Serment Chapitre 15: Le Péché de Bondart IX

Salut tout le monde, c’est Neito !!!

Quand les gens sont débordés par les examens, et bien moi c’est par le travail *sniff*

Mais bon, je continue quand même à écrire^^.

Alors petite annonce, il ne reste que deux chapitres avant la fin de l’arc « Le péché de Bondart ». WHATTTTT, et oui, le dénouement va enfin arriver à son terme.

Allez, je vous laisse avec notre petite Loli Minora, et notre psychopathe d’Ayumi ^^

Je rappelle que les *** marquent un changement de point de vue dans l’histoire.

(Italique=pensée ou dialogue effectué par la pensée)

 

Serment Chapitre 15: Le Péché de Bondart IX, Espèce et Cruauté

(Narrateur:Minora)

Émilia s’était entrainée toute la journée avec Myuri, et était maintenant affalée sur le lit.

Une primordiale.

C’est la seule information que je ne pouvais m’empêcher de ressasser encore et encore.

Ayumi n’est pas rentrée avec elle, je ne sais pas ce qu’il se passe, mais j’ai un mauvais pressentiment.

Il y a aussi ce Yuki. Le regarder suffit à me glacer le sang.

Laisser Mari avec cette étrange personne, était-ce vraiment une bonne idée?

Et dire que je ne peux pas agir tant que cette petite gnomide est dans cet état.

Je pensais en parler avec Myuri, mais elle a disparu à la taverne, j’imagine qu’elle a trouvé une nouvelle proie dans ce village.

Je soupirais dans cette pièce respirant la solitude quand la porte s’ouvrit soudainement avec fracas.

« YUKI, TU M’AS DIT QUE TU EN AVAIS SEULEMENT POUR UNE JOURNÉE! »

Un jeune homme qui semblait avoir 13 ans hurlait pour une raison qui m’était inconnue.

« Euh… »

« Excusez-moi, je pense m’être trompé de chambre. »

Il avait l’air extrêmement gêné, et ferma la porte doucement en essayant de faire un minimum de bruit.

« Si vous cherchez Yuki, vous ne vous êtes pas trompé. »

« Ah bon? Excusez-moi de vous avoir surpris en arrivant à l’improviste. »

« Non, pas du tout. »

« Tu es donc une camarade de ce démon? »

« Démon! Que voulez-vous dire. »

« Bah Yuki est un démon, non? »

J’étais choquée par ce qu’il venait de m’annoncer.

« Que racontez-vous, un démon ne peut pas se trouver dans ce monde en ce moment, vous devriez le savoir. »

« Ne me vouvoyez pas s’il vous plait, je suis encore un enfant. Et en ce qui concerne Yuki, je ne peux pas l’affirmer à 100%, mais j’en suis quasiment sûr. »

Un démon! Je dois prévenir le QG!

« Mais il est quelque peu étrange. »

« Que veux-tu dire? »

« Je suis Al Flamel, un alchimiste prodige, sans vouloir me vanter. »

Il était petit, il bomba le torse et avait un air satisfait sur son visage, peut-on vraiment appeler cela ne pas se vanter…

« Bref le fait est que, comme tout bon alchimiste, je protège mes secrets. J’ai donc quelques systèmes protégeant ma demeure. Dont un détecteur de mana démoniaque. Et il s’est affolé au moment où cet homme a traversé la porte. »

« Est-ce suffisant pour affirmer qu’il soit un démon. »

N’était-ce pas un peu trop facile?

« Bien sûr que non, j’ai attendu qu’il parte au matin pour inspecter le lit où il avait dormi pour récupérer un de ses cheveux. Il a les cheveux bruns et pourtant celui que j’ai prélevé était noir. J’ai donc fait un test simple. J’ai versé une goutte de potion d’identification sur le cheveu pour en savoir plus. »

« Et qu’est-ce que cela a donné? »

« C’est justement sur cette partie que je suis perplexe. »

Il est jeune, et pourtant il dégage l’aura de mon vieux maître en magie. Je ne pouvais pas m’empêcher d’être impressionné par lui, car les potions d’identification font partie des 5 catégories les plus difficiles à produire.

