Royaume Gobelin Chapitre 52.63

Salut à tous,

Bon, petite pensée pour Nice, la ville où j’habite suite au drame qui vient de se passer…je viens de voir les poupées et les poussettes écrasées à la TV… ça fait froid dans le dos quand on sait le sort qu’ont subi leurs petits occupants…

Sinon suite de l’histoire au village dans RG.

Pas de chapitre d’EDS cette semaine, je n’ai pas eu le temps d’écrire.

On devrait faire le podcast très prochainement, donc posez les questions que vous voulez nous poser à moi et Neito dans les commentaires, du style : « tu lis quoi comme manga? » ou « est-ce que tu sais déjà ce qu’il va se passer dans ton histoire? ».

Faites vous plaisir.

Enjoy, mes petites brebis en peine.

Chapitre 52.63: Celui Qui A Choisi L’Épée

[Nom] Lili Aureya
[Race] Humaine
[Niveau] 56
[Classe] Aventurière.
[Compétences] <<Contre>> <<Echo Steps>> <<Triple Slash>> <<Maîtrise de l’Épée C+>><<Serment du Chevalier>><<Talent Inné>><<Troisième Œil>>.
[Divine Protection] Dieu de l’Épée, Dieu des Flammes.
[Attributs] Feu
[Condition Anormale] A cause de <<Marque de la Défaite>>, vous êtes affecté par la malédiction d’Altesia. <<Talent Inné>> et <<Troisième Œil>> sont scellés. La volonté est diminué de 40%.

 

◆◇◆

« S’il te plaît! »

La tête baissée, Lili se prosternait devant Reshia.

« Miss Lili!? »

Pour une femme comme Lili, aventurière qui travaillait dans un milieu dangereux plutôt masculin, son orgueil était grand.

Et c’est parce que Reshia en avait conscience qu’ elle ne put s’empêcher d’ouvrir grand les yeux devant Lili à genoux.

« Que veux-tu exactement? Donne moi plus de détails. »

Lili releva la tête et parla.

« Par le passé, je voulais devenir chevalier. Pour cela, j’ai lu toutes les légendes à leur propos. Et je viens de me remémorer l’une d’elles. »

Lili avait l’air désespérée en racontant son histoire. Reshia continua de l’écouter silencieusement.

« La légende du chevalier au bras d’acier, Ritzergelt. »

Il perdit son bras droit au cours d’une bataille et utilisa donc un bras en métal pour remplacer son membre perdu. Il sillonna le pays, accomplissant de nombreux faits d’armes à travers ses voyages, et finit comme en tant que Commandant chevalier exemplaire.

« La Tour d’Ivoire sait faire des prothèses, n’est-ce pas? S’il te plaît, apprends moi! »

La Tour d’Ivoire est une mine de connaissances.

Et il semble y’avoir pas mal de nobles de haut rang et de grands guerriers connus pour avoir continué à combattre grâce aux prothèses. Reshia ne peut pas vraiment dire si cela est vrai, car elle n’a fait qu’en entendre parler et n’a jamais vu de prothèses.

Et bien sûr, Lili non plus. Son expérience en tant qu’aventurière fut de courte durée, elle s’était faite capturée avant d’avoir pu parcourir le monde.

Mais elle avait quand même entendu des rumeurs et légendes sur le sujet.

Et connaissant la réputation de la Tour d’Ivoire, ces rumeurs se répandaient facilement.

C’était pratiquement du sens commun pour les aventuriers.

« Que feras-tu si je t’apprends? »

« J’en fabriquerai une, et je la donnerai à Gi Ga. »

« Est-ce la bonne chose à faire pour une aventurière? Ou est-ce… ta décision en tant que personne, Lili? »

Les aventuriers se battent contre les monstres. Affûtant leurs compétences, ils déciment les hordes de monstre à travers le monde. C’est leur but ultime.

Alors que Reshia questionnait Lili, l’image de la jeune fille disparut pour laisser place à celle de la Sainte.

« Je ne sais pas, » dit Lili. « Mais je l’ai juré sur mon épée, que je défierai Lord Gi Ga en duel. Et un duel doit être équitable. »

Lili agrippa fermement son épée et ajouta.

 » Voir Lord Gi Ga déterminé à pratiquer la lance avec une jambe et un bras en moins me fit réaliser ma défaite. Je ne peux pas redevenir une aventurière si je reste vaincu. »

C’est un mur.

