RG Chapitre 57: Ceux qui cherchent

Salut à tous,

Désolé pour le retard, mais comme je l’ai dis, j’ai beaucoup de travail!

Sinon pas de Dungeon Defense cette semaine, la fin du chapitre fait 7000 mots et franchement je trouve que c’est mieux de pas le couper car sinon ça tue trop l’action!

Et ce serait bête de gâcher le dénouement de ce chapitre entre notre Dantalian et la bande du capitaine Riff.

Exserra.

Chapitre 57: Ceux qui cherchent

[Race] Gobelin
[Niveau] 8
[Classe] Lord; Chef de la horde.
[Compétences] <<Meneur de Horde>> <<Volonté de l’Insurgé>> <<Rugissement Surpuissant>> <<Maîtrise de l’Épée B+>> <<Cupidité Insatiable>> <<Âme du Roi>><<Sagesse du Chef I>><<Œil du Serpent Bleu>><<Danse Aux Portes de la Mort>><<Œil du Serpent Rouge>><<Manipulation de la Magie Lv2>><<Âme du Berserker>><<Triple Impact (triple chant)>><<Instinct>><<Sagesse du Chef II>>.
[Divine Protection] Altesia, Déesse des Enfers.
[Attributs] Ténèbres, Mort.
[Bête Subordonnée] High Kobold Hasu (Lvl 1), Loup Gris  Gastra(Lvl 1), Cynthia (Lvl 1) Roi Orc Bui (LvL 36).

 

◆ ◇ ◆

C’était au pied d’une montage assez grande pour toucher les cieux, dans l’obscurité d’une grotte qui n’apparaissait que comme un rocher escarpé noir que vivaient les Gaidga. A 3 jours à l’Est du village de Ganra. Et 2 jours au Sud des grandes plaines où se situe le village Paradua.

« C’est donc ça, la demeure des Gaidga. »

Observant sous le couvert de la forêt, nous pouvions apercevoir la large carrure des Gaidga entrer et sortir de la grotte.

Presque tous transportaient une Grande Corne.

« C’est l’aliment de base des Gaidga, le Grande Corne » dit Gilmi.

Je le remerciai pour ses explications.

Mais ce qui m’intéressait vraiment, c’état le trou énorme au niveau de la poitrine de l’animal. L’attaque à l’origine de ce trou béant avait dû être fatale. Cela ne pouvait pas venir d’un gobelin normal. D’autant plus que le trou en question faisait justement la taille d’un gobelin normal.

Si c’était l’un des Gaidga qui avait abattu la bête, alors je les avais un peu sous-estimé.

Peut être, gagnons-nous seulement parce que nous n’avons pas encore rencontré un tel gobelin chez l’ennemi.

« Le chef des Gaidga est-il le plus fort de la tribu? » demandai-je.

« Il devrait. Rashka, fils de Mishra. Même parmi l’ensemble des 4 tribus protégeant la forteresse, il devrait être le plus fort. »

Sans le réaliser, je souriais.

Et bien, n’est-ce pas intéressant?

Rashka de Gaidga.

Si je devais le combattre par la force brute, perdrais-je?

Réfléchissant à la question, je donnai le signal à mes subordonnés.

Et nous marchâmes sans un bruit en direction de la grotte pour l’assiéger.

 

◆ ◇ ◆

A la frontière entre la forêt et les bois s’étendait le domaine des Paradua. Ce n’était pas difficile de comprendre pourquoi ils avaient choisi l’endroit. C’était des gobelins, donc bien sûr, ils construisaient leurs maisons dans la forêt. Mais en les construisant à l’orée de la forêt, devant les plaines, ils s’octroyaient un terrain de chasse à découvert.

Comparé à la grotte des Gaidga et la forteresse naturelle des Ganra, leur village manquait de défenses. Il est vrai qu’ils avaient disposé des palissades autour du village, mais au final, c’était plus pour empêcher leur monture de vadrouiller que se protéger.

Une architecture qui ne prenait absolument pas en compte les risques d’attaque. Il n’y avait pourtant rien d’étrange à cela, si une bataille éclatait, tous les gobelins de Paradua sautaient sur leurs bêtes pour combattre, et ceux depuis leur plus jeune âge.

Posséder une monture donne une grande mobilité, mais ne va pas du tout avec la notion de forteresse. En fait, mieux vaut bouger que d’essayer de défendre un siège avec. D’où l’absence de défense du village.

Et c’était ce même village qu’un massif gobelin de Gaidga visitait.

Pendant à son cou, une amulette noire, à l’image d’une épine. Le trésor des Gaidga, l’amulette de la colère.

Un artefact augmentant la force de son porteur. A la fois un trésor et la preuve d’être à la tête de la tribu.

Dans ses mains, un gourdin de la taille d’un tronc d’arbre. Taillé en pointe comme une lance, on aurait pu parler de lance de bois si ce n’était pour l’épaisseur de l’objet. Sa mâchoire carré semblait pouvoir engloutir tout autour de lui. Il ne souriait pas, ses lèvres étaient serrées. Dans ses yeux luisait une lueur obscure, flamboyante, semblant avoir pour seul but de diminuer ses subordonnés et ennemis.

Une unique corne sur son front semblait vouloir percer les cieux. Et avec sa peau couleur marron, il était soit de classe Noble, soit Duc. Le plus puissant gobelin des 4 tribus était confronté à la colère du chef des Paradua.

« Et? Comment comptes-tu rattraper la situation? »

Le vieux Aluhaliha fixait intensément l’imposant gobelin en face de lui.

Aluhaliha ne tremblait pas d’un pouce devant cet individu qui ressemblait plus à un roc qu’autre chose.

