Royaume Gobelin Chapitre 45: Sacrifice

Salut à tous,

Chapitre exceptionnel grâce, une fois encore, à un donateur 😉

Bon, je le répète mais pas d’internet cette semaine donc je ne sais absolument pas si je pourrais sortir des chapitres de RG!

Par contre, la sortie de Serment se fera bien! Selon le nouveau rythme: mardi, jeudi, samedi et dimanche sauf contretemps!

Exserra, Pourfendeur des Rêves de Brebis.

Chapitre 45: Sacrifice

[Race] Gobelin
[Niveau] 5
[Classe] Lord; Chef de la horde.
[Compétences] <<Meneur de Horde>> <<Volonté de l’Insurgé>> <<Rugissement Surpuissant>> <<Maîtrise de l’Épée B+>> <<Cupidité Insatiable>> <<Âme du Roi>><<Sagesse du Chef I>><<Œil du Serpent Bleu>><<Danse Aux Portes de la Mort>><<Œil du Serpent Rouge>><<Manipulation de la Magie Lv2>><<Âme du Berserker>><<Triple Impact (triple chant)>><<Instinct>><<Sagesse du Chef II>>.
[Divine Protection] Altesia, Déesse des Enfers.
[Attributs] Ténèbres, Mort.
[Bête Subordonnée] High Kobold Hasu (Lvl 1), Loup Gris  Gastra(Lvl 1), Cynthia (Lvl 1).
[Condition Anormale] <<Charme de la Sainte>>.

◆◇◆

Après avoir mis un peu de distance entre nous et le village.

« Ici, ça ira. »

Je confrontai le gobelin rare possédé par le Dieu Fou (Zu Oru).

« Ah, Ah, chef… »

Dans ses yeux, un va et vient de différentes émotions négatives s’alternait en boucle. Ce mélange d’émotions tournait principalement autour de l’animosité.

« Dieu Fou, je ne sais pas pourquoi tu as pris goût à ce gobelin, mais je ne te laisserais pas faire selon ton bon vouloir! »

« Gu.Gu, GUuuVRv uAuuuV! »

De la bave écumait aux coins de la bouche du gobelin alors que ses yeux se réduisirent à deux points noirs haineux.

Les blessures récentes du gobelin s’ouvrirent soudainement, du sang éclaboussant le sol alors que son corps convulsait.

Dieu Fou.

Selon Reshia, le Dieu Fou est un dieu né de la guerre. A l’origine, c’était un dieu miséricordieux, mais après avoir vu son frère tombé au combat, le chagrin le brisa, et il se transforma en Dieu Fou.

« A A, Ah chef, …P-Pourquoi? »

L’esprit du gobelin continuait à se faire éroder par le Dieu Fou, mais il semblait vouloir me dire quelque chose.

« LORD GIGIGI GAaaA AaaAaa! »

Gi Ga a…?

C’est alors que la pression s’exerçant sur lui se fit trop grande, et il balança son poing.

« AaaA aaA! »

Ce coup de poing seulement guidé par pure émotion fendit l’air.

Mais je ne pouvais pas ignorer ce qu’il racontait.

« Qu’est-il arrivé à Gi Ga!? »

J’esquivai le coup en approche.

« POUrquoi AVeeZ-VouuUUS!? »

Le poing éclata le sol, s’y enfonçant.

« AaaA Aa AaAAA! »

Son poing toujours bloqué dans la terre, il me montra ses crocs aiguisés, essayant de me mordre à la nuque.

Qu’est-il arrivé à Gi Ga!?

C’était la voix de Gi Ga, n’est-ce pas?

Le pire des scénarios se joua dans mon esprit.

Alors que je divaguais, perdu dans mes pensées, le point dirigé par le Dieu Fou me frappa.

Le cerveau secoué, je volais dans les airs.

Je sais qu’il emprunte le pouvoir du Dieu Fou, mais qui aurait imaginé qu’il serait si fort?

Cette puissance capable de balayer une différence de  2 classes me fit penser à comment je pourrais l’utiliser.

Mais!

« GIGIGIiiiiGii! »

Je le retenais par les points.  Je pouvais entendre ses dents grincer. Je suppose que ce n’est pas étonnant de la part d’un fou.

« Qu’est-il arrivé à Gi Ga!? »

Progressivement, je repoussais les poings du gobelin.

« AaaA aaA! »

Alors que je le repoussai, il me donna un coup de tête. Je claquai de la langue devant ma bêtise.

Je ne pouvais que blâmer mon manque de prévoyance.

Si ce gobelin était réellement un ennemi, il ne poserait aucun problème. Mais comme je ne veux pas trop l’amocher, ce combat est compliqué.

Une force physique et une agilité renforcées par le Dieu Fou. Un gobelin enragé qui ne vit que pour écraser l’ennemi en face de lui. En plus, je n’arrive pas à me concentrer sur le combat à cause de cette histoire avec Gi Ga.

Le poing du gobelin remplit mon champ de vision.

—Pas bon!

N’étant pas concentré, je lui laissai une ouverture. Et les bras que je retenais l’instant d’avant, me frappèrent.

Cette attaque fut beaucoup plus puissante que ce que j’avais pensé, et je le lâchai.

« Tch »

« AagaAaA A aaA! »

Bon, le rétamer passe en premier.

Le gobelin ressemblait littéralement à une bête aliénée, me fixant en position à 4 pattes.

« Désolé…Pardonne moi. »

J’étais conscient qu’il rassemblait sa force dans ses membres, donc je pris l’avantage et j’activai <<Rugissement Surpuissant>>.

