Chapitre 3: Chasse à l’Orc I

Salut à tous,

Troisième jour, troisième chapitre!

Je me suis décidé pour la sortie des chapitres.

Dates de sortie: à partir de la semaine prochaine (13/03/2016), le lundi, mercredi et vendredi donc 3 chapitres par semaine.

Aussi, comme l’a demandé quelqu’un dans les commentaires, je traduirai sûrement une nouvelle série si je rattrape la trad anglaise de GK.

Sans plus attendre, le chap.

Chapitre 3 : Chasse à l’Orc I

Dix nuits se sont écoulées depuis le jour où les gobelins m’ont nommés Roi.

J’ai laissé la plupart de la chasse à mes sous-fifres pendant que je réfléchissais à ce que je viens d’expérimenter.

Ce que j’ai vécu devrait être impossible. Quelque chose qu’on peut voir que dans les jeux vidéo. Si je devais le décrire avec des mots, alors je dirais que j’ai vécu un « level up » (prise de niveau), en d’autres termes, une évolution.

Pourquoi cette hypothèse ?

C’est pas comme si me je ne me sentais pas ridicule de penser ça… Cependant !

Je ne vois aucune autre explication !

« C’est un monde… de fantaisie. »

« Quoi ? »

Perdu dans mes pensées, j’ai parlé à haute voix. Quand mon lieutenant entendit ça, il se sentit obligé de demander.

« C’est…rien. »

En parlant d’avantage, je suis devenu capable de parler. Et depuis le jour de ma transformation en gobelin rouge, ou pour simplifier, un gobelin rare, la différence de comportement des autres gobelins à mon égard était de l’ordre du jour et de la nuit.

Pourquoi leur comportement a changé ? Pour le dire simplement, c’est à cause de ma nouvelle force.

La loi de la jungle. C’est la grande vérité de ce monde, son absurdité, la règle qu’on m’a gravé dans la chair.

Je ne dirai pas que ma vie est confortable, mais au moins, je suis capable de vivre sans contraintes. Franchement, être appelé roi alors que je n’ai que 20 créatures à mon service fait passer le mot « Roi » pour ridicule.

C’est la position que j’ai reçu en devenant gobelin rare.

Les pensées me traversant l’esprit allèrent encore plus loin.

Rapport à ce level up… Je me demande…

Est-ce que je me suis transformé en gobelin rare parce que j’en ai tué un ? Où étais-je déjà sur la voie de l’évolution, et j’ai évolué par hasard au moment où je le tuais ?

Alors que plusieurs hypothèses commençaient à se confondre, je me dis « après tout, du moment que je suis en vie, je serai devenu comme ça. ». Cependant…

Si ce n’est pas ça, alors peut être que si je tue autre chose, je peux acquérir un pouvoir plus grand.

En d’autres mots, si je tuais un orc, je deviendrais un orc.

Si je tuais cette araignée géante, alors…

Non. Je m’avance trop dans mon hypothèse.

Si c’est vraiment une évolution, alors est-ce possible pour une créature de se transformer en quelque chose de complètement différent ?

Mais là encore, c’est de la fantaisie. Rien ne devrait être impossible.

Par quelle logique mon corps fut capable de tant changer en si peu de temps ? Je ne sais pas. La seule chose dont je suis sûre, c’est que ce n’est pas un miracle.

Hmmm…

J’ai besoin de plus de renseignements.

Bien,

« Toi. »

« Oui ? »

« Y a-t-il d’autres rois comme moi ? »

Le genre de gobelin lieutenant regarda dans tous les sens avec agitation, puis approcha sa face hideuse près de moi, et dit ceci.

« Un là… Un autre ici… Et deux dans cette direction. »

…Hey, y en a pas un peu beaucoup ?

Mais ça veut dire qu’il y a une existence qui possède une autorité plus grande que la mienne. Il devrait au moins y en avoir plus que quelques-uns parmi tous les gobelins.

« Y a-t-il quelqu’un… au-dessus des rois ? »

Oh, ma question est plutôt bonne. Je vais surement pouvoir en tirer quelque chose.

« Un Haut-Roi… » Murmura le gobelin en secouant la tête.

Hmm… Le regarder secouer la tête comme ça est plutôt agréable.

Un haut-roi hein ? S’il dit que ça n’existe pas, alors c’est qu’il n’y en a pas, du moins à sa connaissance.

Je recommençai à réfléchir.

Dès le moment où je suis devenu un gobelin rare, j’ai compris que ces créatures appelées gobelins sont les plus faibles dans la hiérarchie de cette forêt.

A part les petits animaux, les seuls en dessous des gobelins sont du niveau des kobolds et des slimes (les monstres type blob). Les gobelins sont à des kilomètres de jouer dans la même catégorie que les orcs. Et pour ce qui est des araignées géantes, n’en parlons même pas. A cause de ça, nous risquons nos vies dès que nous sortons dehors pour chasser.

Les orcs qui volent nos gibiers, et les araignées géantes qui tuent les gobelins. On doit lutter pour beaucoup de choses, mais quoi qu’il arrive, je ne veux jamais souffrir de cette faim intense une fois de plus.

« Roi. Nourriture…ici. »

L’unité de chasseurs est rentrée. Je me rappelle de ma faim et commence à me frotter le ventre.

Alors que je me frottais le ventre, qui était en train de crier famine, je fronçais grossièrement les sourcils.

