Royaume Gobelin Chapitre 49: Vers l’Ouest

Salut à tous,

Un bon gros chapitre de RG avec 2500 mots!

Sinon, j’ai plusieurs nouvelles importantes qui concernent les sorties des différentes séries.

Pour RG: je ne suis pas sûr de pouvoir maintenir 3 chapitres par semaine, car le taff me prend beaucoup de temps et me fatigue lol. En plus, il ne reste que 8 chapitres avant d’avoir rattraper la trad US donc autant prendre son temps 😉

A la place, je pense faire 2 chapitres de RG le lundi et le vendredi, et un chapitre de EDS le mercredi!

Sinon, pour Serment de Neito, on passe de 4 à 2 chapitres par semaine le mardi et le jeudi: c’est TEMPORAIRE! Le temps que Neito prenne de l’avance sur ses chapitres!

Autre chose, j’ai clos les votes du strawpoll! Et sur un total de 12 votes, c’est Liam qui remporte la mise! Le chap mercredi prochain 😉

Enjoy mes petites brebis!

ps: si vous aviez choisi Autre, peut-être auriez vous eu un aperçu du destin de Kaori trololol.

Chapitre 49: Vers l’Ouest

[Race] Gobelin
[Niveau] 5
[Classe] Lord; Chef de la horde.
[Compétences] <<Meneur de Horde>> <<Volonté de l’Insurgé>> <<Rugissement Surpuissant>> <<Maîtrise de l’Épée B+>> <<Cupidité Insatiable>> <<Âme du Roi>><<Sagesse du Chef I>><<Œil du Serpent Bleu>><<Danse Aux Portes de la Mort>><<Œil du Serpent Rouge>><<Manipulation de la Magie Lv2>><<Âme du Berserker>><<Triple Impact (triple chant)>><<Instinct>><<Sagesse du Chef II>>.
[Divine Protection] Altesia, Déesse des Enfers.
[Attributs] Ténèbres, Mort.
[Bête Subordonnée] High Kobold Hasu (Lvl 1), Loup Gris  Gastra(Lvl 1), Cynthia (Lvl 1) Roi Orc Bui (LvL 36).
[Condition Anormale] <<Charme de la Sainte>>.

 

◆◇◆

Cynthia et Gastra jouaient avec ma queue que je balançais devant eux pour les occuper.

Les deux louveteaux gris ont bien poussé. Ils font dans les 50 cm à présent. Et même si ce n’est pas recommandé, ils sont assez costaud pour être montés.

Même leur niveau a augmenté. Ils sont passés du level 1 à 20.

Je ne peux plus les laisser jouer comme des enfants.

De temps en temps, quand Hasu passe dans le coin, ils finissent par se chamailler tous ensemble. Ce n’était rien de sérieux, juste des bagarres pour s’amuser, et je les surveillais silencieusement.

Je suppose qu’ils doivent établir un genre de hiérarchie entre eux. Ils sont tous similaires à des sortes de chiens, après tout. Je veux dire que les kobolds et les loups sont aussi des chiens, non?

Quoi qu’il en soit, cela fait 3 jours depuis l’arrivée du messager. Nous avons continué la réparation du village.

Pendant ce temps, j’avais ordonné aux orcs vivant près du grand arbre au nord de venir ramasser les corps de leurs frères d’armes. Ils ont bien aidé.

La moitié des pièges que nous avions installés sont à nouveau opérationnels. Et 10% des palissades ont été réparées.

Je prévois de laisser le minimum de gobelins possible dans le village avec les humains, pendant que nous irons à l’ouest. Une fois là bas, je pense me servir du village de Ganra comme base d’opération dans mon plan de conquête de Gaidga et des autres tribus.

Bien sûr, je n’ai pas informé le messager de cette partie du plan.

Notre but final sera la capture de la Forteresse des Abysses, la demeure des gobelins. C’est là que je fonderai mon royaume. A partir de là, je suppose que j’intégrerai aussi les humains prometteurs, ainsi que les kobolds.

Dès que je mettrai en action ce plan, le village restera sans protection pendant un long moment.

Ceux qui assureront la protection du village seront…

Mon regard se porta sur les deux louveteaux jouant avec ma queue. Cynthia était allongée sur le dos, d’humeur joueuse comme à son habitude alors que Gastra avait l’air de s’ennuyer, baillant à pleine gueule.

Ils ressemblent au high kobold, Hasu, de plus en plus.

« Protégez le hum–Non, protégez Reshia. Protégez la bien, d’accord? »

Je grattai la petite tête de Gastra en disant ces mots. Il aboya en retour un woof!

Bien. Même si je ne sais pas s’il a compris ou pas.

Dans tous les cas, je vais devoir laisser quelques classe Rare pour gérer le village.