En fait, il était si grand que même s’il s’agenouillait, Aluhaliha devrait encore lever la tête pour le regarder dans les yeux. A cause de cela, Aluhaliha était obligé de monter son tigre pour pouvoir parler d’égal à égal.

« Désolé. »

Une voix comme un éboulement de pierre répondit à Aluhaliha.

Ils parlaient de la défaite subie lors de l’attaque du village Ganra.

Bien que Rashka avait laissé Aluhaliha aux commandes, un groupe de Gaidga avait quand même agi et essuyé une lourde défaite. Tout ça alors que Aluhaliha négociait la reddition de l’ennemi.

« Prouve le. »

Aluhaliha n’avait fait que croire en la parole de Rashka, donc il exigeait la tête de l’officier qui avait déclenché l’attaque en guise d’excuse.

« Je peux pas. »

Mais Rashka ne pouvait satisfaire sa demande, car l’officier en question, Riweka, était déjà six pieds sous terre. Les seuls survivants étaient des gobelins normaux et ne pouvaient endosser le rôle de Riweka.

« Gamin, est-ce que tu me manques de respect? »

Bien sûr que Aluhaliha ne passerait pas aussi facilement l’éponge. En tant que chef de sa tribu, il ne pouvait pas partir sans obtenir les excuses de Rasha, sinon son image de chef en serait ternie. Il était à l’origine de l’alliance avec les Gaidga. Si Aluhaliha ne pouvait montrer l’intérêt d »une telle alliance, le prochain chef pourrait bien le piétiner.

« Je te donnerai 3 Grande Corne. »

Les Grande Corne dont les Gaidga raffolaient se faisaient plus rare ces derniers temps.

« …Très bien. Mais si cela devait se reproduire… »

« Tu n’as pas à t’inquiéter. »

Le fier Aluhaliha n’a formé une alliance avec les Gaidga que pour la survie de son clan. Leur réserve de nourriture s’épuisait, leur bêtes aussi…A ce rythme, leur tribu serait en danger. Le comprenant, Aluhaliha avait jeté sa fierté aux orties.

Il s’était préparé puis avait piétiner ses croyances en échange de nourriture.

Bien que ce ne soit que 3 Grande Corne, considérant l’état du village, c’était un apport de nourriture important.

« Assez parler de ça. Quel est le plan à présent? »

« Nous attaquerons Ganra une fois de plus. Je rassemble les subordonnés que j’avais dispersé. Je veux les faire combattre cette fois. »

Aluhaliha renifla bruyamment en direction de Ganra.

« Une guerre d’annihilation, huh? »

Un gobelin solitaire apparut dans l’esprit d’Aluhaliha alors qu’il prononçait ces mots.

Le gobelin qui se tenait derrière la princesse de Ganra, Narsa. Avec trois cornes, une peau grise, et même une queue…Son apparence majestueuse ne ressemblait à aucun autre gobelin. Et l’épée large qu’il portait dans son dos le classait dans une toute autre ligue.

Sans parler de son regard acéré…Aluhaliha ne savait pas pourquoi, mais pour une raison, ce gobelin avait le pouvoir de secouer son âme.

Si quelqu’un mentionnait une existence à part, seule une idée venait en tête: un Roi.

Est-il le Roi que Aluhaliha et Rashka avaient attendu? Ou un simple imposteur? Non, c’était trop tôt  pour que le temps du salut soit arrivé.

« Connais-tu le nom du gobelin venu aider les Ganra? » demanda Aluhaliha. Il voulait savoir…ce que ce roc de gobelin pouvait en penser?

« Non, je ne sais—- »

« Chef!! »

Un gobelin se précipitait à leur rencontre, haletant.

« Que fais-tu en présence d’un invité!? »

Aluhaliha hurla, mais intérieurement, il était perturbé. Pour qu’un de ses hommes puisse paniquer de la sorte…cela devait être sérieux.

« Le village de Gaidga est attaqué! »

Ni Aluhaliha, ni Rashka ne put s’empêcher d’écarquiller les yeux.

« Est-ce Kuzan!? »

Ils craignaient une attaque surprise des Gordob, la tribu de gobelin recluse au nord.

Mais…

« C’est Ganra! Et les gobelins étrangers! »

« Quoi!? »

« Notre conversation s’arrête ici. Je rentre. »

Même la voix de stentor de Rashka était teintée d’impatience. Les lèvres d’Aluhhaliha s’étirèrent.

« Comment se nomme t-il? »

« Il n’a pas donné son nom. Il nous a juste demander de nous agenouiller devant le roi. »

« Absurde! »

Des fissures se formèrent sur le gourdin de Rashka.

« Un roi? Et maintenant par dessus tout!? »

Dans sa colère, Rashka frappa le sol, donnant naissance à des secousses qui se répercutèrent dans tout le voisinage.

« Je viens avec toi » dit Aluhhaliha. « Gamin, appelle les autres. Nous partons en guerre! »

Il est déjà trop tard.

Une fois le rideau tiré, la pièce ne prendra fin que lorsque l’un des deux partis est détruit.

« Attaquons Ganra! »

Le cri de guerre d’Aluhhaliha résonna dans le village. Et immédiatement, les cavaliers de Paradua et leurs bêtes se rassemblèrent.

 

Note de l’Auteur:

C’est la guerre tant attendue!

J’ai écris, comme vous l’avez demandé, l’opinion du camp ennemi sur le physique du roi.

Depuis la perspective d’Aluhaliha, qui a été affecté par le charme du roi envers ceux de sa race.

Publicités

6 réflexions sur “RG Chapitre 57: Ceux qui cherchent

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s