Si je ne balaye pas cette défaite, je ne pourrais pas avancer.

« Je vous en prie, Lady Reshia…je ne veux pas perdre! »

Il y’a une grande différence entre perdre psychologiquement et perdre à cause du manque d’expérience.

Lili devait affronter Gi Ga…mais aussi se battre contre elle-même.

« …Je comprends, » dit Reshia « mais il y’a une condition. »

« Laquelle? »

« Gagne, »  dit Reshia en souriant chaleureusement.

« Oui! » affirma Lili.

 

◆◇◆

Il trébucha sur le sol, et leva les yeux vers le ciel nocturne.

Il repensa à Lili qui était venu le voir dans l’après-midi. Elle l’avait défié en duel, mais peut être qu’elle essayait de le réconforter.

Même si cela semblait étrange, il ne pouvait pas sentir le moindre sentiment de méchanceté émaner d’elle. En plus, elle avait l’air au bord des larmes en le quittant.

Normalement, quand les humains veulent du mal, le ressentiment peut se voir dans leurs yeux, mais…

La nuit était déjà tombée. Il ne restait plus qu’un jour avant le duel, et le corps de Gi Ga était cruellement lourd. Avec une seule jambe, il n’arrivait plus à manier sa lance, peu importe le nombre de fois qu’il essayait.

Il se demandait pourquoi.

C’est la même lance que j’utilise depuis le début, alors pourquoi ai-je autant de mal à la manier après la perte d’une jambe. Avant que je ne devienne un classe Rare et que je n’attire l’attention du roi… Avant que le village soit attaqué par les orcs…je me suis toujours battu à la lance.

C’était un sentiment absurde. Comme si une chose qui avait toujours été en lui avait soudainement disparue.

« Es-tu si malheureuse que j’ai perdu un bras et une jambe? »

Ses paroles étaient adressées à la lance plantée dans le sol, mais aucune réponse ne se fit entendre.

Bien sûr.

Les lances ne parlent pas. Elles se plient à la volonté de l’utilisateur, et montrent la force qu’il y met.

C’est comme ça que ça marche.

« Je ne suis pas heureuse. »

Gi Ga sursauta en entendant la réponse.

« Quoi!? »

« Je suis très insatisfaite. »

Il ne put s’empêcher de regarder bêtement la lance plantée dans le sol. Qui aurait cru qu’elle lui parlerait.

« A t-elle parlé? »

« Qu’est-ce que tu racontes? »

Ne comprenant pas, il leva les yeux au ciel. Et il vit Lili.

« Il devrait rester encore un jour avant notre duel, » dit Gi Ga.

« Exact, » acquiesça  Lili en tendant un bout de bois.

« Qu’est-ce que c’est? »

« Ta nouvelle jambe? »

Gi Ga inclina la tête, l’air de dire « de quoi tu parles? ». Ce truc ne peut pas être une jambe. Une jambe est plus…

Perdu dans ses pensées, Lili s’agenouilla à côté de lui et posa la jambe de bois la où aurait dû se trouver sa jambe manquante. Elle la renforça avec du cuir puis ajusta la longueur pour qu’elle soit de la même longueur que la jambe restante. Finalement, elle commença à sangler une ceinture en cuir autour.

« Ça va faire un peu mal. »

Le regard de Lili montrait que ça allait vraiment faire mal, et Gi Ga serra les dents.

« Gigu!? »

La sensation d’un corps étranger s’insérant dans la chair, couplé à la douleur, il sentait vraiment sa nouvelle jambe.

« Essaye de te lever, » suggéra Lili.

Lili l’aida à se relever car il avait du mal tout seul. Et pour la première fois depuis un moment, il put se tenir sur ses 2 jambes.

Il fit quelques pas, émerveillé, ne pouvant contenir sa joie.

« OOOhh… »

Je marche.

Elle s’enfonce un peu dans ma chair, mais cette jambe artificielle peut soutenir mon poids.

« …Pourquoi? Pourquoi m’en faire cadeau? Cela te portera préjudice dans notre duel. »

Après le troisième pas, Gi Ga s’arrêta, et se tourna vers Lili, non sans difficulté.

« Un duel doit être équitable, » dit Lili.

Son regard sincère ne trahissait aucune seconde pensée.

 » …Je te remercie. »

« C’est trop tôt pour les remerciements. Dis les moi après notre duel. »

« Je vois. »

Gi Ga s’inclina largement alors que Lili repartait d’un pas rapide.

