Serment chapitre 28 (oeuvre suspendu)

(Narratrice: Iris)

« Qu’est ce que vous attendez ! C’est un ordre tuez moi ! »

« Impossible… moi la protectrice de la famille royale je ne peut pas tuer ma maîtresse ! »

Fidélité dégaina un katana de son fourreau et s’approcha d’Emilia-sama.

« Hey, toi ! compte tu faire la même erreur qu’autrefois ! »

« Iris avant de protéger son hôte, quel est notre mission première ? »

Ses mots me déchirer le cœur, bien sur que je le sais, depuis notre création il y a de cela des millier d’année notre mission était d’empêcher la naissance d’un être dont nous ne pouvons avoir aucun contrôle sur lui …

« Princesse, ce fut un honneur que de servir quelqu’un de votre trempe, cette acte ne me sera probablement pas pardonné, mais je porterais le poids de cette décision la tête haute. »

« Bande d’idiot vous pensez vraiment que je vais me laissez faire! »

Emilia-sama s’appuya de plus en plus sur lui, la lame qui transpercer sa poitrine empêcher tout mouvement de retraite à Néant.

La lame pointé vers le bas, fidélité s’apprêtait à transpercer le cœur de notre maîtresse.

Des larmes coulait le long de son visage alors qu’il baissé son arme.

Une énorme secousse le fit frissonner.

L’espace trembler et le mur dimensionnel se fissura, une petite gnome sortie de cette fissure et regardé autour d’elle.

« Ayumi-sama ! J’ai trouver la source du problème. »

De cette petite espace sortie une petite fille.

« Emilia, je peux savoir ce qu’il se passe? J’ai un énorme mal de tête depuis quelques heures, ce qui m’empêche de dormir. Mais qui aurait cru que la raison de celui ci viendrait d’un conflit interne. »

« Hihihihi comment es tu arrivé ici ? »

« Grace à ma petite protéger, les gnome ont le pouvoir de voyager dans les dimension relié par les flux magique, quand mon sommeil ce fut perturber mon frère aussi semblait être dérangé. »

« Hihihi ça tombe bien, tu veux que ton frère devienne plus fort alors aide moi et ton frère adoré ne risquera plus rien. »

« Ayumi-chan ne l’écoute pas tu ne dois pas tomber dans son piège. »(Marie)

« Si on m’avait dis que je te rencontrerais une fois de plus je ne l’aurais pas cru, mais laissons ça de coter pour le moment. »

Le corps d’Ayumi se mit a briller, les flux de mana se dessina autour d’elle et se mit à l’enrouler, malgré l’ambiance tendu de c’est dernière minute l’endroit s’illumina d’une lumière chaude.

Dans cette lumière aveuglante sortie une jeune fille au cheveux long noir comme la profondeur de l’océan, des yeux mauve qui d’un simple regard était sans aucun doute emplie de malice.

« Tchh, même dans cette dimension je ne peu pas me débarrasser de cette chaîne… »

Malgré qu’elle en portait qu’un simple robe d’une pièce blanche comme la neige, dans c’est main se trouvais un bouclier et dans l’autre une lance qui était sans aucun doute trois fois plus grande qu’elle.

« Ayumi-sama vous êtes magnifique peut importe les circonstances. »

Ayumi caressa la tête de Baek et la glissa dans son décolleté.

« Bon maintenant il est temps de punir pour m’avoir déranger et pire, pour avoir perturber les rêves de mon grand frère. »

L’atmosphère devint froide en un fragment de seconde, cette fille si belle ressemblait à la faucheuse à la fois belle et cruelle.

« Tout d’abord. »

Un sifflement retentit et sans que l’on comprenne ce qu’il venait de se passer Emilia-sama et Marie se trouvaient dans ses bras aucun mouvement ne semblait avoir était fait et pourtant je n’ai ressentit aucune manipulation de mana, la seule explication c’est qu’elle soit venue les récupérer en utilisant simplement sa force physique.

« Baek dis moi qui ils sont. »

« Je ne pas vous dire exactement qui ils sont mais ce que je peut garantir c’est que les deux personnes dans le fond sont des être lié à Emilia-sama, aucune agressivité est dirigé contre vous, hors le Troisième semble être lié à vous ainsi qu’a Yuki-sama. »

Baek regardait Ayumi comme un enfant attendant sa réponse après avoir effectuer une bonne action.

« Merci Baek tu es la meilleurs. »

Ayumi une fois de plus caressa la tête de la gnomide comme si il s’agissait d’un animal de compagnie.

« Bien vous deux la bas éloignaient vous, si vous rester au milieu je considérerais que vous êtes des ennemis et je m’occuperais de vos cas. »

Sans attendre une minute nous nous éloignant de Néant.

« Hhihihihi petite je suis juste la pour aider ton frère je suis son gardien voyons je ne ferais jamais rien qui puisque le porter préjudice voyons, mais L’obstination d’Emilia pose problème je voulais juste enfermer son âme pour qu’elle ne puisse plus le déranger tu comprends? »

« Oh oui je comprends. »

« Dans ce cas… »

Ayumi leva sa lance et la pointa vers lui avant d’aborder une sourire sur son visage.

« Ce que je comprend c’est que tu ma déranger pour une raison aussi stupide, mon frère n’a pas besoin de toi, je suis la pour le protéger peut importe les circonstance, puis si jamais il arrive quelque chose à Emilia tu m’explique comment tu comptes payer les dégâts que tu risque de lui causer espèce de sous merde? »

« Petite peste à qui crois tu parler de cette façon! »

« Silence! »

Mon corps ce figea et il semblait être la même chose pour Fidélité juste la pression de son aura suffisait pour nous figer.

« Hihihi vient petite peste je vais t’apprendre ce que c’est que le pouvoir! »

« –JE SUIS L’ARME QUI JUGE, NUL NE S’OPPOSE À MON JUGEMENT. EXTERMINE, MÉPHISTOPHÉLÈS.»

Comment peut-il utiliser cette force avec la pression qu’elle exerce.

Ayumi positionna son bouclier en face d’elle, il s’agrandit et perfora le sol.

« Tu penses pouvoir arrêter la puissance du prochain maître du mon de quelle insolence ! »

La dimension une fois de plus se dégrada le rayon qui n’apporte que la mort s’approcha d’Ayumi qui regardait Néant comme un simple déchet.

Le rayon au moment ou il entra en contact avec le bouclier se fit absorber.

« Impossible, aucune arme de ce monde n’y même de gardien est capable de faire une chose aussi absurde comment cela ce fait -il que tu possède une arme qui n’existe nulle part d’autre! »

« Si tu as finis c’est mon tour, Takahiro Ryu technique à la lance Déchirure. »

Ayumi s’élança vers Néant qui invoqua des dizaines de lames faite de son âme, mais comme pour tout à l’heure elle ne semblait pas bougeait et pourtant le corps de Néant était transpercer de partout.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s