Royaume Gobelin Chapitre 48: Messager de l’Ouest

Salut à tous,

Un petit chapitre pour bien commencer la semaine 🙂

Ça fait zizir comme on dit!

Avec un peu de chance, j’ai ma freebox la semaine prochaine hallelujah.

Je n’ai pas grand chose à dire d’autre en fait!

Allez, bonne semaine à toutes les petites brebis.

Enjoy!

Chapitre 48: Le Messager de l’Ouest

[Race] Gobelin
[Niveau] 5
[Classe] Lord; Chef de la horde.
[Compétences] <<Meneur de Horde>> <<Volonté de l’Insurgé>> <<Rugissement Surpuissant>> <<Maîtrise de l’Épée B+>> <<Cupidité Insatiable>> <<Âme du Roi>><<Sagesse du Chef I>><<Œil du Serpent Bleu>><<Danse Aux Portes de la Mort>><<Œil du Serpent Rouge>><<Manipulation de la Magie Lv2>><<Âme du Berserker>><<Triple Impact (triple chant)>><<Instinct>><<Sagesse du Chef II>>.
[Divine Protection] Altesia, Déesse des Enfers.
[Attributs] Ténèbres, Mort.
[Bête Subordonnée] High Kobold Hasu (Lvl 1), Loup Gris  Gastra(Lvl 1), Cynthia (Lvl 1) Roi Orc Bui (LvL 36).
[Condition Anormale] <<Charme de la Sainte>>.

 

◆◇◆

De retour au village, je fis migrer les orcs.

Je leur donnai l’ancien repaire de Gi Za, celui situé aux racines de l’arbre géant. La zone qui l’entoure est un désert, donc parfait pour les orcs. A la suite de ça, je passai un simple accord avec le petit orc effrayé.

J’ai distribué des terrains de chasse différents pour les orcs et les gobelins. Je leur ai aussi fourni une stratégie à suivre si les humains pénètrent dans la forêt.

C’est comme cela que je les ai mis à l’écart des gobelins.

Il y’a un lac au nord ouest de l’arbre géant touchant les cieux.

Donc je leur ai permis d’aller se rassasier sur les côtes Nord et Est du lac. Je l’ai fait exprès pour créer un premier obstacle sur la route des hommes.

Nous devrions pouvoir coexister ainsi séparés.

A part moi et les classe Noble, les gobelins ne peuvent pas se défendre contre les orcs.

Mais même si ce n’était pas le cas, je ne veux pas de conflits inutiles. Cela ne serait qu’en faveur de la menace à l’Est.

« Est-ce vraiment OK selon ces termes? » demanda Bui.

Les paroles de ce petit orc effrayé étaient d’un niveau élevé. J’ai toujours vu les orcs que comme des brutes s’appuyant sur leur force pour résoudre les conflits, mais il semblerait que d’autres comme lui existent.

J’acquiesçai lentement et Bui lâcha un soupir de soulagement.

Être le Roi Orc semble pesant, mais je n’ai aucune intention de m’occuper de lui. Au mieux, je veux juste qu’il se tienne hors de mon chemin, et n’attire pas les humains.

Finalement, la route de l’ouest m’est ouverte.

A présent, la restauration du village était presque terminée. Il ne restait plus quelques palissades à réparer, mais cela prendra du temps.

Je demandai à Gi Gu, à qui j’avais laissé la charge du village en mon absence, s’il s’était passé quelque chose.

« Un messager est arrivé, » dit-il.

« Quoi? » répondis-je, surpris.

« Un messager des tribus. Je lui ai demandé d’attendre. »

Les tribus? Un messager?

Où est-ce que j’ai déjà entendu ça…

« De quelle tribu? »

« S’il vous plaît, demandez-lui vous même, » répondit Gi Gu, ne connaissant pas la réponse.

Toujours perplexe, je partis à la rencontre de ce messager des tribus.

 

◆◇◆

Le messager qui attendait dans la demeure du roi était un gobelin Rare.

Bien qu’il soit un gobelin, il était clairement différent des gobelins de notre village. Vous vous demandez en quoi? Et bien, pour commencer, il porte des vêtements. Il est habillé simplement, mais porte une ceinture attachée à sa taille, ainsi qu’une paire de chaussures.

