Narrateur: Mari)

Le change-forme venait de catapulter Yuki juste sous mes yeux.

Je ne pus que crier de toutes mes forces.

Pourquoi? Pourquoi? Qu’ai-je fais de mal mon Dieu? Je n’ai jamais rien souhaité, je n’ai jamais fait de mal, alors pourquoi m’enlèves-tu ce qui constitue mon seul bonheur.

Je vis le change-forme lever son poing tout doucement vers le ciel. On dirait que c’est la fin pour moi.

J’espère que Al va bien. Il a toujours été très débrouillard, même sans moi, il ira bien.

Je regardais cette masse noire se diriger vers moi, puis je serrais Yolande dans mes bras tout en m’excusant de ne rien pouvoir faire pour la sauver.

Je n’attendais plus que la mort vienne me prendre. Je fermai les yeux et attendais simplement de rendre mon dernier souffle.

Le coup censé m’atteindre n’arriva pas, un souffle extrêmement puissant s’abattit sur mon visage, mais je n’avais pas bougé. J’ouvris les yeux, les arbres à coté de moi avaient disparu.

Devant moi, un démon se tenait là, et avait stoppé l’attaque de ce monstre d’une seule main.

Des cheveux noirs, une peau blanche et des cornes.

Il se tourna vers moi, et me sourit.

Il n’y a aucun doute.

« Yuki…-san.. »

« Désolé Mari, je ne t’ai pas tout dit. J’en ai pour un instant, ne bouge pas. »

Il repoussa l’attaque de ce monstre comme s’il poussait une simple porte.

« Prépare-toi enfoiré, si tu penses que je vais te laisser t’en sortir après avoir essayé de t’en prendre à Mari, tu rêves éveillé. »

Le change-forme était affolé, il lança une pluie de coups qui furent tous arrêter par Yuki sans le moindre problème.

Yuki est un noble démon, il n’y a aucun doute. Mais s’il peut se tenir dans ce monde, c’est qu’il est alimenté par quelqu’un en mana.

La plus grande probabilité, c’est qu’il s’agisse d’Émilia, mais si c’est le cas, ils sont tellement éloignés qu’il ne doit pas être en mesure de se régénérer, est-ce qu’il ira bien?

Alors que je m’inquiétais pour lui, Yuki brisa l’un des bras du monstre d’un simple coup de poing, sans utiliser la moindre magie.

Mais le monstre se régénéra instantanément.

Attend, ce monstre créé par alchimie ne devrait pouvoir guérir que de blessures légères.

S’il est capable de faire ça, c’est qu’il possède plusieurs pierres de mana dans le corps.

J’ai trouvé comment l’éliminer.

« YUKI-SAN, POUR L’ABATTRE IL FAUT SÉPARER SON BUSTE DES AUTRES PARTIES! »

« D’accord. »

Une vague de mana sombre entoura Yuki et il commença à réciter des paroles. Sa simple concentration de mana me fit trembler comme une feuille.

« JE DÉCIDE DE QUI MEURT EN CE LIEU. DÉCOUPE, HADÈS. »

Cinq cercles magiques entourèrent les parties du corps du change-forme.

Quand Yuki referma son poing, la mise à mort de cette créature avait été prononcé.

La tête, les jambes, et les bras se sont tous retrouvés séparés du corps de leur propriétaire quand les cinq cercles ce refermèrent sur eux-mêmes. Une pluie de sang noir recouvrait la zone et Yuki-san se tenait debout en son centre.

Il s’approcha de moi, tomba à genoux et me prit dans ses bras.

« Mari as-tu peur…? »

Il tremblait, cette personne si forte tremblait de peur que je le repousse. La peur que j’avais ressenti quelques instants plus tôt avait totalement disparu.

Je mis mes bras autour de lui et le serrai à mon tour.

« Je n’ai pas peur, merci de m’avoir sauvé Yuki-san. »

Alors que j’attendais une réponse de sa part, je sentis que sa respiration était saccadée.

« Yuki-san, que se passe-t-il?! »

« J’ai atteint ma limite. »

Il s’écrase sur moi de tout son poids. Je le posai sur le sol, et l’examinai.

Il n’y a aucun doute, il est en manque de Mana.

Il devait recevoir des soins d’urgence, mais impossible de les effectuer dans cette forêt remplie de monstres.

Les arbres dans cette partie de la forêt sont beaucoup moins massifs que ceux proches de la ville. Je cherchais donc un endroit où nous protéger. Quand j’aperçus une grotte.

Je m’aventurai dans le fond pour m’assurer qu’elle n’était pas l’antre d’une bête.

Après avoir confirmé qu’elle était vide, je traînai Yuki-san et Yolande-san jusqu’à la grotte.

Je ne suis pas combattante, je n’ai pas autant de force que ces deux-là.

J’aurais souhaité y aller plus doucement, mais l’orage menaçait et la nuit commençait à tomber.