La question est….qui?

Je pourrais plutôt laisser un classe Noble, mais en considérant les humains, un druide serait sûrement plus approprié.

Quelle question épineuse.

« Roi, m’avez-vous convoqué? » dit Gi Za en entrant dans la demeure du roi.
« Oui, j’ai une question à te poser qui concerne les tribus, » dis-je.

Avec ses bras croisés sous sa robe de druide, il ressemblait à un érudit. Je me demande si c’est vraiment un gobelin.

« Qu’est-ce qui diffère entre nous, gobelins normaux, et ceux des tribus? » demandai-je.

« Quelle différence, dis-tu? Bien… » il s’assit devant moi, fermant les yeux pour réfléchir à la question. « Oui, je pense l’avoir mentionné avant, mais les tribus sont: Gordob, Gaidga, Paradua et Ganra. Chacune de ces tribus portent en elle le sang des ancêtres des gobelins. »

Une histoire que j’ai déjà entendu avant. Enfin, c’est l’introduction à leur style de combat, donc je le gardai en tête alors que je continuais à écouter.

« Pour ce qui est de leurs caractéristiques, » dit Gi Za. » Et bien, chaque tribu a la sienne. »

C’est exactement ce que je voulais savoir. Le fait que ces soi-disant tribus se soient développés comme des factions indépendantes. Elles ont sûrement dû emprunter un chemin d’évolution différent.

Gi Za continua.

« La plus puissante des tribus est Gaidga, qui jouit d’une force surhumain, alors que les Paradua sont excellents sur les Bêtes de Monte. »

Bêtes de Monte (rider-beast).

« Que sont ces bêtes de monte? »

« Si tu n’en as jamais vu, cela va être compliqué à décrire, mais ce sont pour ainsi dire des bêtes à quatre pattes. Les gobelins de Paradua les montent comme Gi Gi peut chevaucher l’une de ses bêtes. »

Donc, en d’autres mots, ce sont des cavaliers.

« La tribu Gordob excelle dans l’élevage et le dressage des bêtes magiques. Et pour la tribu Ganra, ils sont les plus habiles avec leurs mains. Parmi toutes les tribus, ce sont les seuls à savoir fabriquer des arcs et les manipuler. »
« Donc les Gordob sont tous des dresseurs de bête, c’est ça? »

« Je n’en sais pas vraiment plus que ça. Pourquoi ne pas plutôt demander au messager? »

C’est compliqué, mais…vrai. Si besoin est, je devrais lui demander.

Dans tous les cas, il semblerait que les 4 tribus possèdent force, montures, arcs et bêtes, huh?

Je les veux.

Une ligne de front constituée de puissants gobelins. Une force mobile de cavaliers. Des gobelins pouvant attaquer à distance. Et d’autres qui possèdent des capacités spéciales. Si je pouvais les avoir, construire mon royaume ne serait plus qu’un simple rêve.

Gi Ga Rax.

Les coins de ma bouche s’étirèrent en un sourire.

Attends-moi.

 

◆◇◆

Parmi les émotions humaines, l’empathie est celle qui les démarque des autres races.

Qui sait…., mais depuis l’attaque des orcs, Lili n’avait pas eu besoin d’apporter tant que ça son aide aux autres humains. Leur besoin de soutien avait grandement diminué.

« Grande soeur (Ane-san), » l’appelèrent Bern et Neumann, les deux avaient une épée acrochée à la hanche.

Lili ne put s’empêcher de faire une moue boudeuse en les entendant.

« Ne vous ai-je pas dis de ne plus m’appeler ‘grande sœur’! » aboya t-elle.

« Ahhh, désolé. Ma, euh, langue a fourché, »dit Bern en se grattant la tête.
Neumann ria de la bourde de son ami.

Lili les ayant sauvé, 15 villageois en tout, ces gens s’étaient naturellement mis à compter sur elle.

A l’époque, Lili était celle qui devait traiter avec les gobelins, même pour la plus petite des demandes. Mais depuis l’attaque des orcs, les villageois sont moins timides.

Bern et Neumann sont les seuls à savoir manier l’épée. Mais l’étendue de leur connaissance se résume à leur période passée en service militaire. La différence entre eux et Lili, une aventurière expérimentée gagnant sa vie à la pointe de son épée, est comme le jour et la nuit.

C’est pour ça que bien que Bern et Neumann soient plus âgés de 5 années, ils la respectent grandement.

« Comment va Palone? Et Mill va bien? Il ne s’est pas blessé à force de jouer tout le temps, n’est-ce pas? »

Palone est la femme de Bern. Elle est enceinte.

Quant à Mill, c’est le fils aîné de Bern. C’est encore un enfant, même s’il fêtera ses 5 ans cette année.