« Son pouvoir magique et sa force physique ne pouvaient être déterminés, et sa race indiquait Emperor. »

« Emperor? Qu’est-ce donc que cette race? »

Il existe énormément de race de noble démon, mais je n’ai jamais entendu parler d’Emperor.

« Je pense que c’est une race de démon, mais il y a autre chose. En générale, quand l’on identifie une personne, il y a sa race, suivie de son appartenance. Et tous les noms de démon, sont suivis par ‘Noble démon’, mais pour Yuki, il était affiché ‘Terrien altéré’. »

« Jamais entendu parlé de cette espèce. Mais qui est cette personne à la fin? »

« Bon, je pense que l’on ne devrait pas trop s’inquiéter pour ce genre de chose. »

« Pourquoi es-tu si confiant? »

« C’est assez simple, ma sœur l’a choisi, c’est suffisant. »

« Tu es le frère de Mari?! Et tu la laisses fréquenter un homme qui est probablement un démon!? »

« Bien sûr »

Un sourire diabolique venait de se dessiner sur son visage enfantin.

« Comme beau-frère, je ne pouvais pas rêver mieux. Un cobaye si rare livré sur un plateau d’argent hihihi. »

Mais que se passe-t-il avec les gens de ce village!!!

***

(Narrateur Ayumi)

Deux heures que je me faisais balader dans tous les sens à travers la forêt.

Mon estomac criait famine, mais je devais me contrôler. Je ne dois pas les manger tant que je ne sais pas où se trouve la planque des Dark alchimistes, ou capuche noire comme ils les appellent.

Nous sommes arrivés face à deux arbres à l’allure étrange. L’un des deux hommes tapota le tronc, ce qui ouvrit un espèce de portail.

Je n’étais pas très fan des portails. Notre passage de portail de la dernière fois m’avait donné une horrible envie de vomir.

Je pris une bouffée d’air avant qu’ils se mettent à le traverser.

La pièce où nous nous trouvions était assez glauque.

Sur les murs, il y avait des têtes de démon un peu partout.

Des adorateurs des tréfonds peut-être? Je serais eux, je changerais quand même la déco.

Mais ce n’est pas la seule chose répugnante ici. Des cages étaient éparpillées ici et là avec à l’intérieur, des dizaines de personnes entassées les unes sur les autres.

Je suppose que vous n’avez pas eu de chance. J’espère que vous ne serez pas aussi faible dans votre prochaine vie.

Doris ne semblait pas dégouté par ce spectacle.

Au contraire, on pouvait voir sur son visage que cette scène lui plaisait.

On dirait que je suis tombé sur un sacré malade, même si je ne suis pas vraiment la mieux placée pour parler.

J’observais cette pièce qui était unique d’une certaine manière.

Quand un homme les rejoignit.

« Steven-sama, je suis heureux de vous voir. »

Sama? Il y a donc une personne que Doris respecte?

« M’as-tu apporté ce que je souhaite? »

« Bien sûr! »

Il fouilla son sac et sortit un coeur dégoulinant de sang.

« Le coeur d’une vierge, comme tu me l’as demandé. »

« Merci pour ça, ça n’a pas été trop difficile de t’en procurer un? »

« Non, pas pour moi, tu le sais bien. »

Il semble que ce monde aurait bien besoin que l’on y installe un centre psychiatrique.

« Ne repars pas tout de suite, viens avec moi. Je vais te montrer quelque chose de plaisant. »

« Monsieur Doris, ne devrions-nous pas rentrer pour ne pas éveiller les soupçons? »

« Toi rentre, j’ai encore à faire ici. »

L’homme qui l’a accompagné repartit par le même portail sans dire un mot.

Mon dessert vient de partir…

Après avoir traversé plusieurs pièces similaires, nous nous trouvions à présent dans une salle bien différente des autres.

