Serment Chapitre 24: Réveil Brutal

Salut! C’est Neito!

Alors je m’excuse pour ne pas avoir sorti de chapitre jeudi dernier.

Mais pour m’excuser, je vous ai concocté un chapitre avec tout ce que vous aimez: de l’amour, du combat, et comme d’habitude un joli cliffhanger pour finir :p.

Allez, je vous laisse avec le Chapitre 24 !

Comme d’habitude lâchez un max de Com !

Serment Chapitre 24: Réveil Brutal

(Narrateur: Al)

L’impression de se faire marquer au fer rouge, voilà ce que je ressentais, la magie de soin obligeant ma peau à se reformer, mettait mes nerfs à rude épreuve.

« Al, ça va? Ne t’inquiète pas, j’ai bientôt fini. »(Minora).

Depuis mon réveil, Minora était au petit soin avec moi, les cernes sous ses yeux  témoignait qu’elle était restée éveillée pour surveiller mon état.

« Je pense que ça suffira. »(Minora).

« Merci pour tout Minora. »

Ma main se déplaça sur sa joue, puis je posai mon front contre le sien.

« Que….que fais-tu!? »

« Merci. »

Des larmes se mirent à couler le long de mon visage. Après tout ce qu’il s’était passé, je réalisais le fait que je me retrouvais seul maintenant que ma sœur n’était plus de ce monde.

Elle me prit dans ses bras et me colla contre sa poitrine.

« Elle est petite… »

Les joues gonflées, elle me frappa violemment la tête.

Alors qu’elle tentait de me donner d’autres coups, je l’attrapais avec mon bras restant et nous trébuchions sur le lit.

J’étais au-dessus d’elle, son chapeau dont elle ne se séparait jamais tomba de sa tête, dévoilant deux oreilles de lapin, blanches comme la neige.

Couvrant son visage avec ses mains, elle était adorable.

« Ne me regarde pas… »(Minora).

Mon cœur fit un bond rien qu’à la prononciation de cette phrase.

Saisissant ses mains et les déplaçant sur le côté, j’approchais mon visage près du sien, mes lèvres étaient à quelques centimètres des siennes.

« Minora, on a un problème, Émilia est… » (Yolande)

Sans même frapper, Yolande entra dans la chambre nous voyant donc dans une position plus qu’embarrassante.

« Je…je…désolé de vous avoir dérangé! »

Elle referma la porte violemment. Le bruit de sa course dans le couloir prouvait à quel point elle était gênée.

« Euh..On continue? »

« Baka! »(Minora).

Ma joue me faisait encore mal après la majestueuse baffe à laquelle j’avais eu droit.

Nous nous dirigions vers la chambre de Yolande.

En entrant dans sa chambre, nous vîmes Émilia assise sur le lit.

« Émilia, tu vas bien? »(Al)

Un air surpris se dessina sur son visage.

« Qui êtes-vous? »(Émilia)

Yolande arriva dans la chambre quelques secondes plus tard, me faisant signe de la rejoindre dans le couloir.

« On dirait que je n’ai pas besoin de t’expliquer le problème. »

« Se souvient-elle de quelqu’un? »

« Non, elle n’a même pas reconnu Sora et quand nous lui avons demandé si elle savait qui était Yuki, elle s’est contentée d’un simple geste de la tête pour dire non. »

« Al, penses-tu que l’implantation de la pierre en elle, ait pu provoquer sa perte de mémoire? »(Minora)

Après avoir repassé dans mon esprit tous les événements ayant pu engendrer son amnésie, je pris la parole.

« L’implantation n’engendre aucun effet secondaire, ce qui nous laisse que deux raisons. La première, l’utilisation excessive de son mana par Yuki a provoqué des dégâts au niveau de sa mémoire. La deuxième: les événements qu’elle a vécu étaient trop difficiles à supporter, si bien que son cerveau a choisi de les sceller pour se préserver. »

Pendant que nous cogitions sur le problème, une secousse se fit ressentir dans toute la forteresse.

« J’ai mal! Que se passe t-il? »(Émilia)

Si Émilia ressent quelque chose, c’est que cet idiot de yuki est responsable de ça!

« Yolande, reste avec elle! »(Al)

Minora et moi courûmes vers l’endroit où les secousses étaient les plus fortes, nous vîmes un exterminateur passer devant nous à toute vitesse puis s’encastrer dans le mur.

Après avoir traversé le couloir, nous arrivâmes dans une salle gigantesques où il y avait plusieurs tableaux avec des ordres de mission, sans compter le nombre de bar se trouvant dans celle ci.

Au milieu de cette salle, Yuki et Sora étaient entourés par plus de 30 exterminateurs, tous parés au combat.