« GURUuuAAaA! »

Cependant, cela n’eut aucun effet sur le gobelin possédant le skill <<Chien Fou>>. Mais je le savais.

Ce chien fou ne pouvait pas rester silencieux après mon rugissement, et comme prévu,

« GIGIGUuAAAaA! »

Un cri semblant déchiré son âme retentit alors qu’il se jetait sur moi.

Avec aussi peu de mouvement que possible, j’esquivai l’attaque d’un pas de côté. Puis je donnai un coup violent dans la nuque du gobelin avec l’intention de lui casser.

J’avais pris en compte les 40% de réduction de dommage conférée par <<Chien Fou>>, mais si je me trompais, ce coup délivrerait une blessure fatale.

Heureusement, mon attaque ne fit que le mettre KO.

Transportant son corps inconscient, je courrais vers le village.

Une fois de plus, j’imaginais le pire.

Gi Ga, sois sain et sauf!

 

◆◇◆

Après la guerre, j’avais réquisitionné un bâtiment pour que Reshia puisse y soigner les blessés. J’entrai dans les lieux, le gobelin toujours dans mes bras.

Ce que je vis me laissa sans voix.

« Gi Ga… »

Son nom murmuré, Gi Ga ouvrit les yeux. Son bras droit était manquant, remplacé par un moignon. Sa jambe gauche n’était aussi plus là à partir du genou. Celui-ci était complètement entouré de bandage tâché de sang bleu.

« Chef…vous allez bien? »

« Oui…je vais bien! Je vais bien grâce à toi! »

Je mis au sol le gobelin fou, et me précipitai au chevet de Gi Ga. Les autres blessés ouvrirent les yeux, me regardant, mais je n’avais rien à leur dire.

« Alors…ca va. »(Gi Ga)

Soulagé par ma réponse, Gi Ga ferma les yeux.

« …Oui…A partir de ce jour, continue de travailler pour moi! Ce n’est la place où tu dois mourir. »(Héros)

Gi Ga sourit, mais une seule des joues se souleva.

« Chef…si stricte. »

« … Mais oui. Les ennemis auxquels nous ferons face à partir de maintenant ne seront que plus puissants et plus nombreux encore. Si tu n’es pas là, qui me protégera? »

« Je suis heureux, chef. D’entendre ces mots. »

J’hochai de la tête silencieusement.

« Chef, s’il vous plaît… »

« Quoi? »

« Félicitez aussi ces hommes. »

A l’autre bout de son regard se trouvaient les gobelins nous observant.

« Oui, bien sûr. Bien sûr. »

Les jambes tremblantes, je me relevai pour rejoindre les autres gobelins.

Quelques-uns avaient perdu une jambe. Les autres un bras. Et certains avaient reçu des coups à la tête, on se demandait comment ils avaient pu survivre. Je les passai en revue un à un. En les regardant dans les yeux, je leur donnai une tape sur l’épaule et les félicitai pour leur service.

Puis je retournai auprès de Gi Ga.

« Gi Ga, vis, » ordonnai-je.  » Tu le dois. »

« Mais mon corps… »

‘ne peut plus se battre’ est ce qu’il semblait vouloir dire en montrant son épaule.

« Je trouverai un moyen. Donc… tiens-toi à mes côtés une fois de plus, et combat avec moi! »

« Chef… »

Je quittai le bâtiment sur ces paroles.

« …Alors? Était-ce sans espoir pour sa jambe? » demandai-je à Reshia une fois sorti.

Appuyant son dos contre le mur alors qu’elle regardait le ciel, elle essaya de me ménager.

« Oui…Je ne peux pas restaurer un membre tranché. »

« Je vois. »

Juste avec ça, je la quittai.

Le feu qui enflait dans mon poitrine ne pouvait être éteint.

Alors je pris la fuite. Je courus et courus encore, jusqu’au lac.

A son approche, j’hurlai.

« GUuuOAOOOAaAaAA!! »

Je veux cracher mon âme!

Il ne peut pas combattre! Il ne peut plus combattre! Le guerrier qui vit pour combattre ne peut plus se battre!

Je veux hurler! Je veux hurler, et sortir toute ma rage!

Reshia ne peut pas régénérer les membres perdus. Même avec sa magie, c’est impossible!

Bien sûr, j’y avais déjà pensé.

Et j’étais supposé être préparé à ce genre de scénario!

Mais…quelque part, à un moment, j’ai oublié.

Intoxiqué par l’euphorie de la bataille, ivre de l’espoir de rencontrer un adversaire honorable, j’ai oublié de penser aux résultats.

Si j’y avais pensé rien qu’un peu, j’aurais compris…

Les sacrifices que ça impliquait…

Et le poids…

Je… Je…

Celui qui l’a privé de ses membres, c’est moi!

Je ne l’avais pas compris! Je n’avais rien compris du tout!

Le poids de 20 vies gobelines!

Je ne peux pas les gaspiller. Non, je ne peux pas gaspiller leur sacrifice.

Donc, je ne dois pas oublier. Je peux pas me permettre d’oublier cette douleur!

Je ne fuirai pas! Je ne fuirai pas cette douleur!

Et je deviendrais… coûte que coûte, le roi!

« RUuuAARURUAAaAA! »

Faisant face au lac aux eaux calmes, je hurlai.

 

Note de l’Auteur:

Ce n’est pas le héros, mais je ne l’ai pas laissé mourir.

Désolé si vous êtes à cause de ma dernière note 😉

9 réflexions sur “Royaume Gobelin Chapitre 45: Sacrifice

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s