« Nah, mais nous attendons l’arrivée du bébé pour bientôt. Malheureusement, ça a beau être la seconde fois, un homme ne peut pas vraiment aider. Pour Mill, il est comme à son habitude. Toujours à jouer avec les gobelins. Je lui ai dis que c’était dangereux, mais il ne veut pas m’écouter. », dit Bern, clairement perplexe.

Son ami Neumann ne put que le réconforter avec une tape sur l’épaule.

« Ça s’arrangera, » dit-il.

« Je l’espère, je l’espère… » répondit Bern.

Lili  plissa les yeux face au discours des deux.

« En y pensant, vous êtes vous habitués à ce village? » demanda Lili.

Cela faisait maintenant presque la moitié d’un mois depuis leur arrivée au village.

« …Bien, nous ne pouvons pas baisser notre garde, mais ce n’est pas si mal, » dit Bern.

« Ils ne nous font pas payer de taxe comme chez nous. Et ils ne nous enrôlent pas de force dans les combats non plus. », ajouta Neumann.

Apparemment, le Roi Gobelin n’avait pas l’intention de lever des taxes. Le scénario de Lili, dans lequel ils vivraient dans la pauvreté au service des gobelins était complètement erroné.

Le roi était généreux.

Sa seule exigence était qu’ils produisent ce qu’il demandait.

Et ce qu’il voulait, c’était de la nourriture et la façon de la préserver.

A chaque fois qu’elle parlait avec le roi, Lili se rendait compte qu’elle lui parlait comme à un vrai Roi. un Roi exceptionnel en plus de ça.

Le monde en dehors de cette forêt était à l’agonie.

A l’extérieur, la chaos est le lot quotidien, les gangs de voleur se faisant la guerre en permanence. Et les manipulateurs malveillants étaient comme les grains de sable dans le désert: trop nombreux pour les compter.

Elle savait à quel point les humains pouvaient être mauvais. C’est pour cela qu’elle n’arrivait pas à comprendre les gobelins.

Tuer les monstres était la plus évidente des logiques.

Les monstres ne sont que des créatures guidées par leurs vils instincts.

Ou du moins, c’est ce qu’elle avait toujours cru. Pourtant, ces derniers jours lui avaient montré que cette ‘logique évidente’ n’était que le fruit de l’opinion publique.

Et donc, que devrait-elle faire?

Elle repensa à ses anciens employeurs.

Ils ont probablement engagé une équipe pour retrouver Reshia.

La « Sainte » Reshia Fel Zeal.

La plus jeune diplômée de la Tour d’Ivoire. Une prodige. La jeune Disciple de Zenobia. Une candidate au poste de cardinal de l’église. Une femme bénie par la puissance et l’autorité, sans qu’elle en aie eu le choix.

Elle ne savait pas si Reshia s’en rendait compte, mais son influence était telle qu’elle pouvait faire bouger une nation.

Pour le moment, tout va bien.

Mais quand les gobelins attaqueront le royaume des hommes…Où ira Reshia?

Et Lili…Où devrait-elle aller? Elle devait se préparer à cette éventualité.

Mais encore un peu, pensa t-elle. j’aimerais vivre dans cet havre de paix encore un peu.

« Woof! » aboya Gastra en remuant la queue.

Elle le prit dans ses bras.

« Tu es devenu plus lourd, » dit-elle.

Qui aurait pu croire que ces féroces Loup Gris pouvaient être si adorables?

Sur cette pensée, elle fit une prière silencieuse.

Je souhaite que ces jours durent pour l’éternité.

Elle soupira alors que Gastra frottait sa truffe contre ses joues.

 

◆◇◆

Le vent du soir caressait tendrement mes joues, alors que le chant des criquets se faisait entendre dans des lieux à la ronde.

Bien que je n’ai aucun sens du climat, je peux dire que la saison est en train de changer.

Perdu dans ma contemplation de la lune, je sentis une présence s’approcher.

« On regarde les étoiles? » demanda Reshia.

Je ne fis qu’un mouvement de queue en guise de réponse.

« Si tu es si paresseux, tu seras haï des femmes, tu sais? » dit-elle

« Malheureusement…Je ne suis pas destiné à en rencontrer une, » répondis-je avec un sourire malicieux.

« Bien, peu importe. Puis-je m’asseoir? »

« Fais comme tu veux. Ce village vous appartiendra bientôt après tout. »

« Pas encore, tu veux dire. C’est plus correct, n’est-ce pas? »

Et bien, c’est vrai.

Nous regardions la lune ensemble, tous deux perdus dans nos pensées.