Mais ce n’est pas tout! A côté de lui, un arc reposait distinctement sur le sol. Alors que les gobelins sont normalement trop maladroits pour utiliser ce genre d’armes, il en est capable…?

Le gobelin resta calmement assis à sa place, attendant que je prenne le siège d’honneur pour parler.

« Merci de m’accorder une audience. Je suis fils de Gatsumi, Ra Gilmi de la tribu Ganra des 4 tribus, » déclara le messager.

Un discours fluide et des manières distinguées. Il donne l’impression d’avoir l’habitude de ce genre de situation.

« Laisse moi entendre la raison de ta venue, » dis-je.

Je le regardai de haut, le pressant de parler.

« Chef du village de l’Est, sauvez Ganra, »demanda Gimli.

Sa peau n’est pas différente des autres classes Rare, pourtant son intelligence est au dessus. Est-ce parce qu’il fait parti d’une des 4 tribus? En y repensant, ne vient-il pas de m’appeler souverain de l’Est?

Quel part de vérité sort de la bouche de ce messager de l’Ouest? Je concentrai mon regard sur lui pour essayer d’y trouver une réponse.

« Bien sûr, nous donnerons une récompense appropriée. Nous sommes prêt à vous céder une jeune Dame Elfe. »

Donc, un elfe  fait enfin son apparition. Si je me rappelle correctement, ils devraient se trouver dans des zones reculées, donc pas facile à capturer. Mais en considérant la reproduction des gobelins, il est nécessaire pour eux de capturer des femelles d’autres espèces. Qu’un autre village soit capable comme nous, de n’utiliser que les gobelins pour se reproduire, indiquerait sans aucun doute la présence d’un Roi puissant.

« Que voulez-vous de moi? » demandai-je.

« S’il vous plaît, combattez l’une des 4 tribus, Gaidga, » répondit-il.

« Vous vous battez contre vos tribus sœurs? »

L’Est est-il si paisible qu’ils aient le temps de se battre entre eux? Quand nous avons du mal à réunir assez de nourriture? Enfin, il pourrait y’avoir quelques orcs là-bas aussi, et des araignées géantes dans les profondeurs de la forêt.

« C’est embarrassant, cependant, la vérité…c’est qu’une malédiction a été jetée sur les 4 tribus. »

« Une malédiction? »

« Une malédiction datant des temps anciens. Une malédiction dictant que celui devant qui nous plierons deviendra le roi qui mènera tous les gobelins. »

Oh…

« Je voudrais bien vous aider, mais ce village est encore en réparation. »

Gilmi ouvrit les yeux en grand suite à ma réponse. C’est comme s’il n’avait jamais envisagé que je dise ça. Il baissa son regard au sol, semblant se perdre dans ses pensées.

« Donne moi 5 jours, » dis-je.

Comme une corde se tendant, Gilmi braqua rapidement ses yeux sur moi. Hochant de la tête généreusement, Gilmi s’inclina assez bas pour toucher le sol.

 

◆◇◆

« Changer de nom? » demanda un Gi Za perplexe.

Je secouai légèrement de la tête en réponse au ton  interrogateur du druide.

« Pour être plus précis, je pensais donner un nom en plus, » dis-je.

« …Qu’as-tu en tête exactement? » demanda le vieux gobelin.

Inclinant ma tête, je répondis à la question du vieux gobelin.

« Le village s’est agrandi. Jusqu’à présent, je n’ai donné que des noms courts, mais nous allons bientôt nous confronter aux tribus. »

Mon explication un peu vague les laissèrent déconcertés.

« Pourquoi avons-nous besoin de noms plus longs pour affronter les tribus? »

« Que ressens-tu quand tu entends: je suis le fils de Gatsumi, Ra Gilmi? »

« Comme attendu de la part des tribus… »

Quand Gi Za entendit la réponse instinctive du vieux gobelin, il ouvrit grand les yeux.

« A-Alors, c’est pour ça. »

Le visage de Gi Za se fendit d’un sourire. Son sourire malicieux pouvait faire concurence au mien. Il était tout aussi démoniaque.

