Chapitre – 5 Abyme

Malgré la situation précaire, Nééman garda son calme habituel et regarda le lion droit dans les yeux.

̶   Lion ! Je sais que tu ne peux pas parler, mais je suis convaincu que ton niveau de cultivation te permet de me comprendre. Je suis un Moumré, et la personne derrière moi est le fils d’un Miktsoane. Je te laisse imaginer les conséquences auxquelles tu devras faire face si tu nous attaques. Et cela en vaut de même pour vous ! dit Nééman d’une voix imposante en se retournant vers les araignées. Nous n’avons que faire de vos guerres de territoire, laissez-nous passer sans faire d’histoires, et vous pourrez ensuite recommencer à vous entretuer, sans craindre d’interférence de notre part.

Immédiatement, les araignées hissèrent leurs antennes vers l’arrière de la horde. Esh en déduisit qu’elles devaient recevoir des directives de leur reine. Mais sans crier garde, et avant même qu’elles leur fassent part de leur décision, le lion sauta dans la direction du trio avec une telle vitesse qu’Esh ne vit qu’une vague image rémanente de la bête.

Heureusement, ce n’était pas le cas de Namer, qui parvint à éviter in extremis que la bête lui tranche le cou avec ses griffes. Il bougea juste à temps vers la droite, tout en mordant le lion, et en l’envoyant s’abattre dans la masse d’araignées.

Le tigre ne put, cependant, totalement éviter le coup de griffe, et du sang se mit à jaillir de son épaule. Cependant, le lion se releva immédiatement, sans manquer de tuer quelques araignées au passage. Il n’avait aucune blessure apparente, et paraissait seulement encore plus énervé qu’avant. Il ne laissa pas au tigre le temps de se remettre, et se prépara pour un nouvel assaut.

En voyant cela, Nééman hésitait quant à la procédure à suivre. Namer et lui avaient environ la même capacité d’attaque, il ne leur serait donc pas possible d’infliger de réels dommages à la bête, sans s’affaiblir considérablement. Faiblesse que la horde d’araignées ne manquerait pas d’exploiter. De plus, s’il mettait toute sa force et toute son attention dans le combat, il ne serait pas en mesure de protéger le garçon.

Il ne pouvait pas repartir en arrière non plus, vu que la horde d’araignées lui bloquait la route, trop contentes de voir leurs ennemis se battre entre eux. À leur droite se trouvait un mur de glace, et à leur gauche…

Malgré la gravité de la situation, il ne put s’empêcher de sourire, par anticipation à la réaction qu’Esh allait avoir.

̶  Attache-toi bien à moi, on saute ! cria-t-il.

̶  On qu… ? Sa phrase resta bloquée au milieu de sa gorge, pour se transformer en un cri de stupeur.

Il sentit son cœur lui monter à la gorge, comme s’il était déterminé à revenir sur la terre ferme, avec ou sans le reste de son corps. Tout en s’agrippant de toute sa force aux poils de Namer, il jeta un coup d’œil en bas, pour y découvrir un précipice qui paraissait sans fond, et dans lequel s’écoulait assez d’eau pour être qualifiée de cascade.

Malheureusement pour eux, Nééman avait sous-estimé la ténacité du lion, qui ne comptait apparemment pas en rester là. Ses yeux, auparavant vert émeraude, avaient viré au rouge sang, leur conférant un aspect terrifiant. Avec un rugissement, il sauta également dans les abîmes, en visant de nouveau la gorge de Namer.

̶  Cet animal est vraiment trop têtu et assoiffé de sang, s’énerva Nééman, frustré.

Le chasseur dégaina sa hache, puis sauta du dos du tigre, tout en assénant un coup vers le lion. Coup qui rencontra les griffes de l’animal, et l’arrêta dans sa lancée. Il réussit ensuite à retomber sur le dos de son Esprit, avec lequel il possédait, de toute évidence, une synchronisation hors du commun.

Plusieurs échanges de la sorte eurent lieu sous les yeux de Esh, qui essayait tant bien que mal de se tenir au harnais de Namer.

̶  Namer, nous ne pouvons pas nous permettre de perdre plus de temps. Si nous descendons plus que ça, nous allons arriver sur le territoire du Miktsoan de cette grotte. On doit donner tout ce qu’on a dans la prochaine attaque ! dit le chasseur, qui commençait à s’essouffler.

Le tigre rugit pour signifier qu’il avait compris. Il donna un petit coup de dos à Esh pour l’expulser, avant de rejoindre Nééman. L’homme et la bête se tournèrent l’un autour de l’autre d’une manière si synchronisée, qu’il était difficile de savoir où et qui était qui. Des branches firent leur apparition autour de leurs pieds. Puis ils se propulsèrent vers le lion dans une collision frontale impressionnante, qui créa une explosion puis un nuage de fumée.

Esh, quant à lui, était dans les airs en train d’essayer de discerner quelque chose. Ses oreilles sifflaient, mais étrangement, le feu qui l’avait pourtant atteint ne l’avait pas blessé. Cependant, il était tellement anxieux du résultat qu’il ne s’en soucia guère. Il avait même oublié qu’il était actuellement en train de tomber dans le vide apparemment sans fond du précipice.

Au bout de quelques secondes, la fumée finit par se disperser suffisamment pour qu’Esh puisse discerner Namer, les yeux fermés et le corps désarticulé, ainsi que Nééman, le sang aux lèvres et avec un bras en moins. Immédiatement, des larmes montèrent aux yeux du garçon.

̶  Nééman ! cria-t-il.

Mais à son grand désespoir, un rugissement couvrit son cri. Esh regarda dans la direction du bruit, pour y découvrir le lion, certes en sang, mais qui ne paraissait apparemment pas avoir dit son dernier mot.

D’un geste de la main, Nééman désinvoca Namer qui se dissipa de la fumée, avant de rentrer à l’intérieur de son corps. Il se propulsa ensuite dans la direction d’Esh, l’enlaçant de son seul bras restant. En invoquant ses dernières forces, il les fit rentrer de justesse dans une cavité de la grotte. Celle-ci déboucha sur un étage très pentu de la grotte, dans laquelle ils firent tellement de tonneaux qu’Esh n’aurait pas survécu si Nééman ne l’avait pas protégé de son propre corps.

Mais Esh n’avait pas le temps de se préoccuper de la douleur. Derrière eux, les rugissements de colère du lion ne pouvaient avoir qu’une signification : peu importe le prix, il ne comptait pas abandonner ses proies.

̶  Vraiment une sale bête, murmura le chasseur, avant de s’évanouir.

………………………………………………………………………………

Salut à tous, j’espère que cette partie de chapitre vous a plu, n’hésitez pas à laisser des commentaires ou à voter si le chapitre vous a plu XD.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s