Royaume Gobelin Chapitre 53: Trésor

Salut,

Comme promis le chapitre de RG!

Et on reprend la suite des aventures avec notre héros.

Sinon, ravi de tous les commentaires sur le podcast, ça fait plaisir!

Pour les filles, le one-shot sortira la semaine prochaine 😉

Enjoy mes petites brebis!

Chapitre 53: Trésor

[Race] Gobelin
[Niveau] 8
[Classe] Lord; Chef de la horde.
[Compétences] <<Meneur de Horde>> <<Volonté de l’Insurgé>> <<Rugissement Surpuissant>> <<Maîtrise de l’Épée B+>> <<Cupidité Insatiable>> <<Âme du Roi>><<Sagesse du Chef I>><<Œil du Serpent Bleu>><<Danse Aux Portes de la Mort>><<Œil du Serpent Rouge>><<Manipulation de la Magie Lv2>><<Âme du Berserker>><<Triple Impact (triple chant)>><<Instinct>><<Sagesse du Chef II>>.
[Divine Protection] Altesia, Déesse des Enfers.
[Attributs] Ténèbres, Mort.
[Bête Subordonnée] High Kobold Hasu (Lvl 1), Loup Gris  Gastra(Lvl 1), Cynthia (Lvl 1) Roi Orc Bui (LvL 36).

◆◇◆

Après avoir repoussé la tribu de Gaidga, nous nous sommes rendus au centre du village. Là, je demandai aux gobelins de Ganra de me montrer le soit disant trésor.

Narsa était contre l’idée au début, mais Gilmi parvint à la convaincre, et elle me tendit l’arc se trouvant dans son dos.

« Ceci est le trésor accordé à Ganra, l’Arc Météore (arc Byunei) » dit Gilmi.

Il n’a pas l’air si précieux que ça de par son apparence, mais il doit y’avoir quelque chose de spécial. Cependant, je ne voyais rien d’autre qu’un arc normal.

« Cet arc peut enflammer les pointes des flèches, » continua t-il.

Alors il peut créer du feu à partir de rien.

Est-ce si impressionnant…?

« Cheftaine. Pourriez-vous démontrer la puissance de l’arc? demanda Gilmi à Narsa.

En réponse, elle saisit l’arc en silence, et encocha une flèche.

La flèche installée, la corde de l’arc grinça sous la tension. Une fois relâchée, la vibration de la corde résonna, et la flèche qui décrivait une parabole s’enflamma. La pointe enflammée, cela donnait vraiment l’impression d’une étoile filante ou d’un météore.

« Visez cette flèche! » cria Gilmi.

J’eus une révélation en entendant les paroles de Gilmi. C’est donc ça, pensai-je. Cette flèche est un marqueur.

Plusieurs personnes répondirent à l’ordre de Gilmi, et tirèrent en visant ce signal éclatant.

« Comprends-tu la valeur de cet arc à présent? » me dit-il.

En d’autres mots, les seuls à pouvoir utiliser le trésor à son plein potentiel sont les Ganra, car eux seuls sont capables de tirer à l’arc. Tu veux me dire que je n’ai donc aucun intérêt à m’en emparer si ce n’est par pure cupidité.

Quelle finesse de raisonnement.

« Oui je la comprends très bien, » répondis-je.

Gilmi soupira de soulagement à ma réponse, mais Narsa se contenta de nous observer avec perplexité.

Je suppose que c’est un peu difficile à comprendre pour un gobelin normal, mais en résumé, Gilmi vient de s’assurer de la sécurité de toute la tribu Ganra.

Si l’on peut montrer sa valeur, alors on ne sera pas persécuté.

C’est grâce à cette ligne de pensée que Gilmi a accompli cette prouesse. C’est une bonne décision. Après tout, je réunis simplement les forces gobelines pour gouverner en tant que roi.

Pour ces gobelins vivants dans une société hiérarchisée, le fait de pouvoir se tenir au sommet décide si leur vie sera un enfer ou le paradis.

Ra Gilmi est sans conteste un gobelin intelligent.

« Changeons de sujet, » dis-je. « Je veux en savoir plus sur les autres tribus. »

Avec les réserves de nourriture du village, nous avons tenu un banquet chez les Ganra. C’est à ce moment que j’ai enquêté sur les autres tribus.

Il est impératif que je sache qui sont les ennemis et qui est susceptible de nous rejoindre.

« …Le chef des Gordob, Kuzan, restera probablement neutre, » dit Gilmi. » Il ne porte pas beaucoup d’intérêt aux affaires du monde, tu vois. Lord Alihaluha des Paradua par contre, pourrait être hostile. Il est très fière après tout. »

A la place des chefs, juste devant le feu, nous trouvions Narsa et moi. A nos côtés suivaient les gobelins plus haut classé parmi les Ganra et mes troupes.

La flèche tirée par Narsa s’était avérée être l’attraction de la journée.