« Où est Émilia? Je vous laisse cinq secondes pour me répondre. »(Yuki)

« Je ne sais pas comment tu es entré ici, mais ne pense pas t’en sortir vivant! »

« Cinq… »

M’apprêtant à m’interposer, je me fis attraper par Ayumi sous sa forme de béhémoth.

« Quatre… »

« Ayumi-san, arrêtez-le! »

« Trois… »

« Pourquoi devrais-je l’arrêter? »

« Deux… »

« Vous savez très bien où se trouve Émilia, alors pourquoi ne lui avoir rien dit? »

« Un… »

« Je pense qu’il sait très bien où elle se trouve, il essaie juste de faire passer sa frustration de ne pas avoir pu sauver ta sœur. »

« Zéro »

« BUTEZ-LE ! »

Deux personnes se jetèrent sur lui.

« Sora recule. »(Yuki)

« Takahiroryu quatrième mouvement: Swallow »

Il s’accroupit et enfonça ses deux mains dans le sol, puis il les fit traîner dans le sol sur deux mètres avant de les relever, deux colonnes d’air apparurent pulvérisant les dalles, ce qui força les deux hommes sur le côté à se regrouper au centre pour éviter ce déluge.

Mais ils se rendirent rapidement compte de leur erreur, les deux colonnes d’air ne disparurent pas les laissant à la merci de Yuki.

L’un des assaillants possédait une épée gigantesque de la largueur d’un homme.

« Fais demi-tour et sors de cette tempête, je vais l’arrêter! »

L’autre homme courut de toutes ses forces vers la sortie.

« Te sacrifier pour ton compagnon, c’est tout à ton honneur. »(Yuki)

« Je n’ai pas l’intention de me faire tuer aussi facilement. »

Il prit son épée et la planta dans le sol ne laissant aucune brèche pour passer.

« Takahiroryu: wings cut »

Yuki sauta en l’air et frappa avec ses deux jambes les deux murs de vent, deux puissantes secousses vinrent percuter l’épée qui céda sous tant de puissance.

« Il semble que j’ai échoué. »

Comme un fauve regardant sa proie, Yuki leva sa jambe au-dessus de l’homme, avant de l’abattre sur lui.

Mais contre toute attente, un bras traversa la colonne de vent pour ensuite attraper la jambe de Yuki.

« Qui a dit que vous aviez le droit de vous déchaîner ici? »

Un homme passa la colonne comme si de rien n’était, et en profita pour les balayer d’un simple geste du bras.

Cette personne n’était personne d’autre que le chef de la guilde Arthur, cet homme qui semblait inoffensif derrière son bureau ressemblait maintenant à une forteresse.

Ses muscles ne laissaient place à aucune graisse et un tatouage tribal se tortillait autour de tout son corps.

« Petit, tu ne penses pas t’être un peu trop défoulé? »

« Si tu te mets sur mon chemin, tu vas y avoir droit. »

Tous les exterminateurs étaient déchaînés, frappant leurs armes contre leurs armures.

« Allez y chef! Montrez-lui la force du plus puissant exterminateur! »

« Sora, rejoins Ayumi et n’interviens sous aucun prétexte. »

« Oui maître. »

Il relâcha la jambe de Yuki qui prit ses distance immédiatement.

Les deux se regardaient droit dans les yeux, puis en une fraction de seconde, Yuki fut projeté à l’autre bout de la salle.

Mon regard n’avait pas pu suivre l’action, j’avais juste vu Arthur lever son bras.

Mais cela ne semblait pas être le cas de Yuki qui semblait avoir réussi à parer cette attaque.

« Pas mal le vieux, on dirait que l’on va pouvoir s’amuser. »(Yuki)

« Peu de personnes peuvent se vanter d’avoir survécu après une de mes attaques »

« Minora, qui est réellement Arthur? »

« Le chef est un ancien exterminateur de rang SSS, mais tout le monde dit que son niveau était au-dessus de tous les autres, il y a même une histoire où il aurait affronté un primo-géniteur. »

Yuki ne sachant pas cacher son excitation, son visage arbora un sourire.

« Takahiroryu: Bullet. »

Yuki se lança vers Arthur, pulvérisant le sol à chacun de ses pas et quand il se trouva en face de lui, envoya son poing dans son abdomen.

L’impact fit trembler les murs de la pièce, cependant, Arthur était toujours debout et son tatouage avait absorbé le choc.

« J’ai eu tort de m’inquiéter pour si peu. »(Arthur)

Le tatouage s’enroula autour de Yuki et le souleva du sol compressant son corps.

« Arrêtez! vous allez le tuer! »(Al)

Il m’ignora et resserra son emprise sur lui.

« Ne me sous-estime pas le vieux… »(Yuki)

Minora se mit à trembler en voyant l’aura noire qui se dégageait de Yuki.

