Royaume Gobelin Chapitre 62

Bon, vous attendez pas à plus, cela reste un miracle après quelques messages de supplications de la par d’Atlas XD

Si j’en fais un par mois ce sera déjà la folie, tchuss!

Chapitre 62: Le fer de lance de la loyauté

[Race] Gobelin
[Niveau] 10
[Classe] Lord; Chef de la horde.
[Compétences] <<Volonté de l’Insurgé>> <> <<Maîtrise de l’Épée B+>> <<Cupidité Insatiable>> <<Âme du Roi>><><<Œil du Serpent Bleu>><><<Œil du Serpent Rouge>><><<Âme du Berserker>>.
[Divine Protection] Altesia, Déesse des Enfers.
[Attributs] Ténèbres, Mort.
[Bête Subordonnée] High Kobold Hasu (Lvl 1), Loup Gris  Gastra(Lvl 20), Cynthia (Lvl 20) Roi Orc Bui (LvL 36).

◆ ◇ ◆

Je retins un soupir de soulagement en voyant Aluhaliha acquiescer.

Honnêtement, cette bataille nous a couté trop de pertes. Les Ganra sont tous à moitié mort. Et même si j’ai mené un encerclement avec Gi Gu et Gi Go, nous sommes trop peu nombreux pour faire une différence.

« Arrêtez de vous battre! Paradua s’est rendu! c’est notre victoire! »

Avec mon annonce, le moral de l’ennemi s’est effondré. Alors que mes troupes acclamaient la victoire, les Paradua demeuraient solennelle. J’ordonnai à mes gobelins de réunir les vaincus et de les surveiller.

« Bien joué, Gilmi. »

« Trop de vies ont été perdu », dit il les épaules tombantes.

« Mais personne auparavant n’a fait plié les Paradua avec si peu de pertes, n’est-ce pas? Cela reste une victoire! »

A vrai dire, je n’étais pas certain que Gilmi puisse revenir vivant. J’avais demandé à Gi Ji de se cacher sur leur voie d’évacuation et leurrer les ennemis si le groupe de Gilmi se faisait annihiler.

Pourtant, deux gobelins Ganra sur trois ont réussi à survivre. Cela ne fait que dix survivants, mais c’est considérable.

« Nous parlerons de ta récompense plus tard. Réfléchis y bien. »

Les résultats de Gimli lors de cet affrontement sont inégalables. S’il peut montrer la même force en tant que vassal, je devrais lui fournir une récompense approprié.

« Bien, maintenant, Aluhaliha des Paradua. »

Gi Go avec son épée incurvée et Gi Gu avec sa hache se tenaient devant les Paradua capturés, ne les quittant pas des yeux.

« Je te donne ma vie. En échange, épargne celles de mes gobelins. »

Aluhaliha s’assit au sol, l’air résigné.

« Hmm, très bien. » dis-je.

« Occupez-vous de leurs blessés » ordonna Gilmi à ses Ganra.

Aluhaliha et ses lieutenants lâchèrent un soupir de soulagement en entendant cela.

Les Ganra utilisèrent un genre de salve fabriquée à partir d’herbes pour traiter les blessés. Ils prirent aussi de larges feuilles d’arbres pour panser les plaies.

J’ai toujours compté sur la magie de soin de Reshia alors j’étais choqué de voir ces gobelins utiliser des rudiments de médecine. Bien sûr, je ne le montrais pas sur mon visage et continuai de les regarder d’un air impassible.

Si ces salves marchent sont efficaces, alors la valeur de la tribu Ganra ne fera que grimper. Après tout, sans Reshia, nous n’avons pas le choix.

« Tu as ma gratitude. Maintenant, je suis prêt à mourir. »

Aluhaliha, toujours assis les jambes croisées, me lança un regard sévère, presque de défi. En réponse, mes lèvres s’étirèrent en un sourire. Je me suis dit qu’un sourire aussi féroce que possible serait du meilleur effet.