« Comment va Gi Ga? »

« Je n’avais jamais traité de gobelin auparavant, mais il devrait s’en sortir. »

…S’en sortir, hin?

« …Tu regrettes? » demanda t-elle.

« Nah… je ne regrette pas. »

Si je devais regretter, je n’aurais même pas entamer cette guerre.

Je manque juste de conviction.

La douleur dans ma poitrine est présente seulement parce que j’ai du mal à vivre grâce au sacrifice des autres.

Ce fait aurait dû être clair depuis le début. Mais je ne peux m’empêcher d’être tourmenté par cette vérité.

Ce mode de vie…J’ai l’impression d’être maudit, incapable de vivre sans blesser les gens autour de moi.

Mais je dois l’endurer…

Je dois l’endurer et aller de l’avant. Sinon, cela n’aurait plus de sens.

« Je me demande pourquoi tu es si fort…N’importe qui pleurerait s’il était triste. N’importe qui fuirait la douleur. Personne ne te blâmerait si tu le faisais. Personne n’en a le droit. », dit Reshia.

« …C’est parce que je suis un monstre, » déclarai-je. « Je ne me pardonnerais aucune faiblesse. La force… La force seule…je la graverai sur le monde comme la preuve de mon existence. Jusqu’à ce que ce jour arrive…je ne verserai aucune larmes. Et je ne fuirai pas non plus. »

Suis-je un homme? Ou un monstre?

J’ai les souvenirs et la façon de penser d’un homme, mais le corps anormal d’un monstre.

Je l’ai décidé en acceptant de vivre dans ce monde. Je n’ai pas besoin des faiblesses d’un homme.

« Même si quelqu’un se mettait en travers de ta route? » demanda Reshia.

« Oui…c’est exact. »

Ses yeux étaient rivés sur le sol…Reshia, que penses-tu?

De ta destinée? Ta vie? Ta volonté?

« Je n’ai jamais souhaité être une Sainte, » dit-elle. « Je veux m’échapper. Je veux juste être Reshia! »

Elle se leva pour me faire face, puis posa sa main sur mon cœur.

Un bruit de verre brisé retentit dans mon esprit.

« Comme cela, il n’y a plus rien pour te retenir…Tu peux même me tuer si tu le désires, » dit t-elle.

Ses yeux rencontrèrent les miens. Une certaine ferveur emplissait ses yeux, et ses joues virèrent au rouge.

Ses respirations se firent haletantes, réveillant quelque chose en moi.

— Je veux tuer et manger cette femme.

— Je veux la manger, la ravager et la tuer! Pourquoi hésites-tu? Ne t’offre t-elle pas son corps!?

Alors que ces émotions me retournaient la tête, je la regardai.

« Alors, tu devrais te battre. Contre Zenobia. Contre les hommes…Car c’est…le propre des humains. »

Me rappelant l’expression de la déesse des soins en voyant le visage de Reshia, je fronçai les sourcils.

« Je l’ai dis, n’est-ce pas? Personne n’est aussi fort. Les gens sont faibles. » dit Reshia.

Ses yeux d’améthyste, mouillés et tristes…me transpercèrent.

« Tue moi s’il te plaît, » ajouta Reshia. « Si tu ne le fais pas, c’est moi qui te tuerai un jour. »

Car c’est ma destinée, elle murmura de sa voix tremblante.

« Je refuse. Tu ne fais que fuir. Si tu es humaine, montre moi une volonté digne de ton espèce! »

« Roi… » dit-elle. »Quelle sévérité. »

Un sourire triste se dessina sur son visage.

En réponse, je caressai ses cheveux.

« Demain, je pars à l’Ouest. Quand je serais de retour, ce sera en tant que roi des gobelins. Pendant ce temps…prend soin de Gi Ga et des autres. »

Je me relevai en soulevant la poussière autour de moi.

« ..Ah. »

Je sentis le regard de Reshia dans mon dos, mais je partis sans dire un mot.

Je serai Roi.

Pour ceux qui ont sacrifié leurs vies pour moi…

Pour ceux qui mourront demain pour moi.

Jusqu’à ce jour… Je ne rencontrerai personne.

 

◆◇◆◆◇◆◆◇◆◆◇◆

[Condition Anormale] <<Charme de la Sainte>> a été retirée.

◆◇◆◆◇◆◆◇◆◆◇◆

 

Note de l’Auteur:

Le héros ne voulait pas abandonner, donc Reshia devait rester derrière.

Note de Exserra:

Le bruit de verre brisé correspond à l’annulation de la condition anormale (quand elle pose la main sur son cœur), exactement comme Zenobia le fait dans le chapitre où elle déclenche le charme de la sainte.

Publicités

7 réflexions sur “Royaume Gobelin Chapitre 49: Vers l’Ouest

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s