« Yuki-san va redevenir un démon… »

Elle transpirait énormément et paniquait.

« ROARRRRRR »

Des ailes de mana apparurent dans le dos de Yuki, il déchiqueta le tatouage qui le tenait prisonnier.

À quatre pattes sur le sol, il ressemblait plus à un animal sauvage qu’a un démon.

« Calme-toi minora, regarde Yuki ne s’est pas transformé. »

« ARTHUR! »(Yuki)

Yuki envoya ses quatre ailes de mana vers lui, elles explosèrent tout sur leurs passages, mais firent stopper quand elles rencontrèrent l’étrange tatouage d’Arthur.

Les piliers de la salle se fissurèrent sous les ondes de choc des coups portés au fur et à mesure du combat.

Arthur n’avait pas bougé depuis sa première action, à l’inverse, Yuki se déplaçait autour de lui envoyant d’innombrables coup de pied et coups de poing, tous stoppés par la capacité d’Arthur.

Yuki arrêta son assaut et s’approcha en marchant d’Arthur, ils étaient à quelques centimètres l’un de l’autre.

L’aura que dégageaient les deux combattants était tout à fait anormale, la plupart des exterminateurs présents dans la pièce, luttaient pour ne pas se faire écraser par celle-ci.

Ses deux poings mis au niveau de sa taille il expira avant de détendre tous ses muscles.

Personne ne comprenait ce qu’il faisait, il déplaça tout doucement ses deux mains et les posa l’une en dessous de l’autre sur l’abdomen d’Arthur.

« Onii-chan tu vas vraiment utiliser ça sur un être humain?! » s’exclama Ayumi d’un air surpris.

Je me tournais vers elle qui semblait extrêmement heureuse parce qu’il se passait.

« Takahiroryu: The end »(Yuki)

Une lumière aveuglante suivie d’un bruit sourd, voilà de quoi je me souviens.

Après un petit moment d’absence, je regardais autour de moi et tout le monde était sur le sol et se couvrait la tête pour se protéger des projectiles.

Je recherchai minora et vis qu’elle était à côté de moi, elle n’avait pas l’air d’avoir reçu le moindre dégât.

Relevant avec prudence ma tête, je pus apercevoir Yuki debout, et devant lui un ciel bleu éclatant.

Son attaque avait pulvérisé plusieurs pièces avant de transpercer la totalité de la forteresse.

« Il est temps d’en finir. »(Arthur)

Arthur voltigeait au-dessus de Yuki et avant qu’il puisse réagir, lui envoya son bras en pleine tête.

Le corps de Yuki s’écrasa sur le sol avant de rebondir.

Ses yeux étaient blancs, les ailes de mana se désagrégèrent.

Ce qui venait de se passer sous mes yeux semblait irréel, Yuki avait été mis KO par un simple coup de poing dénué de mana.

« Petit, ramène-le dans sa chambre. »(Arthur)

Tous les exterminateurs se demandaient pourquoi le chef ne l’avait pas tué.

« En ce qui concerne ce démon, je vous tiendrais informé de la raison de sa présence ici dans les jours qui suivent, maintenant rangez moi ce foutoir puis reprenez vos activités. »

Arthur repartit silencieusement, tandis que tous les exterminateurs remettaient en ordre la salle.

« Ça m’étonne que tu ne sois pas intervenu, Ayumi-san. »(Al)

« Depuis le début, Arthur n’avait aucunement l’intention de le tuer. Si ça avait été le cas, il serait mort à l’heure qu’il est. »(Ayumi)

Au ton qu’elle avait employé, je suis sûr qu’elle était sérieuse.

Après avoir ramené Yuki dans sa chambre, nous reprîmes la direction de celle de Yolande.

Minora tremblait encore, et ne montrait aucun signe d’amélioration, elle agrippait mon bras tout en baissant la tête.

« Minora, c’est fini. »

« Laisse-moi rester encore un peu comme ça. »

Nous marchions silencieusement jusqu’à la chambre.

Arrivés en face de la porte, nous entrâmes et vîmes Yolande tenir Émilia qui se débattait.

« Calme-toi Émilia! »(Yolande)

« Qui est cette Émilia!? »

Quand elle me vit passer la porte, elle se jeta sur moi le sourire aux lèvres.

« Que t’arrive-t-il, calme-toi Émilia. »

Elle fit quelques pas en arrière avant de tomber à genoux et de me fixer.

« Pourquoi m’appelles-tu Émilia, regarde-moi Al, c’est moi. »

« Désolé, je ne comprends pas de quoi tu parles. »

Les larmes aux yeux, elle me dévisagea le regard rempli de désespoir.

« C’est moi, Mari , ta sœur. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

6 réflexions sur “Serment Chapitre 24: Réveil Brutal

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s