Tout le monde était tendu au début, mais après avoir ingurgité un peu de viande, l’ambiance s’égaya.

Dans le même temps, la réponse de Gilmi m’avait donné à réfléchir.

La tribu Gordob est capable de contrôler plusieurs bêtes magiques. Les Paradua sont des cavaliers. Les Gaidga possèdent une force herculéenne. Considérant le peu d’hommes que j’ai avec moi, un assaut frontal ne me paraît pas la meilleure des idées.

« Quel est l’état des relations entre les tribus? » demandai-je.

Gilmi jeta un coup d’œil rapide en direction de Narsa avant de me répondre.

« Il n’y avait pas de problèmes à l’époque mais maintenant, les Gaidga veulent dominer les autres tribus. Les Paradua risquent de les suivre en voyant leur force, » dit Gilmi.

« Ne viens-tu pas de me parler de la fierté des Paradua…? »

« C’est justement la raison, » dit-il du tac au tac. »Mes excuses si je vous semble rude, mais ils préféreront sûrement rejoindre quelqu’un qu’ils connaissent plutôt que s’agenouiller devant un étranger. »

Ça paraît logique.

« Est-ce que le village des Paradua est à proximité? » dis-je, mes lèvres se tordant en un sourire sadique.

« A peu près à 2 jours à l’ouest d’ici. » m’indiqua Gilmi. »Ils vivent au pied d’une chaîne de montagne. »

« Je vois. Combien de gobelins de Ganra puis-je prendre avec moi? »

Gilmi me scruta du regard.

« 15 gobelins, » dit-il. « Mais seulement ceux faisant partis de la famille Ra, la nôtre. »

C’est un opportunité rare, alors je vais en profiter pour  me débarrasser des choses ennuyantes.

« Je vois…en y repensant, Gilmi, à partir de maintenant, pourras-tu— »

« Malheureusement… »

J’allais lui demander de rassembler la tribu Ganra mais il m’a stoppé avant, la lueur terne du désespoir dans ses yeux quand il reprit.

« Seules ceux qui portent en eux le sang de Maître Gilan peuvent gouverner le village de Ganra », dit-il.

« Hmm…je vois. »

Bien, il n’y a pas de raison de presser le sujet pour le moment.

C’est un gobelin têtu après tout, aussi têtu que Gi Za. Mais cela me fit me demander. Pourquoi Narsa? Pourquoi lui est-il loyal?

N’existait-il pas quelqu’un de plus approprié à qui prêter allégeance?

Au moins, si c’était moi, je lui aurais donné un grade plus élevé.

« Je vais me coucher, » dit Narsa en se levant, une expression insatisfaite sur le visage.

Alors que je les observai s’éloigner, je me demandais une fois de plus pourquoi Gilmi l’avait choisi.

« On dirait que tu ne veux pas les voir partir, » dit une voix étonnée.

Levant le regard, j’aperçus Gi Za tenant un morceau de viande dans les mains.

« Je me posais juste des questions sur la fameuse relation entre maître et serviteur. »

« Quoi? Es-tu jaloux, roi? » remarqua t-il sarcastiquement, me surprenant par la même occasion.

Voyant ma réaction, Gi Za ne put s’empêcher de rire.

« Ce n’est pas comme si c’était important que tous les gobelins prêtent serment devant le roi, non? Même si leur loyauté est ailleurs, du moment qu’ils te donnent leur pouvoir, cela devrait suffire? » dit-il.

« Pourtant, je pensais vraiment leur faire prêter serment devant moi… » répondis-je.

« Sérieusement? » demanda t-il, un air plus résigné que surpris sur le visage.

« …Oui, » ds-je brièvement.

« Alors ce ne sera pas suffisant. Peu importe le nombre de corps que tu possèdes, cela ne suffira pas. Bien sûr, une seule vie non plus. »

Vraiment?

« Fais juste comme tu l’entends, roi. Quiconque se tiendra sur notre chemin sera considéré comme un ennemi. »

Peu importe que cela soit un orc ou un gobelin alors, huh?

« Hmmm…Oh, à ce sujet, m’as-tu prêté allégeance? »

Je sais que cela semble stupide, mais si je n’en profite pas maintenant, je n’aurai probablement pas de seconde chance.

« Les paroles que j’ai prononcé lors de ma défaite n’étaient pas des mensonges. »

Sa viande finie, Gi Za se leva.

« Je m’en vais, » dit-il. » Je dois relever la garde. »

Il appela les gobelins de Ganra et les miens pour leur donner des ordres.

« Ne les pousse pas trop, » lui dis-je.

Il doit s’occuper de gérer les gardes car si je leur donne moi même les ordres, ils ne seront pas capable de se détendre.

« Souviens-toi roi, fais juste comme il te plaît, » avec un mouvement d’épaules, Gi Za disparut dans l’obscurité.

Aucun mot ne me vint mais je le remerciai quand même.

12 réflexions sur “Royaume Gobelin Chapitre 53: Trésor

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s