« Roi. La nourriture. »

Les gobelins m’offrirent respectueusement un petit animal. C’est là que je remarquai qu’ils étaient tous à moitié mort. Quelques-uns ont perdu un bras, d’autres ont eu les oreilles arrachées. Il y en a même dont le sang bleu coule encore.

« Que s’est-il passé ? »

A ma demande, les gobelins de l’unité de chasse se regardèrent les uns après les autres.

« Orc… »

Ils murmurèrent en rentrant tous la tête dans les épaules. Est-ce qu’ils pensent que je vais les punir pour ça ?

Hmm, ils semblent qu’ils se soient faits volé le reste de la chasse.

« Compris. »

J’attrape tranquillement leur offrande qui disparait dans mon estomac.

Bâtards d’orcs.

Pourquoi ? Pourquoi moi qui n’est aucune affection et qui ressent même de la haine et du dégout pour ces gobelins…pourquoi je ressens une mystérieuse colère montée en moi ?

… C’est décidé. Je vais chasser les orcs.

A ses pensées, le désir de combattre s’insinua lentement en moi.

Est-ce à cause des changements avec mon corps ? Je ne me rappelle pas être un fou de combat. Penser que je peux être excité si facilement par cette idée, j’ai dû mal à y croire.

Je me mis à réfléchir à un moyen de chasser les orcs.

 

▼△▼

 

Sun Tzu (grand stratège chinois) dit un jour, « Qui connaît l’autre et se connaît lui-même, peut livrer cent batailles sans jamais être en péril».

En fait, je n’ai pas besoin de mettre en pratique les mots de ce célèbre personnage. Ce que je dois faire est déjà décidé. Grâce à la précédente attaque, je sais déjà à quel point les orcs sont plus puissants que les gobelins.

Cependant, je dois les tuer.

Dans ce cas, comment faire ?

L’idée de l’ancien gobelin rare de vaincre les orcs par la supériorité numérique n’était pas si mauvaise.

S’il y a un adversaire que vous devez combattre. Et que cet ennemi est plus fort que vous, alors que faire ? La réponse, le nombre. C’est une stratégie que les humains ont utilisé depuis des temps immémoriaux. Les humains travaillent ensemble et forment des groupes. Pour améliorer leur efficacité à tuer, ils fabriquent des armes. Et pour utiliser au mieux leur nombre, ils mettent en place des stratégies et tactiques.

Cette fois notre ennemi n’est pas humain.

Ce sont des orcs.

Pas besoin d’aller si loin pour quelque chose de ce niveau.

Pour résumé ce que je vais utiliser cette fois, c’est un genre d’arme. Seulement, les faibles gobelins sont incapables de couper à travers le gras des orcs avec leurs armes habituelles.

«Suivez les orcs. »

On a besoin de plus d’informations sur eux.

« S’ils vous repèrent, fuyez. »

Je dois être stricte avec cet ordre. Pour gagner, la force par le nombre est importante. Contre les orcs et même ceux au-dessus, jusqu’au sommet de la hiérarchie de cette forêt.

Je passe les ordres à mes subalternes gobelins.

Cherchez les orcs et revenez en vie !

Je ne sais pas à quel point ils peuvent respecter ces deux ordres, mais c’est impératif qu’ils survivent si nous voulons tuer les orcs.

Les gobelins se dispersèrent et je sortis dans la forêt pour faire le plein d’armes.

 

▼△▼

 

Trois jours ont passé depuis le jour où j’ai envoyé les gobelins chercher les orcs dans la forêt. Pendant ce temps, j’ai pu récupérer les armes nécessaires.

D’après les informations rassemblées par les gobelins, ils ont pu trouver un orc qui se déplace seul dans la forêt. J’ai alors ordonné aux gobelins de surveiller cet orc et de confirmer qu’il prend la même route tous les jours, ainsi que de ramener de la nourriture avent de rentrer au repaire.

C’est la guerre.

Une guerre entre 21 gobelins et un orc.

On ne peut pas se battre l’estomac vide. C’est une vérité au-dessus de la barrière des races et connue de tous. En me rappelant de ça, j’ordonnai à l’unité de chasseurs de trouver de la nourriture, pendant que je gérais les préparations sur le chemin de ronde de l’orc.

« Là ! »

A mes ordres, les gobelins commencèrent à creuser un trou minutieusement.

Un trou assez large pour contenir un seul orc en entier, et assez profond pour qu’il ne puisse pas en sortir.

C’est le seul avantage que les gobelins ont contre les orcs. Les gobelins sont terribles au combat, mais pour creuser, leur vitesse est sans comparaison.

Maintenant que j’y pense, même dans le repaire obscur où je suis né, l’entrée n’était qu’un tunnel assez gros pour permettre à un seul gobelin de passer.

Trouvez les orcs et revenez en vie.

C’était l’ordre que j’ai donné aux gobelins. Et par leurs actions, ils m’ont prouvé leur loyauté.

Dans ce cas, je dois répondre de manière approprié à cette démonstration de loyauté. Détruire nos ennemis, c’est mon devoir à moi qui commande 20 gobelins.

N’est-ce pas ?

Les gobelins continuèrent à creuser jusqu’à la tombée de la nuit. Une fois finie, nous l’avons camouflé et nous sommes rentrés au repaire.

 

5 réflexions sur “Chapitre 3: Chasse à l’Orc I

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s