Aucune décoration morbide ni de cage remplie de cadavres, mais une pièce blanche avec en son centre un pentacle et une personne enchaînée au milieu.

En nous approchant, je remarquai que cette personne en question n’était autre que Mari.

Grand frère, es-tu faible au point de ne pas réussir à protéger une simple fille?

« Comment te sens tu Mari? »

« Doris, tu n’es qu’un sale type. »

« Voyons, ne dis pas ça, je ne fais ce genre de chose que dans l’intérêt du village. »

« Tu me dégoûtes ».

« Bien, maintenant que les retrouvailles sont finies, puis-je expliquer ce qu’il va t’arriver? »

« Va te faire voir espèce de monstre. »

Elle a plus de cran que ce que son apparence laisse paraître.

« Sais-tu ce que c’est Mari. »

« Comment as-tu eu le collier de ma mère!? »

« Collier? Tu penses vraiment que le grand Steven s’embêterait avec un simple collier? Ce qui m’intéresse réellement, c’est la pierre au milieu. »

« Ce n’est qu’un simple bijou, mon frère l’a inspecté plus d’une fois, mais il n’a jamais trouvé la moindre trace de magie en lui. »

« Bien sûr que non, Al est un jeune homme brillant, jamais il ne t’aurait révéler la véritable nature de cette pierre. C’est pour cette raison qu’il a essayé de s’en débarrasser.

C’est une réplique de la pierre philosophale! Qui aurait cru que ta défunte mère réussisse à en reproduire une réplique si parfaite. »

« Ma mère ne créerait jamais quelque chose de si dangereux. »

« Et pourtant, je trouve ça dommage de ne pas l’avoir trouvé plus rapidement, ça aurait évité ce massacre. »

« Tu veux dire que tu as fini tes préparatifs. »

« Oh, tu sembles être au courant de ce que je m’apprête à faire. »

Hum ça commence à devenir intéressant.

« Tu vois, cette pierre ne m’est pas utile. Mais en tant qu’alchimiste, il y a certaines choses que je souhaite expérimenter. Par exemple, si une pierre aussi chargée en magie était greffée sur un corps humain, que penses-tu qu’il lui arriverait? »

Le visage de mari devint pâle et elle baissa la tête.

« Tu es un monstre… »

« Non, juste un alchimiste. »

« Steven, il faut que je te laisse maintenant. »

« Pas de problème Doris. »

Deux choix se présentent à moi.

Le premier est de me transformer, tous les tuer et sauver Mari.

Et le deuxième, la laisser ici et repartir comme si de rien n’était.

Je pense que je vais opter pour la deuxième.

Par sa faute, mon frère risque de devenir faible, il faut qu’il se remette en tête que ce monde est cruel.

Doris s’éloigna de la salle alors que les cris de douleur de Mari résonnaient à travers les différentes allées.

Quand nous arrivâmes enfin à la sortie, Doris s’étira avant de se diriger vers le village. Malheureusement pour lui, toute cette agitation m’avait ouvert l’appétit.

Je pris une forme plus correcte, puis me mis debout derrière lui.

« Il ne fait pas un peu trop sombre, que se passe t-i… »

Alors qu’il levait la tête vers le ciel, je l’attrapai, et la gobai en entier.

« Itadakimasu! »

Je décidai donc de le savourer, car il semblait qu’il serait mon seul repas du jour.

 

Publicités

9 réflexions sur “Serment Chapitre 15: Le Péché de Bondart IX

  1. Mari est pas morte (?) juste devenue un etre different donc pas de panique apres va savoir si elle sur va etre gentille ,mechante,vivante ou morte mais je fais confiance a l’auteur pour une suite genial !!
    Note : Ayumi est une psychopate et c’est Neito qui la crée donc Neito a sois beaucoup d’imagination sois il mange des gens deguisé en dinosaure…. L’opsion deux me semble pas mal .

    J'aime

Répondre à Immo Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s