Je couvris l’entrée avec des branches d’arbre pour la dissimuler et préparai deux potions.

La première: un répulsif, elle permet de tenir éloigner les monstres pendant plusieurs heures, la deuxième était celle destinée à la gnomide.

La plante ne vivant que quelques heures après avoir été coupée, elle devait être transformée au plus tôt.

J’ai installé un diffuseur de mana dans l’espoir d’apaiser les douleurs de Yuki, malheureusement aucune amélioration n’était visible.

J’ai lu énormément de livres, et je me rappelle de l’un d’eux qui parlait des nobles Démons et Anges.

Pour récupérer, il faut qu’ils soient sous contrat ou qu’ils soient en contact physique avec une personne en possédant.

Je dois lui envoyer du mana le plus rapidement possible.

Je me déshabillai tout en jetant furtivement des regards à Yolande toujours inconsciente.

Je retirai les habits de Yuki-san. Alors que j’avais déjà touché son corps plusieurs fois, je sentais que c’était différent.

Comme je le pensais, son corps humain était une illusion. Je touchais pour la première fois l’homme que j’aime. En retirant sa chemise, un spectacle effroyable s’offrit à moi.

Son torse était couvert de cicatrices, pareil pour ses jambes.

Des larmes coulaient le long de mon visage. Que lui est-il arriver pour finir dans cet état?

J’embrassai toutes les cicatrices présentes sur son abdomen dans l’espoir de les guérir.

Je m’allongeai ensuite sur lui, ma poitrine appuyée contre lui et je libérai mon mana.

Je fus énormément surprise par le taux de mana que son corps aspirait. Je devais me concentrer pour ne pas que celui-ci soit rejeté.

Mais je sentais que ce n’était pas suffisant, je devais lui en injecter directement.

Alors que cette pensée m’effleura.

Yuki-san se mit à bouger, mais ses yeux était toujours fermés.

Son instinct de survie le fait bouger?

Il se redressa et saisit violemment ma poitrine avant de la mordre, mon mana se faisant siphonner. Et je ne pouvais pas y résister.

Je devais me laisser faire, il m’avait sauvé la vie. Même s’il absorbe mon mana jusqu’à ma mort, je n’aurais aucun regret.

Il s’était passé dix minutes quand il s’arrêta soudainement. Quatre pointes de sang coulaient  le long de mon sein.

Il retomba ensuite sur moi, je ne sais pas s’il lui restait un minimum de conscience, mais il s’arrêta avant que je me retrouve vidée de tout mon mana.

Je caressais ses cheveux noirs comme la nuit.

Il ressemblait à un enfant, comment peut-il être aussi détendu en présence d’humains.

Je souhaitai que cet instant dure à jamais quand j’entendis des pas s’approcher de la grotte.

« Dis, tu es sûr que c’est par ici? »

« Oui, l’arme numéro 10 à été éliminée dans les environs, cette femme doit se trouver ici. »

Les dark alchimistes m’ont retrouvé.

Je n’avais pas d’autre choix, je sortis une feuille de mon sac et écris la méthode pour soigner la gnomide, puis je déposai cette note à coté d’Yuki et me rhabillai.

Je me penchai sur Yuki et l’embrassai une dernière fois.

Les larmes se mirent à couler une seconde fois.

« Désolé Yuki, alors que tu as tant fais pour me sauver, je vais devoir partir. Merci pour tout. »

Je me levai, essuyai mes larmes et me dirigeai vers la sortie.

Les deux hommes se précipitèrent sur moi et me plaquèrent au sol.

« Mari, je peux savoir de quel droit tu te permets de quitter le village. »

Il frappa plusieurs fois ma tête contre le sol.

Je devais le supporter, si jamais il découvrait Yuki-san et Yolande-san, il les tuerait sans hésitation.

« Où sont les deux qui t’accompagnaient? »

Ils étaient donc au courant.

« Ils sont morts en affrontant le change-forme. »

« Tu te fous de moi. »

L’autre piétina mon visage avec un large sourire.

« L’un d’eux a utilisé une magie d’auto-destruction. L’autre à été pris dans l’explosion. »

« AHAHAHAH, tu es la seule survivante alors, tu attires vraiment le malheur aux autres, tu sais. »

Je devais tenir bon et les éloigner de la grotte.

« Bon, j’ai fini les préparatifs de téléportation. »

« D’accord, allez on y va. Steven a hâte de te voir. »

J’ai réussi, ils sont saufs.

Yuki-san, merci pour tout ce que tu m’as apporté, même si ce n’était que pour quelques jours, j’ai pu ressentir la joie de vivre.

Que ta vie soit rempli de bonheur, Adieu…

 

 

 

Publicités

8 réflexions sur “Serment Chapitre 14 : Le Péché de Bondart VIII

Répondre à neitonovel Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s