Une descendance légitime, les liens du sang soutenant la personne. Cela n’a pas d’importance que l’on soit humain ou gobelin, il y’a un sentiment naturel de respect face à ces liens du sang.

Même moi, je n’avais pas pu en croire mes oreilles en entendant Gilmi se présenter. En y repensant, j’ai été sincèrement surpris.

Et c’est pour cela que nous devons nous aussi jouer cette carte.

Quand quelqu’un parle des tribus, on voit tout de suite la fierté de posséder ce sang ancien.

Une lignée à qui on doit le respect.

Si l’on me demandait, je pense que la lignée elle même transmet une forme de pouvoir.

« Donc que comptes-tu faire? Vas-tu donner un nouveau nom à tous les classe Rare? »

« Non. Je donnerai un nom de famille qu’à partir de la classe Noble. Le premier à en recevoir un sera Gi Ga. »

« …Je vais l’appeler. »

« S’il te plaît. »

Gi Ga ne peut plus marcher, donc je laissai Gi Za aller le chercher.

Gi Ga arriva en s’appuyant sur sa lance, qu’il planta dans le sol avant de s’asseoir par terre.

Plaçant sa main restante au sol, il leva son regard vers moi.

« Gi Ga, je te donne un nouveau nom, » déclarai-je.

« C’est… », Gi Ga hésita.

« Gi est le nom de ce village. Ga est le nom que je t’ai donné. Grâce à tes faits d’armes, je t’accorde le droit de fonder ta maisonnée et d’établir une lignée. En conséquence, je t’octroie un nom de famille. »

« Un droit à une maison? »

« Si tu préfères, je pourrais te donner un village. »

Mes mots choquèrent tout le monde, à tel point qu’ils avaient tous la bouche grande ouverte.

C’est la preuve de ma foi. Et je ne donnerais pas un nom de famille à n’importe qui, seuls ceux dont je reconnais la force.

Alors que je l’expliquais, le corps de Gi Ga trembla nerveusement.

« Roi, vous suis-je inutile? » demanda Gi Ga.

« Ne te méprends pas. Je t’en donne juste le droit. Si tu souhaites rester à mes côtés, tu peux continuer à le faire. », répondis-je.

Mais comme preuve de sa bravoure et de sa force, je vais quand même lui donner un nom de famille.

« Si c’est possible, je veux encore servir le roi, » demanda Gi Ga.

« Je comprends. Mais pour te récompenser de ton courage, acceptes ce nom. »

« Selon vos désirs. »

« A partir de ce jour, tu es Gi Ga Rax. »

« J’accepte avec gratitude. »

De la même façon, je nommai les autres, Gi Gu Verbena et Gi Go Amatsuki.

« Au fait, Roi. »

Après avoir congédier les classe Noble de la demeure du Roi, Gi Za me posa une question.

« Quoi? »

« Si tu me donnais un nom de famille, ce serait quoi? »

A ce moment, un éclair d’inspiration me vint à l’esprit et je lui répondis avec un large sourire.

« Que penses-tu de Gi Za Za? » répondis-je en plaisantant.

Son visage était marqué par le choc, alors qu’il restait muet.

« Ha Ha Ha…c’est une blague. Je laisse le plaisir de te trouver un nom pour le moment où tu évolueras. »

« Crapule de Roi! »

« Quoi? J’ai eu un bon enseignant. »

J’appréciai particulièrement ce rare moment de joie.

 

Note de l’Auteur:

Une voie est ouverte.

Un nouveau nom.

Le retour du roi est proche.

7 réflexions sur “Royaume Gobelin Chapitre 48: Messager de l’Ouest

  1. il est surpris que les gobelins a l’ouest se fassent la guerre, mais lui veut les envahir et c’est normal?la logique des gobelins est vraiment différente de la mienne ^^. Merci pour le chapitre!

    J'aime

  2. lui aussi il lui faut un nom parque juste « Roi » c descendant (si il en a) ils diront quoi « Gi Pi fils de Roi, Roi démon  » Merci pour le chapitre 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s