« Roi, je peux me battre! »

Je veux vite vous revoir.

 

◆◇◆

La volonté de combattre d’une femme et d’une bête se faisaient face. Les environs étaient silencieux.

Aujourd’hui était le jour tant attendu.

Celui du duel de Lili et Gi Ga sur la place du village. Le chuintement de l’épée de Lili tirée au clair résonna lorsqu’elle elle la dégaina. A l’opposé,  Gi Ga se tenait fermement planté au sol sur ses deux jambes. Il laissa tomber la pointe de son arme au sol alors qu’il adoptait une position basse.

Le corps de Gi Ga se replia sur lui même.

Le gobelin à l’âme de guerrier hurla.

« Viens! »

Le chevalier s’étant promis la victoire répondit.

« Amène-toi! »

Et ainsi, dans le village où le roi n’était pas, les rideaux se levèrent sur l’ouverture d’un duel.

 

◆◇◆

Il fit le premier pas avec sa jambe artificielle.

La pointe de sa lance se dressa comme la tête d’un serpent. Puis en un instant, elle s’allongea comme pour mordre à la gorge son adversaire.

La lame de la lance avait été enlevé mais l’attaque de Gi Ga restait assez puissante pour tuer, mais Lili l’esquiva à temps.

Son épée glissa pas dessous la lance. Dans le même temps, elle activa <<Echo Steps>>, et accéléra.

Au sein de l’école du style Zweil que Lili utilise, c’est le premier skill que l’on apprend pour marquer la fin de son apprentissage.

Ce skill correspond « aux jambes » du principe, « un œil, deux jambes » sur lequel est fondé l’école. La grande vitesse conférée par le skill <<Echo Steps>> est unique à cette école.

L’épée de Lili se dirigeait droit sur Gi Ga. Elle avait dévié la lance pour ensuite le frapper de l’angle opposé.

A la hauteur des sens d’une bête vivant à l’état sauvage, Gi Ga ramena immédiatement vers la lui sa lance, sentant le danger arriver. Puis il sauta en arrière, évitant la trajectoire de l’épée tout en relevant sa lance d’un coup sur le manche pour protéger son corps.

L’épée de Lili s’écrasa contre la lance, une onde de choc parcourant son corps. Mais les fins bras de Lili ne possédaient pas assez de force pour briser la lance.

Gi Ga prit ses distances en prêtant attention aux déplacements de Lili.

Dans un duel entre épée et lance, le facteur décisif est la distance.

Gi Ga en bénéficiait encore.

« Cette jambe artificielle est plutôt pas mal, » dit-il.

Comme une seconde nature, Lili brandit son épée par dessus son épaule alors qu’elle corrigeait sa posture.

« Ne me servir que d’un bras n’est pas un handicap assez important » ria férocement Gi Ga.

Lili sourit en retour.

« C’est parti! » hurla t-elle.

« Approche! » la défia Gi Ga.

Lili fut la première à attaquer. Elle accéléra avec <<Echo Steps>>,  brandissant l’épée au dessus des épaules de toutes ses forces.

Gi Ga plongea sa lance pour rencontrer la lame de Lili, mais le coup était trop rapide et Gi Ga claqua de la langue.

Alors, tu n’étais pas sérieuse tout à l’heure.

Mais c’était trop tard.

Le moment où Gi Ga tenta de ramener sa lance, Lili porta un deuxième coup, montrant la rapidité supérieure de sa lame sur la lance de Gi Ga. Cette fois-ci, Gi Ga  sauta carrément en arrière. La lame descendante de Lili se sépara alors en 3, un déluge de coups pleuvant sur Gi Ga.

Les trois coups de tranche creusèrent le sol, soulevant des nuages de poussière autour des deux combattants. Quand le voile de poussière s’éclaircit, seul Lili était visible.

« …Qu’est-ce que ça signifie? » demanda Gi Ga.

« Ce n’est rien. Ton roi n’est pas le seul à pouvoir utiliser des skills. Les humains possèdent les leurs. »

Balayant la poussière à ses pieds d’un mouvement d’épée, elle se remit en position, l’épée au dessus de l’épaule, pointe vers l’avant.

« Maintenant, approche et goûte à la puissance de l’école de l’épée Zweil! »

9 réflexions sur “Royaume Gobelin Chapitre 52.63

Répondre à meifumado1 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s