« Simplement te tuer serait ennuyeux, non? »

« Ca m’est égal, Aluhaliha de Paradua n’est pas un lâche. Je peux endurer n’importe quel sort tu me réserves. »

Hmm, il ne déçoit pas.

Les gobelins derrière Aluhaliha, commençaient à faire du bruit. Même les Ganra murmuraient. Le plus vieux chef parmi les quatre tribus, son courage admiré même par ses ennemis.

« Et si je te faisais combattre les Gaidaga? »

« …es-tu fou? »

J’observai l’air abasourdi d’Aluhaliha. Il avait l’air beaucoup plus perdu que ce que j’avais prévu mais cela faisait partie de mon plan.

« Et bien , je ne peux rien y faire si tu n’as pas envie. Tu peux rester assis et observer de là celui qui t’a vaincu. » dis-je à haute voix devant les Paradua grimaçants.

« Libérez les prisonniers Paradua! » ordonnai-je.

Tous les gobelins présents restèrent confus. Pourquoi ferais-je libérer nos ennemis de la veille si soudainement. Ils n’en croyaient pas leurs oreilles.

« Tu nous laisses partir » demanda Aluhaliha .

« Ce n’est pas dans mon intérêt de te combattre jusqu’à la fin des temps. Mon but, ce sont les Ganra derrière moi ainsi que ton propre clan. Je serai le Roi. Le Roi qui guidera tous les gobelins et construira un empire. »

« C’est impossible… » dit Aluhaliha.

« Le penses-tu vraiment? Crois-tu que je sois un idiot incompétent qui ne connaît pas sa place? » Je devais les convaincre que j’étais destiné à régner. Je baissai les yeux vers un Aluhaliha étonné.

« Si nous te suivons, que feras-tu? ».

« Je régnerai sur tous. La forêt, les humains, les hommes bêtes et mêmes les elfes. Jusqu’au fin fond du continent, par delà les océans et les cieux! Je régnerai même dans le monde souterrain où les géants dorment. »

« Tout cela… »

« Je le ferai! Ralliez-vous à moi, fier tribu de Paradua. »

Je graverai mon nom dans l’histoire de ce monde. Pour accomplir mon ambition, je sacrifierai tout. Je marcherai sur le chemin de la conquête, car c’est la raison de ma venu en ce monde.

En entendant mon discours, Aluhaliha il regarda le sol la tête baissée.

« Je suis vieux, soupira t-il. A ces mots, les Paradua sortirent de leur torpeur.

« Si j’étais juste un peu plus jeune…Peut être 10 ans de moins, je t’accompagnerai dans ta quête de domination du monde. »

Mon discours ne l’a pas convaincu? Peut être qu’il lui faut plus de temps.

Aluhaliha continua « Roi de l’Est, je dépose ma lance. Je te confie ma tribu. »

« Fier peuple de Paradua. Mes semblables, à partir de ce jour, je me retire de ma position de chef. »

Les Paradua se regardaient entre eux, les murmures grandissant.

 » Hal sera mon successeur. A partir ce de jour; ce gobelin sera un des piliers de notre tribu. Si l’un de vous n’est pas d’accord, il est libre de partir. »

Plus une once de son aura d’autorité dont il faisait preuve jusque là ne se sentait dans son discours. Il sonnait comme un vieil homme fatigué. Les Paradua restaient silencieux, on pouvait entendre les mouches voler.

Après un moment, voyant que personne ne partait, Aluhaliha regarde une dernière fois ses semblables qu’il avait orotéger toute sa vie.

« Vous êtes tous d’accord? »

Aluhaliha fit un dernier tour d’horizon pour être sûr de leur décision. Puis se tourna vers moi avant de conclure.

« Roi, Paradua utilisera sa lance en ton nom. »

Aluhaliha s’inclina lentement et j’acquiesçai solennellement.

Ainsi, j’ajoutai une nouvelle pièce à mon armée.

2 réflexions sur “Royaume Gobelin Chapitre 62

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s